Dieu est bon sans bonté comme l'eau
de la source est bonne sans bonté.

 

 

 

 

 

 

"Quand l'amour vous fait signe, suivez-le.
Bien que ses voies soient dures et rudes.
Et quand ses ailes vous enveloppent, cédez-lui.
Bien que la lame cachée parmi ses plumes puisse vous blesser.
Et quand il vous parle, croyez en lui.
Bien que sa voix puisse briser vos rêves
comme le vent du nord dévaste vos jardins.
 

 

Car de même que l'amour vous couronne, il doit vous crucifier.
De même qu'il vous fait croître, il vous élague.
De même qu'il s'élève à votre hauteur et caresse vos branches
les plus délicates qui frémissent au soleil,
ainsi il descendra jusqu'à vos racines
et secouera leur emprise à la terre.
 

 

Comme des gerbes de blé, il vous rassemble en lui.
Il vous bat pour vous mettre à nu.
Il vous tamise pour vous libérer de votre écorce.
Il vous broie jusqu'à la blancheur.
Il vous pétrit jusqu'à vous rendre souple.
Et alors il vous expose à son feu sacré, afin que vous
puissiez devenir le pain sacré du festin sacré de Dieu."


Khalil Gibran

 

 

 

 

"L'Esprit et l'épouse disent : Viens !"


"Et que l'assoiffé vienne. Celui qui désire,
qu'il prenne l'eau de la vie gratuitement."


Apocalypse 22:17

 

 

 

 

 

"Tu aimeras ton proche comme toi-même."

Matthieu 22:39

 

 

 

 

 

L'air du soir est frais, le silence envahit peu à peu les rives du lac. Une barque passe au loin, le clapotis de ses rames dans l'eau rythme une avancée lente, fatiguée. Simon est près de moi, assis les mains aux genoux sur les galets. Son corps aussi est fatigué, je voudrais qu'il s'allonge et m'offre chaque muscle pour que je le dénoue, l'adoucisse sous le baume. Je voudrais le toucher, embrasser chaque centimètre de sa peau comme si j'arpentais de ma bouche une terre d'accueil, infiniment adorée, sentier après sentier. Tout à l'heure ce sera possible, s'il ne s'endort pas trop vite. Tout à l'heure quand il sera à moi seule, à lui seul, à nous ensemble, seuls.

Mais pour l'instant, ils sont tous là. Taiseux et attentifs, fatigués eux aussi, ils guettent le moment où il va nous parler, où sa fièvre intérieure va submerger sa lassitude, transcender sa parole. Il sait que Judas n'en peut plus, qu'il est à deux doigts de partir. Il me l'a dit presque dans un sanglot. Il voit si loin, mon Simon ! Il voit déjà l'échec, il sait que ses paroles finiront par être torturées comme son corps le sera tantôt. Il voit déjà les siècles défiler sur l'horizon, chacun porteur de son concile traître, de son hostie blasphème, de sa guerre sainte haineuse, de ses prêtres commerçants et pédophiles, de ses processions païennes, de ses icônes embrassées.

Mais il voit aussi des pèlerins affamés de sens, des prêtres douloureux qui tiennent bon dans leur solitude et prient inlassablement en balayant l'église déserte, le soir, pour ne pas pleurer. Il voit les enfants s'émerveiller devant les crèches, il entend les prières imprégnées de souffrance, il sourit aux chants des gospels. Alors soudain il frissonne, comme si le Père venait de lui insuffler une énergie mystérieuse, connue d'eux seuls et un peu de moi. Et il nous dit : "Demain, on partira pour Jérusalem".

 

 

 

 

 

"Marie dit : Dis-moi, Seigneur,
pourquoi suis-je venue ici-bas,
est-ce pour trouver un profit
ou souffrir une perte ?


Le Seigneur dit : C'est l'abondance
du révélateur que tu manifestes."

Dialogue du Sauveur

 

 

 

"La Vérité t'a mise en réserve, parce qu'elle sait qu'elle a besoin de toi. Accepte de vivre, malgré les mépris, les railleries et l'indifférence, car tu représentes la faculté éternelle et méconnue d'atteindre l'invisible, de nous le rendre familier et de nous unir à lui. Tu nous apprends l'insuffisance des philosophies rationnelles, tu donnes la main aux mystiques, tu consacres la valeur de l'intuition des lucides, tu nous disposes à regarder comme un trésor la sagesse des enfants et des femmes.

Aérolithe, chrysalide, rose de Jéricho, je te nomme de tous les plus beaux noms que j'emprunte aux trois règnes: aérolithe, puisque tu viens des nues, chrysalide, car je pense qu'après ce long sommeil tu vas redevenir ardemment vivante et t'élever, sur deux ailes hardies, rose de Jéricho, desséchée, perdue d'apparence. Ô branche morte sur l'arbre de la connaissance, tu reverdiras !"

