"L'heure est venue, et c'est maintenant,
que les véritables adorateurs rendront
hommage au Père en esprit et en vérité."

Jean 4:23

 

 

 

 

Le mot français le plus juste pour traduire "alêtheia" est le mot "objectivité". Alêtheia, c'est la vérité, mais la vérité dans le sens de réalité : un arbre est un arbre, alêtheia. C'est un bel arbre, on n'est plus dans alêtheia. Car cette notion de beauté de l'arbre est subjective puisque pour quelqu'un l'arbre sera beau mais pour un autre, il sera laid. Mais qu'un arbre soit un arbre, c'est alêtheia.

La recherche de l'alêtheia est la recherche de toute une vie. C'est le dépouillement progressif de toute illusion, de tout fantasme, de toute subjectivité dans notre regard sur la vie, sur nous-mêmes, sur les autres, sur la Nature : ce qui est est, ce que l'on voudrait qui soit n'est pas.

En Jean 4:23, quand Jésus nous demande d'adorer le Père "en esprit et en vérité", cela veut dire nous dépouiller de tout fantasme personnel concernant Dieu, de toute tradition religieuse qui pourrait orienter notre esprit, de toute projection, de tout anthropomorphisme. Cette adoration du Père qui est demandée est uniquement une contemplation silencieuse de Dieu.

Il est important de remarquer que Jésus ne nous demande pas de prier le Père, mais de l'adorer. Car une prière nous place encore dans la dualité et dans le bruit intérieur, et non dans la simple contemplation silencieuse. On peut aussi remarquer que la prière du "Notre Père" ne se trouve pas dans l'évangile selon Jean…

Le terme grec qui est employé pour "adorer", dans ce verset de Jean 4:23, est le verbe "proskuneô" et il veut dire précisément : "saluer profondément en se baissant jusqu'à terre". Il contient le verbe "kuneô" qui veut dire "baiser, donner un baiser".

Adorer Dieu, c'est Lui donner un baiser…

 

 

 

 

 

 

 

"L'âme a obtenu le repos de ses peines,
car la Lumière qui s'est levée au-dessus
d'elle ne se couche pas."

Authentikos Logos

 

 

 

 

Qu'est-ce que, réellement, la "tension des opposés" ? C'est le moment UNIQUE dans une vie où une âme va, soudainement, se retrouver prise au milieu d'une implacable guerre des dieux : d'un côté, le vrai Dieu, Eros, la Vie; de l'autre côté, le Diable ou Démiurge, Thanatos, la Mort. Et chacun, Dieu et Diable, va vouloir "récupérer" cette âme, à tout prix et définitivement.

Ce n'est pas quelque chose de virtuel : c'est très réel. C'est psychiquement très éprouvant car ce n'est pas une vue de l'esprit, un concept intellectuel. C'est très physique, c'est "incarné", manifesté.

Car chacun, Dieu et Diable, possède son "armée" incarnée. L'armée de Dieu, ce sont les fils de Dieu, les anges, Jésus et Marie-Madeleine, les guides spirituels authentiques, les Bouddhas. L'armée du Diable, c'est l'humanité. Cela peut être un conjoint possessif, un père ou une mère qui castre, un collègue harceleur, un voisin agressif, un propriétaire inquisiteur, un fonctionnaire borné, un juge partial, un pédophile, un prof sadique. C'est Mara aux multiples visages, ce sont les figurants du Truman Show et leur inhumaine chasse à courre quand Truman "soudainement" s'échappe, c'est la Matrice qui combat Néo qui veut "soudainement" s'affranchir. C'est un monde de chacals qui "soudainement" mettent bas les masques et vont impitoyablement combattre celui ou celle qui veut s'enfuir, qui veut renier ce diabolique père voleur d'enfants, voleur d'âmes, qu'est le créateur du monde.

"N'aimez pas le monde. Celui qui aime le monde, l'amour du Père n'est pas en lui."
(1 Jean 2:15)

J'ai personnellement vécu cette "tension des opposés" : elle a duré trois mois, jour pour jour, il y a trois ans. Toute ma vie m'a conduite à ces trois mois, et j'ai cru devenir folle pendant cette insoutenable tension psychique. Et puis j'ai CHOISI Dieu, peut-être simplement parce que j'étais à bout de forces, peut-être aussi parce que c'était la seule voie qui restait, la seule que je n'avais pas encore vraiment essayée (la croyance est un confort, la Foi est un vertige). Et en seulement quelques jours, après une vie entière de souffrances et de peur, je suis entrée dans le Royaume, dans la Joie. Et depuis je suis heureuse, je suis Bouddha.

