"C'est moi la fiancée et le
fiancé, et c'est mon mari
qui m'a engendrée."

 

Le Tonnerre

 

 

 

 

 

 

 

"C'est Lui qui est la source d'eau
vive, la lumière pleine de pureté."

 

Apocryphon de Jean

 

 

 

 

 

 

 

"La Loi et les prophètes jusque Jean;
depuis lors, le Royaume de Dieu est
annoncé et chacun force pour entrer."


"Or, il est plus facile de dépasser
le ciel et la terre que de renverser
un caractère de la Loi."

Luc 16:16-17

 

 

 

 

"L'immense désir des choses éternelles est la force par laquelle je tends toujours plus haut, et qui me fait dépasser le ciel et la terre… Je comprends que je ne dépends pas de l'air et du soleil, ni d'aucune chose périssable, mais des choses immortelles… C'est la plus grande preuve que l'âme est divine."

 

 

Tommaso Campanella

 

 

 

 

 

 

 

"Que le diable n'élise
pas domicile en vous."

Evangile de Vérité

 

 

 

 

"Le corps physique de Jésus a été véritablement crucifié. Sur ce corps, les hommes avaient toute puissance. Mais cette crucifixion n'est que le symbole d'une autre crucifixion, celle-là bien plus réelle, celle que le Sauveur cosmique, la Parole, endure incessamment dans l'humanité. « Reconnais en moi le supplice de la Parole, le transpercement de la Parole, le sang de la Parole, la blessure de la Parole, la crucifixion de la Parole, la mort de la Parole. »

Ceux en qui le Soi véritable veut devenir conscient et agissant tuent, transpercent, blessent, torturent et mutilent ce Soi véritable dans lequel la Parole agit incessamment. Si leur Soi véritable leur devient perceptible, ils ne lui permettent pas d'atteindre à la parole, ils se moquent de cette possibilité et la rejette comme irréelle - ou ils le trahissent et s'emparent de son aspiration à la vraie vie pour servir leurs intérêts terrestres.

Ils font de la mort physique du Sauveur un événement décisif dans l'illusion qu'elle représente le rachat de leur personne physique sans comprendre que, ce faisant, ils réduisent le Sauveur, la Parole, à un silence de mort. Le corps physique, celui qui est crucifié, n'est pas le corps véritable, le corps spirituel du Sauveur. Ce que le corps physique endure n'est pas la vraie souffrance du Sauveur. Sa souffrance est la mise à mort du Soi véritable."

 

Mystères gnostiques

 

 

 

 

 

 

 

"Le Consolateur, l'Esprit Saint, que le Père
enverra en mon nom, lui, vous enseignera
toutes choses et vous rappellera toutes
les choses que je vous ai dites."

Jean 14:26

 

 

 

"Lorsque l'Homme véritable manifestera, au moyen d'une créature, l'Esprit de la vérité que le Père a envoyé, alors c'est lui qui les instruira de toute chose et les oindra de l'huile de la vie éternelle qui lui a été donnée par la génération sans roi."

 

Hypostase des archontes, 97

 

 

 

 

 

 

 

"Réjouissez-vous et exultez
comme des fils de Dieu."

"Ne permettez pas que le Royaume
des cieux devienne désert en vous."

 

 

 

"C'est vous les bien-aimés. C'est vous qui allez devenir cause de la Vie en beaucoup. Invoquez le Père, demandez souvent à Dieu et Il vous donnera. Ecoutez le Verbe, comprenez la Connaissance, aimez la Vie, et personne ne vous persécutera, ni personne ne vous opprimera, hormis vous seuls."

 

Epître apocryphe de Jacques

 

 

 

 

 

 

 

"L'amour n'a d'autre désir
que de s'accomplir."

Khalil Gibran

 

 

 

 

"A l'origine, le symbole est un objet coupé en deux, fragments de céramique, de bois ou de métal. Deux personnes en gardent chacune une partie, deux hôtes, le créancier et le débiteur, deux pélerins, deux êtres qui vont se séparer longtemps… En rapprochant les deux parties, ils reconnaîtront plus tard leurs liens d'hospitalité, leurs dettes, leur amitié."

