Le cri de Noréa

 

 

 

"Le récit commence par un cri de Noréa vers la Triade céleste. Elle reçoit alors la révélation du Noûs Adamas et la faculté d'enseigner de façon à pouvoir, en se sauvant elle-même, porter aux hommes le message du salut. Prêchant parmi les hommes sans déchoir de sa nature spirituelle, elle rassemble une communauté d'élus et glorifie le Père qui, par son intervention, leur a donné le salut. Elle est gratifiée dès ici-bas de la vision du Plérôme, et elle est assurée d'y revenir par l'intercession de ses quatre défenseurs, les luminaires de l'Autogène veillant sur l'homme intérieur qu'elle construit en chacun des élus. Par son cri, elle personnifie la prise de conscience du gnostique menacé par la corruption matérielle. Également, par la révélation dont elle est dépositaire, elle résume l'instruction que l'âme spirituelle assure à l'homme intérieur, l'Adamas qui est au sein de tous les élus."

 

La femme spirituelle

 

 

 

 

 

 

 

"Aux vendeurs de colombes il dit:
Enlevez cela d'ici. Ne faites pas
de la maison de mon Père
une maison de commerce."

Jean 2:16

 

 

"Vous avez reçu gratuitement,
donnez gratuitement."

Matthieu 10:8

 

 

 

 

 

 

"Join the male and the female,
and you will find what is sought."

Mary the Jewess

 

 

 

"L'intervention des femmes alchimistes, Théosébie,
Marie la Juive, Cléopâtre la Savante, qui rappellent
les prophétesses gnostiques, sont aussi des traits
communs aux gnostiques et aux alchimistes."

Les origines de l'Alchimie

 

 

 

 

 

 

"Le Père-Mère envoya alors, par l'intermédiaire de son Esprit bienfaisant
et plein de pitié, comme aide pour Adam, Epinoia de lumière, celle qui
provient du Père-Mère et que l'on a nommée « Vie ». C'est elle qui porte
secours à la création entière, qui peine avec Adam et le restaure dans
sa perfection, qui l'instruit de la descente de sa semence en l'instruisant
du chemin du retour, chemin par lequel il est descendu."

Le livre des secrets de Jean

 

 

 

 

 

 

 

"Écoutez-moi, auditeurs,
et recevez l'instruction
au sujet de mes paroles,
vous qui me connaissez.
"

Le Tonnerre

 

 

 

"In everyday Aramaic, Mari was a very respectful form of polite address, well above "Teacher" and similar to Rabbi. In Greek this has at times been translated as kyrios. While the term Mari expressed the relationship between Jesus and his disciples during his life, the Greek kyrios came to represent his lordship over the world."

 

Teacher as Rabbi

 

 

 

 

 

 

 

"Votre sexe n'est là que pour la dépendance:
Du côté de la barbe est la toute puissance."

L'Ecole des femmes

 

 

"L'insolence de certaines femmes qui ont
usurpé le droit d'enseigner les portera-t-elle
à s'arroger encore celui de baptiser ?
"

Traîté du baptême

 

 

 

 

 

 

 

 

"Pour autant qu'une femme accepte de
concevoir et de procréer, elle est aussi
différente de l'homme que le corps l'est
de l'âme. Mais qu'elle serve le Christ plus
que le monde, alors elle cessera d'être
une femme et sera appelée un homme
."

Saint Jérôme

 

 

 

 

 

 

"Établissez les grandes choses
dans les petits premiers-créés."

"Élancez-vous vers l'enfance et
ne la haïssez pas parce qu'elle
est chétive et qu'elle est petite."

Le Tonnerre

 

 

 

 

 

 

"Or aussi de toi même, une épée traversera
l'âme - de manière à ce que se dévoilent
les débats de bien des coeurs."

Evangile de Luc 2

 

 

 

"Ton coeur fut la coupe magique,
- La coupe d'éclatant cristal -
Qui vibrait dans l'aube édénique
Au chant du cercle sidéral.

Enfant du Ciel et de l'Argile,
Où donc gît l'Eden ancestral ?
Ton cœur est la coupe magique
Qui fut, mais qui n'est plus le Graal !

Le sang du Verbe s'est figé
Dans cette coupe opaque et sombre
Où burent les dieux étrangers
Des froides régions de l'Ombre.