Tout ça pour te dire, à toi mon éternel Bien-aimé, que quand cette "tension des opposés" va prochainement te tomber dessus sans crier gare, la seule personne qui pourra te sauver à ce moment-là, ce sera toi-même. Car tout ce qui t'arrivera dans l'avenir va dépendre de la "polarité" que tu vas choisir, pendant ces quelques mois de folie:

Est-ce que ce sera Dieu, le grand Inconnu, le lâcher-prise, la reddition volontaire de tout contrôle personnel, la Foi, le saut dans le vide, le "don" inconditionnel de ton âme au Père ? Alors tu deviendras un Bouddha, un Eveillé, un homme heureux. Un désormais Immortel car le plomb sera changé en or et ne redeviendra JAMAIS du plomb. Même si tu le crains encore parfois, même si tu n'arrives pas à croire que tu es définitivement sauvé. Crois-tu que Jésus est mort, que Bouddha est mort, que Marie-Madeleine est morte ? Où sont leurs dépouilles ?

Est-ce que ce sera le Diable, le Démiurge, le connu, l'archi-contrôle, tout ce qui pourra apaiser ta paranoïa, les autres qui "prennent soin de toi", le refuge frileux dans ce qui t'a toujours semblé sûr, maîtrisé, dominé ? Alors tu auras définitivement vendu ton âme au Diable, et tu finiras comme une loque, un mort-vivant, un esclave. Un désormais Mortel car plus jamais le Royaume ne te considérera. Plus jamais, sache-le.

Tu auras seul le choix, même Dieu ne pourra pas choisir à ta place.
Car le Diable a le même poids, absolument, que Dieu.

Ce jour-là, souviens-toi que tu es originellement un fils du Père, et que le Royaume tout entier espère ta métanoïa, ton retour au bercail. Ce jour-là, ne fais pas comme Judas qui a fini par se pendre, de désespoir. Ce jour-là, mets tout orgueil de côté, toute "raison", et sache revenir vers les Onze, nu comme un ver. Et alors tu découvriras que Jésus se trouve au milieu d'eux et t'ouvre grand les bras, pour te revêtir de Sa tunique. Ce jour-là, tu seras le Fils Prodigue et le Père se réjouira de retrouver ton âme, ton âme tellement aimée.

"Mon fils que voici était mort, et il est revenu à la vie; il était perdu, et il est retrouvé." (Luc 15:24)

 

 

Bonjour,

Désolée si les commentaires postés apparaissent désormais à l'envers, du plus récent au plus ancien, ce qui gêne le suivi de mes développements.

Désolée aussi pour les "anciens" commentaires où tous les guillemets ont été remplacés par "quot", ce qui rend la lecture quasi impossible. Ces deux problèmes (temporaires ou définitifs, je l'ignore) ne sont évidemment pas de mon fait, mais viennent des programmeurs d'Over-Blog qui ne savent plus comment justifier leur salaire, manifestement (des blogs sans bugs n'exigeraient qu'une maintenance):

http://fr.forum.over-blog-kiwi.com/categories/general

Tant que ces deux problèmes majeurs demeureront, personnellement je ne posterai plus de commentaires ni d'articles ici (vous pouvez en poster mais en évitant les guillemets). Si d'autres problèmes surgissent à l'avenir, sachez que je le regretterai mais que je n'y serai pour rien.

Merci aux lecteurs qui ont suivi fidèlement ce blog,
Madeleine

Ps: pour ceux qui m'ont écrit gentiment, tout au long de cette aventure, sachez que je ne suis pas triste de la situation car je retrouve un temps précieux pour d'autres choses! Et puis je pense avoir exprimé ici tout ce que je pouvais, en matière de spiritualité.

 

 

 

 

 

 

"Marie dit: Dis-moi, Seigneur,
pourquoi suis-je venue ici-bas,
est-ce pour trouver un profit
ou souffrir une perte ?


Le Seigneur dit: C'est l'abondance
du révélateur que tu manifestes."

Dialogue du Sauveur

 

 

 

 

"La Vérité t'a mise en réserve, parce qu'elle sait qu'elle a besoin de toi. Accepte de vivre, malgré les mépris, les railleries et l'indifférence, car tu représentes la faculté éternelle et méconnue d'atteindre l'invisible, de nous le rendre familier et de nous unir à lui. Tu nous apprends l'insuffisance des philosophies rationnelles, tu donnes la main aux mystiques, tu consacres la valeur de l'intuition des lucides, tu nous disposes à regarder comme un trésor la sagesse des enfants et des femmes.