 

La Sibylle

 

 

 

 

 

"L'Esprit de vérité qui procède du
Père, celui-là témoignera de moi."

Jean 15:26

 

 

 

 

 

"Acquérez vos âmes
par votre résistance."

Luc 21:19

 

 

 

 

 

"A l'origine était le Logos. Et le Logos était
à l'égal de Dieu. Et Dieu était le Logos.
Celui-ci était à l'origine à l'égal de Dieu.
 

Il advint toutes choses au moyen de lui, et
sans lui, rien de ce qui est advenu n'arriva.
 

En lui était la vie, et la vie était la lumière
des hommes. Et la lumière brille dans la
ténèbre, et la ténèbre ne l'a pas attrapée."

Jean 1:1-5

 

 

 

 

 

"Au jour où vous étiez un, vous avez engendré le deux.

Mais si vous êtes devenus deux, qu'allez-vous faire ?"
 

Evangile selon Thomas 11:4

 

 

 

Nous étions joie, et nous avons fait la joie et la tristesse.
Nous étions paix, et nous avons fait la paix et la guerre.
Nous étions vérité, et nous avons fait vérité et mensonge.
Nous étions humilité, et nous avons fait humilité et orgueil.
Nous étions gratuité, et nous avons fait gratuité et intérêt.
Nous étions accueil, et nous avons fait accueil et rejet.
Nous étions unité, et nous avons fait le moi et la persona.
Nous étions sagesse, et nous avons fait sagesse et folie.

A présent, qu'allons-nous faire ?

 

 

 

 

 

 

"Il fut élevé d'entre eux qui regardaient
et une nuée l'aspira loin de leurs yeux."

Actes 1:9

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Le malheur est vôtre, par les pulsions de
votre corps, car elles vous tourmenteront !"

 

Livre de Thomas

 

 

 

"Il y a des eunuques qui ont été faits tels dès le ventre de la mère ; et il y a des eunuques qui ont été mutilés par les hommes ; et il y a des eunuques qui se sont faits eux-mêmes eunuques à cause du royaume des cieux. Que celui qui est capable de se contenir, qu'il se contienne !"

 

Matthieu 19:12

 

 

"L'eau que je lui donnerai deviendra
en lui une source d'eau s'élançant
vers la vie éternelle."

Jean 4:14

 

 

 

 

 

 

"Tu n'as pas à crier vers Dieu, la source
jaillissante est en toi. Si tu n'en bouches
pas l'issue, elle flue et flue."

Angelus Silesius

 

 

 

 

"Jésus lui dit : Mariham !"

Jean 20:16

 

 

 

"Toute personne consciente est celle-là même dont le Père a prononcé le nom. Car celui dont le nom n'a pas été cité est inconscient. Comment, sinon, quelqu'un pourrait-il entendre si son nom n'a pas été proclamé ? Assurément, qui est inconscient jusqu'à la fin est une créature de l'oubli et se dissipera avec lui. Pourquoi, sinon, les gens frappés d'indignité ne sont-ils pas nommés ? Pourquoi n'y a-t-il pas pour eux de convocation ? Dès lors, si quelqu'un est conscient, il est d'en haut. Lorsqu'on l'appelle, il entend, répond, se tourne vers celui qui l'appelle, puis va le trouver. Il sait alors comment il se fait qu'on l'appelle : en toute connaissance, il accomplit la volonté de celui qui l'a appelé, il cherche à lui plaire, il est dispos. Le nom d'un individu lui revient en propre : qui sera parvenu à un tel état de conscience sait d'où il vient et où il va. Il est devenu lucide. Comme un homme qui a été ivre, il s'est désenivré. Ayant repris ses esprits, il a remis de l'ordre dans ses affaires."

 

L'évangile de la vérité

 

 

"Ne pensez pas que, moi, je vous accuserai
devant le Père. Il en est un qui vous accuse,
c'est Moïse en qui, vous, vous avez espéré."

Jean 5:45

 

 

"L'accusateur de nos frères, qui les accusait
devant notre dieu jour et nuit, a été rejeté."

Apocalypse 12:10

 

 

 

 

 

 

"Réjouissez-vous et exultez
comme des fils de Dieu."

"Ne permettez pas que le Royaume
des cieux devienne désert en vous."

 

 

 

"C'est vous les bien-aimés. C'est vous qui allez devenir cause de la Vie en beaucoup. Invoquez le Père, demandez souvent à Dieu et Il vous donnera. Ecoutez le Verbe, comprenez la Connaissance, aimez la Vie, et personne ne vous persécutera, ni personne ne vous opprimera, hormis vous seuls."

