"L'Eglise, c'est-à-dire le corps du Christ, dans l'unité de laquelle la foi incorpore chacun au Christ, est désignée de façons diverses dans l'Ecriture, par exemple règne des cieux, femme, fiancée, épouse, colombe, aimée, vigne, oiseau, brebis, cité, tour, colonne, firmament, maison, temple, corps du Christ, filet, cène, et d'autres expressions que le lecteur peut encore trouver."

 

La Madeleine du Sermo de Odon de Cluny

 

 

 

 

 

 

 

"Madeleine, symbole de l'Eglise des Gentils, est supérieure à la Vierge, symbole de celle des Juifs, l'assemblée de tous les chrétiens étant supérieure à celle d'une province. Ce sermon est particulièrement exceptionnel dans son exaltation de Marie-Madeleine au-dessus de la Vierge Marie elle-même, mais il est représentatif d'une tradition exégétique fréquente dans sa comparaison des deux Maries et dans l'identification de Marie-Madeleine avec l'Eglise."


Le culte de Marie-Madeleine en Angleterre

 

 

 

 

 

 

 

"Pesez toutes les paroles de la sibylle, et vous verrez
qu'elles renferment clairement ce que la foi chrétienne
doit croire de Jésus-Christ."

Lettre VII d'Abelard à Héloïse

 

 

 

 

"Un examen approfondi de la Source Q, telle que les exégètes du Nouveau Testament peuvent la reconstituer, révèle un document qui n'a rien d'un fatras de versets sans queue ni tête. Il est possible de démontrer qu'il s'agit d'un ouvrage parfaitement cohérent du point de vue thématique, même s'il se fonde sur un autre paradigme théologique que celui qui a triomphé dans le christianisme à la suite des apôtres et de Paul, de sorte qu'il n'est pas absurde de penser qu'une telle collection de sentences a pu avoir un jour une existence autonome.

Dans la Source, le royaume est un mode d'existence nouveau, idéal, utopique, qui engage corps et âme dans tous les instants de la vie. Le Document Q dévoile comment, à travers Jésus et ceux qui l'imitent, le royaume de Dieu se fait présent. En ce sens, le royaume est une métaphore de la relation pleine et entière que l'être humain peut entretenir avec Dieu. Il est la réconciliation de toute la personne avec le Père.

La condition de cette réconciliation est un décentrement radical de soi. Pour accéder au royaume, il faut convertir non seulement son âme et son intelligence, mais aussi son corps en lui imposant un nouveau mode de vie, celui du pauvre."

 

Le Document Q

 

 

 

 

 

 

"Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, pour faire les miracles d'une seule chose" dit Hermès Trismégiste.

Quand, dans le Manifesté, un pédophile abuse d'un enfant, simultanément dans le Non-Manifesté, la pulsion de pédophilie en Dieu - et aussi la jouissance divine qu'un pédophile terrestre peut éprouver lors d'un tel acte - abuse des sentiments de souffrance, d'impuissance et d'injustice qui existent aussi en Dieu et que l'enfant terrestre manifeste.

Quand, dans le miroir où nous nous regardons - où nous engendrons notre reflet exactement comme l'Esprit Se manifeste à Lui-même dans le miroir de Sa Lumière - notre main est en train de s'agiter, c'est parce que, devant le miroir, nous agitons notre main, simultanément.

On ne peut pas séparer le Manifesté (le reflet engendré) du Non-Manifesté (l'Esprit ou Dieu qui engendre Son reflet). Les religions ont commis le pire crime contre Dieu en affirmant cette séparation. Car elles ont, dans notre psychisme, désolidarisé le Non-Manifesté du Manifesté, Dieu et nous, même si nous sommes, en tant que "reflet", les otages absolus de ce Dieu, de cet Esprit qui Se reflète par nous: Dieu a créé l'Homme à Son "image"...

Quand Dieu aura appris tout ce qu'Il peut apprendre de la catharsis que représente un tel acte de pédophilie, de chaque côté des protagonistes, il n'y aura plus de pédophilie sur Terre, c'est-à-dire dans le Manifesté. Instantanément. Pareillement quand Dieu aura compris l'inanité de toute guerre ou dictature (c'est en bonne voie dans le Manifesté), de tout gaspillage énergétique, de toute indifférence, de tout rejet de l'autre, c'est-à-dire d'une autre partie de Lui.

La bonne nouvelle, quand on comprend que Dieu peut aussi être manifesté par un serial killer, un pédophile, un nazi, un tortionnaire, un intégriste, c'est la certitude que l'Esprit, dans Son désir d'Immortalité - c'est-à-dire d'absence permanente de friction donc d'entropie mortifère - progresse inlassablement vers l'Harmonisation ultime de toutes Ses pulsions originelles, chaotiques donc dissonantes, dont certaines encore inconscientes, encore à expérimenter via le Manifesté.

Et c'est une certitude car le contraire marquerait la fin de Dieu, donc de l'Univers! Et nous progressons, effectivement, de crises en crises, de révélations en révélations, de catharsis en catharsis... Oserions-nous prétendre que la qualité de vie sur Terre est aujourd'hui pire que celle d'il y a un siècle seulement ? Même si l'harmonisation de certaines parties de la planète se fait encore, et pour longtemps, au détriment d'un chaos dans d'autres parties, l'humanité toute entière progresse vers un mieux, c'est un fait.

C'est ce futur jour béni de l'Harmonie finale divine - donc de l'Harmonie finale terrestre - qui est décrit par l'image de l'Agneau entre les pattes du Lion, de l'enfant entre les mains de l'homme qui, d'ancien prédateur sera désormais devenu protecteur, et pour toujours...


 

 

 

 

L'Esprit est l'identité de la Lumière
La Lumière est la substance de l'Esprit



Engendrée non pas créée
consubstantielle au Père
et par Elle tout a été fait.

 

 

 

 

 

 

Présentation

Introduction

 

"C'est moi la Fiancée, et
le Fiancé c'est mon mari
qui m'a engendrée; c'est
moi la mère de mon père
et la soeur de mon mari
et c'est lui mon rejeton."

Le Tonnerre

 

Nag Hammadi


Rechercher

Contact