 

Dictionnaire des symboles

 

 

 

 

 

 

 

 

"Le grand mystère consiste dans le fait que le Moi réel des êtres polaires est un et indivisible. Un pour les deux. Seulement – et cela fait figure de folie pour les hommes – il vit simultanément dans deux Personnalités et, bien entendu, dans deux corps séparés l'un de l'autre mais naturellement polarisés.

Le Chevalier et la Dame de ses pensées, conscients de leur polarité, aspirent à leur union intégrale. Après avoir pénétré dans leur conscience de veille, l'aspiration à cette union imprègne peu à peu les Moi de leurs Personnalités, créant ainsi une attraction amoureuse bien différente cependant de celle du commun des humains: l'Amour courtois. Il enflamme leur coeur et leur inspire le courage de rechercher les moyens, et principalement ceux de la voie intérieure, qui leur permettront de vaincre tous les obstacles karmiques qui se dressent sur leur route.

L'union parfaite, donc complète des êtres polaires, fait naître l'Individualité, le Nouveau Microcosmos, réalisant l'Androgyne. C'est le Paradis, retrouvé par la grâce de Dieu et par l'Amour atteint en vertu des efforts conscients et le courage qu'ont manifesté les êtres polaires au cours du Combat invisible ininterrompu. Cette union est sacrée."

 

Gnôsis II de Mouravieff

 

 

 

 

 

 

 

"C'est pour avoir obéi à son Père en vue
de notre salut qu'il a été appelé Simon,
c'est-à-dire l'obéissant (hébr. shama)."

L'évangile de Simon

 

 

 

 

 

 

 

Dieu   

 

 

On Le prie, on Le loue,
on Le craint, on L'ignore,
mais on ne L'aime pas.

Dieu pourvoit qui L'aime:
Il comble, bénit et protège
non pas celui qui Le prie
mais celui qui L'aime.

 

 

Prier est dans le deux,
aimer est dans le Un.

 

 

Aimer Dieu, c'est L'aimer
tel qu'Il est, imparfait.
Si Dieu était parfait,
l'Univers ne serait pas.

Dieu chemine de par le monde
de son Chaos à son Harmonie.

 

 

 

 

 

 

"Mes larmes sont ma
nourriture jour et nu
it."

Psaume 42:4

 

 

 

J'ai acquis de l'huile essentielle de myrrhe (Commiphora molmol): je ne pouvais décemment pas parler de la myrrhe sur ce blog sans connaître son parfum. Au lieu du sachet de myrrhe de la Bien-Aimée du Cantique des Cantiques, j'ai placé un mouchoir parfumé au même endroit

C'est un parfum étrange, pénétrant, qui fait penser au parfum qui règne dans certaines églises (ce qui est normal puisque la myrrhe fait partie de la même famille que les encens). Et je me suis souvenue que Marie-Madeleine était considérée au Moyen-Age comme étant l'Eglise.

Alors j'ai repensé au fait qu'elle est aussi l'Ame, qui se prostitue puis qui se convertit, "se retourne" ("L'exégèse de l'âme" et Jean 20:16). Et j'ai compris que Marie-Madeleine représentait tout ce qui est le "contenant" de l'Esprit, puisqu'elle est aussi l'Esprit Saint: le Saint de l'Esprit

Ainsi elle est la Lumière, la Déesse, la Source, l'Emanation, la Mère, l'Eglise, l'Epouse, l'Ame, l'Esprit Saint, la Sagesse, Hokhmah, le Paraclet, l'Evangile, le Buisson Ardent, la Nuée, le Tonnerre, l'Arche, le Temple, la Shekinah, Epinoïa, le Pneuma, la Colombe, la Gnose, la Vigne, l'Eau Vive, la Materia Prima, la Vierge Noire, l'Humide, la Rosée, la Larme, la Myrrhe, l'Enceinte, l'Enthousiaste, la Sibylle, le Graal, le Corps du Christ, la Manifestation, la Beauté, la Vie, Eve Mari Amen, Mariamne.

 

 

 

 

 

 

 

"Il nous est tout aussi difficile de juger de la religion des Atlantes d'après ses fragments "atliens" qu'il le serait, sans connaître l'Evangile, de juger du christianisme d'après les récits de sauvages anthropophages non baptisés.