 

Epître apocryphe de Jacques

 

 

"Tu es bénie entre toutes les femmes et
Jésus le fruit de tes entrailles est béni."

 

 

 

 

 

"Marie, appelée Magdalēnē, hors de
laquelle il avait sorti sept démons."

Luc 8:2

 

 

"Alors il va, et prend sept autres esprits plus méchants que lui-même, et étant entrés, ils habitent là ; et la dernière condition de cet homme-là est pire que la première. Et il arriva, comme il disait ces choses, qu'une femme éleva sa voix du milieu de la foule et lui dit : Bienheureux le ventre qui t'a porté, et les mamelles que tu as têtées."

 

Luc 11:26-27

 

 

"Si quelqu'un m'aime, il gardera
ma parole et mon Père l'aimera.
Et nous viendrons à lui, et nous
nous ferons un repos chez lui."

Jean 14:23

 

 

 

 

 

 

 

"Quand l'amour vous fait signe, suivez-le.
Bien que ses voies soient dures et rudes.
Et quand ses ailes vous enveloppent, cédez-lui.
Bien que la lame cachée parmi ses plumes puisse vous blesser.
Et quand il vous parle, croyez en lui.
Bien que sa voix puisse briser vos rêves
comme le vent du nord dévaste vos jardins.
 

 

Car de même que l'amour vous couronne, il doit vous crucifier.
De même qu'il vous fait croître, il vous élague.
De même qu'il s'élève à votre hauteur et caresse vos branches
les plus délicates qui frémissent au soleil,
ainsi il descendra jusqu'à vos racines
et secouera leur emprise à la terre.
 

 

Comme des gerbes de blé, il vous rassemble en lui.
Il vous bat pour vous mettre à nu.
Il vous tamise pour vous libérer de votre écorce.
Il vous broie jusqu'à la blancheur.
Il vous pétrit jusqu'à vous rendre souple.
Et alors il vous expose à son feu sacré, afin que vous
puissiez devenir le pain sacré du festin sacré de Dieu."

Khalil Gibran

 

 

 

"Pourquoi un homme serait-il secouru, s'il profite
du monde entier cependant qu'il perd son âme ?
Car le fils de l'homme se prépare à venir dans la
gloire de son Père avec ses anges, et il donnera
à chacun selon sa manière d'agir."

Matthieu 16:26-27

 

 

"Il convient en effet que chacun retourne dans le
lieu d'où il est sorti et chacun, par son agir et par
sa connaissance, dévoilera sa propre nature."

L'Ecrit sans titre

 

 

 

La quête de l'Insouciance...

 

"Elle se manifeste ouvertement par
sa puissance et sa couronne royale."

L'enseignement d'autorité

 

 

 

"Bienheureuse es-tu de ne pas
te troubler à ma vue ! Car là où
est le noûs, là est le trésor."

Evangile selon Marie

 

 

"Moi et toi, un.
Avant moi, toi,
après toi, moi."

Apophasis megalê

 

 

"L'esprit de vérité qui procède du Père,
celui-là témoignera en faveur de moi."

 

Jean 15:26

 

 

 

"Il existait, disent-ils, dans les hauteurs invisibles et innommables, un Bon parfait, antérieur à tout. Cet Éon, ils l'appellent Pro-Principe, Pro-Père et Abîme. Incompréhensible et invisible, éternel et inengendré, il fut en profond repos et tranquillité durant une infinité de siècles. Avec lui coexistait la Pensée, qu'ils appellent encore Grâce et Silence. Or, un jour, cet Abîme eut la pensée d'émettre, à partir de lui-même, un Principe de toutes choses ; cette émission dont il avait eu la pensée, il la déposa, à la manière d'une semence, au sein de sa compagne Silence. Au reçu de cette semence, celle-ci devint enceinte et enfanta Intellect, semblable et égal à celui qui l'avait émis, seul capable aussi de comprendre la grandeur du Père. Cet Intellect, ils l'appellent encore Monogène, Père et Principe de toutes choses. Avec lui fut émise Vérité. Telle est la primitive et fondamentale Tétrade pythagoricienne, qu'ils nomment aussi Racine de toutes choses. C'est : Abîme et Silence, puis Intellect et Vérité."

 

Contre les hérésies, Livre I

 

 

"Le premier Adam advint en une âme vivante.
Le dernier Adam en un pneuma vivifiant."

1 Corinthiens 15:45

 

Accueil

Présentation

 

"C'est moi la Fiancée, et
le Fiancé c'est mon mari
qui m'a engendrée; c'est
moi la mère de mon père
et la soeur de mon mari
et c'est lui mon rejeton."

Le Tonnerre

 

Nag Hammadi


Rechercher

Contact