Vinaigre et fiel y sont mêlés
Depuis l'aube immémoriale,
Mêlés au sang coagulé
Comme une hématite infernale.

Cent lippes sales ont souillé
Dans leurs agapes orgiaques
La coupe aux bords bien nettoyés,
Qui n'est, au-dedans, qu'un cloaque.

Cherche et trouve le vrai remède,
Connu de tous et de toujours,
Le remède que tous possèdent
Et que tous gâchent tour à tour,

Le remède unique que nomment,
Sans savoir prononcer son nom,
La lèvre distraite de l'homme,
La voix menteuse du démon !

Un ange effleurera de l'aile
La coupe au cristal frémissant
Pour qu'en elle se renouvelle,
Soudain, le Miracle du Sang...

Et l'ange, alors, à ton oreille
Murmurera ton nom nouveau,
Pour clore, indicible merveille,
Le cycle de tes durs travaux :

Car ton coeur, délivré des pièges
Tendus par les hordes du Mal,
Rompant enfin tous sortilèges,
Sera redevenu le Graal !

Le Graal

 

 

 

 

 

 

 

"Est-ce que je suis prêt à admettre qu'un messager de la Bonne Nouvelle, capable d'en révéler toute la force et la douceur, toute la saveur et la vérité, ce n'est pas forcément un brillant orateur, un théologien prestigieux, mais que ça peut être un homme ou une femme tout à fait ordinaire ?"

 

Le signe de Jonas



"Je suis sans instruction et c'est
de moi que l'on reçoit l'instruction."

Le Tonnerre

 

 

 

 

 

 

"L'Intelligence, le Dieu mâle et femelle qui est la vie et la lumière, engendre par la parole une autre intelligence créatrice, le Dieu du feu et du pneuma, qui forma à son tour sept ministres, enveloppant dans leurs cercles le monde sensible et le gouvernant par ce qu'on nomme la destinée."

 

Poimandrès

 

 

 

"Les sept Esprits de Dieu
en mission par toute la terre."

Apocalypse 5

 

 

 

 

 

 

 

"Vous avez épuisé la coupe remplie de la justice céleste,
coupe lourde, profonde, débordant d'un vin pur et sans
mélange; vous êtes tous restés dans votre aveuglement."

La Sibylle

 

 

 

 

 

 

"Se tenir debout, dans les anciennes Ecoles des Mystères, est la signature de "l'homme de lumière" qui anime le candidat, ce que symbolise le caducée d'Hermès. Ce dernier symbole représente l'axe cérébro-spinal (encore appelé "feu du serpent" dans certaines traditions) "redressé" par l'irradiation du feu spirituel."

 

L'Homme de Lumière

 

 

 

 

 

 

"L'Eglise, c'est-à-dire le corps du Christ, dans l'unité de laquelle la foi incorpore chacun au Christ, est désignée de façons diverses dans l'Ecriture, par exemple règne des cieux, femme, fiancée, épouse, colombe, aimée, vigne, oiseau, brebis, cité, tour, colonne, firmament, maison, temple, corps du Christ, filet, cène, et d'autres expressions que le lecteur peut encore trouver."

 

La Madeleine du Sermo de Odon de Cluny

 

 

 

 

 

 

 

"Madeleine, symbole de l'Eglise des Gentils, est supérieure à la Vierge, symbole de celle des Juifs, l'assemblée de tous les chrétiens étant supérieure à celle d'une province. Ce sermon est particulièrement exceptionnel dans son exaltation de Marie-Madeleine au-dessus de la Vierge Marie elle-même, mais il est représentatif d'une tradition exégétique fréquente dans sa comparaison des deux Maries et dans l'identification de Marie-Madeleine avec l'Eglise."


Le culte de Marie-Madeleine en Angleterre

 

 

 

 

 

 

 

"Pesez toutes les paroles de la sibylle, et vous verrez
qu'elles renferment clairement ce que la foi chrétienne
doit croire de Jésus-Christ."

Lettre VII d'Abelard à Héloïse

 

 

 

 

"Un examen approfondi de la Source Q, telle que les exégètes du Nouveau Testament peuvent la reconstituer, révèle un document qui n'a rien d'un fatras de versets sans queue ni tête. Il est possible de démontrer qu'il s'agit d'un ouvrage parfaitement cohérent du point de vue thématique, même s'il se fonde sur un autre paradigme théologique que celui qui a triomphé dans le christianisme à la suite des apôtres et de Paul, de sorte qu'il n'est pas absurde de penser qu'une telle collection de sentences a pu avoir un jour une existence autonome.