Ils ne sont pas capables de nommer leur dieu en langage humain, ils piaillent "Quetzalcoatl" à l'instar des oiseaux, mais ils gardent en mémoire ce que nous avons quasiment oublié: Dieu est la paix; il est né en tant qu'homme justement pour annoncer aux hommes la paix, pour se lever dans leur coeur comme l'Etoile du Matin, pour se répandre sur eux en Rosée du Ciel.

Ils gardent le souvenir de ce que Dieu est Esprit: le nom le plus sacré et secret de Quetzalcoatl est Ehecatl, le Vent, le Souffle. Ils se rappellent que son second avènement sera le règne de l'Esprit.

Ils se rappellent aussi que la nature de l'homme est divine: "Les dieux furent effrayés de ce qu'ils avaient créé l'homme trop parfait et ils imposèrent un nuage à son esprit: un visage", le visage mortel d'Adam.

Ils n'ont pas oublié que Quetzalcoatl est né réellement homme, mortel entre les mortels, mais qu'il était dès avant la création du monde: "Au commencement, il n'y avait que la mer, ni d'homme, ni d'animal, ni d'oiseau, ni de céréale; et le Serpent à Plumes, Donateur de Vie, glissait sur l'eau comme un éclat pourpre." "L'esprit de Dieu volait à la surface des eaux", planant comme une colombe, selon la Genèse de Moïse; et selon le texte toltèque, l'image de Quetzalcoatl est celle du "Serpent à Plumes" à visage humain, "l'Oiseau-serpent".

Cela signifie que le dieu-homme a deux essences, l'une terrestre, l'autre céleste: oiseau dans le ciel, serpent sur la terre. Il est sage comme le serpent et simple comme la colombe. Quetzalcoatl est lové, en Serpent endormi, tel que le représentent d'innombrables sculptures: il dort, mais il se réveillera; il est parti, mais il reviendra."

 

Dimitri Merejkovski

 

 

 

 

 

 

 

Absorber Dieu chaque matin
par tous les pores de l'être
union intime et délicieuse
laisser sa lumière envahir
la tente intérieure et sourire

 

 

 

"L'endiosamiento de l'âme: à tous les âges de la vie spirituelle, l'âme "boit" Dieu selon sa capacité et la croissance mystique s'opère comme la croissance physique par assimilation de cette boisson qui se diffuse, sans autre initiative du buveur que d'ouvrir la bouche: « comme la boisson se diffuse et se répand par tous les membres et toutes les veines du corps, ainsi se diffuse substantiellement cette communication de Dieu en toute l'âme, ou, pour mieux dire, l'âme se transforme plutôt en Dieu, et selon cette transformation l'âme boit de son Dieu selon sa substance à elle et selon ses puissances spirituelles; car selon l'entendement elle boit sagesse et science, et selon la volonté elle boit amour très suave, et selon la mémoire elle boit récréation et délice en rappel et sentiment de gloire. »"

 

Lectures de Jean de la Croix

 

 

 

 

 

 

 

"Ce qui vous est caché,
je vais vous l'annoncer."

Evangile de Marie

 

 

 

Ba-Bel: la division de Bôl

 

 

 

 

 

 

"Ils se dirent: "Allons! Bâtissons-nous une ville et une tour
dont le sommet pénètre les cieux! Faisons-nous un nom
et ne soyons pas dispersés sur toute la terre!"

Genèse 11:1-4

 

 

 

 

"Or Yahvé descendit pour voir la ville et la tour que les hommes avaient bâties. Et Yahvé dit: "Voici que tous font un seul peuple et parlent une seule langue, et tel est le début de leurs entreprises! Maintenant, aucun dessein ne sera irréalisable pour eux. Allons! Descendons! Et là, confondons leur langage pour qu'ils ne s'entendent plus les uns les autres." Yahvé les dispersa de là sur toute la face de la terre et ils cessèrent de bâtir la ville. Aussi la nomma-t-on Babel, car c'est là que Yahvé confondit le langage de tous les habitants de la terre et c'est de là qu'il les dispersa sur toute la face de la terre."

 

Genèse 11:5-9

 

 

Présentation

Introduction

 

"C'est moi la Fiancée, et
le Fiancé c'est mon mari
qui m'a engendrée; c'est
moi la mère de mon père
et la soeur de mon mari
et c'est lui mon rejeton."

Le Tonnerre

 

Nag Hammadi


Rechercher

Contact