Aérolithe, chrysalide, rose de Jéricho, je te nomme de tous les plus beaux noms que j'emprunte aux trois règnes: aérolithe, puisque tu viens des nues, chrysalide, car je pense qu'après ce long sommeil tu vas redevenir ardemment vivante et t'élever, sur deux ailes hardies, rose de Jéricho, desséchée, perdue d'apparence. Ô branche morte sur l'arbre de la connaissance, tu reverdiras !"

 

La Sibylle

 

 

 

 

 

 

 

"Dans le coeur de l'Eglise,
je serai l'Amour."


Sainte Thérèse

 

 

 

 

 

 

 

 

"Jouis de la vraie vigne du Christ,
rassasie-toi du vin véritable, qui
ne comporte ni ivresse ni lie.


Car en lui est la fin de la boisson, puisqu'il
y a en lui de quoi réjouir l'âme et l'intellect
par l'Esprit de Dieu. Mais pais d'abord tes
raisonnements, avant d'en boire !"

Leçons de Silvanos

 

 

 

 

 

 

 

"Dis-moi, Seigneur, quel est le commencement
du chemin ? Il dit: L'amour et la bonté. En effet,
si l'un d'eux avait existé parmi les archontes,
nul mal ne serait jamais advenu."

Dialogue du Sauveur

 

 

 

 

 

 

 

"Le sabbat a été fait pour l'homme
non pas l'homme pour le sabbat."

Marc 2:27



"Cherchez-vous un lieu de repos
afin de ne pas devenir cadavres
et être mangés."

Thomas 60

 

 

 

 

 

 

 

"Chacun, par son agir
et sa connaissance,
dévoilera sa nature."

L'Ecrit sans titre

 

 

 

 

 

 

 

"Libre, elle donne tout parce
que le Père lui a tout confié."

La vie unitive

 

 

 

 

 

 

 

"Je te montrerai l'épouse,
la femme de l'Agneau."

Apocalypse 21:9

 

 

 

 

 

 

 

"Je vous délie de la paix,
je vous donne ma paix.


Je ne vous donne pas
comme le monde donne.


Que votre âme ne se trouble
pas, ni qu'elle ne s'effraie."


Jean 14:27

 

 

 

 

 

 

 

"Voici l'aube qui pour tous est attente
Attente d'un rêve maintenant éveillé."

Les noces du Ciel et de la Terre

 

 

 

 

"Si la femme n'avait pas été séparée de l'homme, elle ne serait pas morte, non plus que l'homme. C'est la séparation de celui-ci qui fut le commencement de la mort.* C'est pourquoi le Christ est venu pour réparer cette séparation survenue aux origines, réunir les deux, donner la vie à ceux qui étaient morts à la suite de la séparation et les unir."

 

Evangile selon Philippe

 

 

* voir Jean 8:44

 

 

 

 

 

"Soyez en garde contre les faux prophètes
qui viennent à vous en habits de brebis, et
qui au-dedans sont des loups ravisseurs."

Matthieu 7:15

 

 

 

 

"Parce que tu es tiède et que tu n'es ni froid ni bouillant, je vais te vomir de ma bouche. Parce que tu dis: "Je suis riche, et je me suis enrichi, et je n'ai besoin de rien" et que tu ne connais pas que, toi, tu es le malheureux et le misérable, et pauvre, et aveugle, et nu. Je te conseille d'acheter de moi de l'or passé au feu, afin que tu deviennes riche, et un pallium éclatant, afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas, et un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies."

 

Apocalypse 3:16-18

 

 

 

 

 

 

 

"Elle ne savait pas
que c'était Jésus."

Jean 20:14

 

 

 

"Le Père lui a envoyé du ciel son mari, qui est son frère premier-né. Alors l'époux descendit vers l'épouse. Elle quitta sa prostitution première, elle se purifia des souillures des amants adultères et se renouvela dans l'état d'épousée. Elle se purifia dans la chambre nuptiale, elle la remplit de parfum; elle s'y assit en guettant l'époux véritable. Elle ne court plus sur la place publique, s'unissant à qui elle veut, mais elle est restée à guetter le jour où il viendra, en le redoutant car elle ne connaissait pas son aspect."

 

L'exégèse de l'âme

 

 

 

 

"Jésus lui dit: Mariam!
Convertie, elle lui dit
en hébreu: Rabbouni!"

Jean 20:16

 

 

Présentation

Introduction

 

"C'est moi la Fiancée, et
le Fiancé c'est mon mari
qui m'a engendrée; c'est
moi la mère de mon père
et la soeur de mon mari
et c'est lui mon rejeton."

Le Tonnerre

 

Nag Hammadi


Rechercher

Contact