Dans la Source, le royaume est un mode d'existence nouveau, idéal, utopique, qui engage corps et âme dans tous les instants de la vie. Le Document Q dévoile comment, à travers Jésus et ceux qui l'imitent, le royaume de Dieu se fait présent. En ce sens, le royaume est une métaphore de la relation pleine et entière que l'être humain peut entretenir avec Dieu. Il est la réconciliation de toute la personne avec le Père.

La condition de cette réconciliation est un décentrement radical de soi. Pour accéder au royaume, il faut convertir non seulement son âme et son intelligence, mais aussi son corps en lui imposant un nouveau mode de vie, celui du pauvre."

 

Le Document Q

 

 

 

 

 

 

"Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, pour faire les miracles d'une seule chose" dit Hermès Trismégiste.

Quand, dans le Manifesté, un pédophile abuse d'un enfant, simultanément dans le Non-Manifesté, la pulsion de pédophilie en Dieu - et aussi la jouissance divine qu'un pédophile terrestre peut éprouver lors d'un tel acte - abuse des sentiments de souffrance, d'impuissance et d'injustice qui existent aussi en Dieu et que l'enfant terrestre manifeste.

Quand, dans le miroir où nous nous regardons - où nous engendrons notre reflet exactement comme l'Esprit Se manifeste à Lui-même dans le miroir de Sa Lumière - notre main est en train de s'agiter, c'est parce que, devant le miroir, nous agitons notre main, simultanément.

On ne peut pas séparer le Manifesté (le reflet engendré) du Non-Manifesté (l'Esprit ou Dieu qui engendre Son reflet). Les religions ont commis le pire crime contre Dieu en affirmant cette séparation. Car elles ont, dans notre psychisme, désolidarisé le Non-Manifesté du Manifesté, Dieu et nous, même si nous sommes, en tant que "reflet", les otages absolus de ce Dieu, de cet Esprit qui Se reflète par nous: Dieu a créé l'Homme à Son "image"...

Quand Dieu aura appris tout ce qu'Il peut apprendre de la catharsis que représente un tel acte de pédophilie, de chaque côté des protagonistes, il n'y aura plus de pédophilie sur Terre, c'est-à-dire dans le Manifesté. Instantanément. Pareillement quand Dieu aura compris l'inanité de toute guerre ou dictature (c'est en bonne voie dans le Manifesté), de tout gaspillage énergétique, de toute indifférence, de tout rejet de l'autre, c'est-à-dire d'une autre partie de Lui.

La bonne nouvelle, quand on comprend que Dieu peut aussi être manifesté par un serial killer, un pédophile, un nazi, un tortionnaire, un intégriste, c'est la certitude que l'Esprit, dans Son désir d'Immortalité - c'est-à-dire d'absence permanente de friction donc d'entropie mortifère - progresse inlassablement vers l'Harmonisation ultime de toutes Ses pulsions originelles, chaotiques donc dissonantes, dont certaines encore inconscientes, encore à expérimenter via le Manifesté.

Et c'est une certitude car le contraire marquerait la fin de Dieu, donc de l'Univers! Et nous progressons, effectivement, de crises en crises, de révélations en révélations, de catharsis en catharsis... Oserions-nous prétendre que la qualité de vie sur Terre est aujourd'hui pire que celle d'il y a un siècle seulement ? Même si l'harmonisation de certaines parties de la planète se fait encore, et pour longtemps, au détriment d'un chaos dans d'autres parties, l'humanité toute entière progresse vers un mieux, c'est un fait.

C'est ce futur jour béni de l'Harmonie finale divine - donc de l'Harmonie finale terrestre - qui est décrit par l'image de l'Agneau entre les pattes du Lion, de l'enfant entre les mains de l'homme qui, d'ancien prédateur sera désormais devenu protecteur, et pour toujours...


Présentation

Introduction

 

"C'est moi la Fiancée, et
le Fiancé c'est mon mari
qui m'a engendrée; c'est
moi la mère de mon père
et la soeur de mon mari
et c'est lui mon rejeton."

Le Tonnerre

 

Nag Hammadi


Rechercher

Contact