"Rendez grâce à Yahvé sur la harpe,
jouez-lui sur la lyre à dix cordes;
chantez-lui un cantique nouveau!"

Psaume 33 de David

 

 

 

"Ce bruit me faisait songer à des joueurs de harpe touchant de leurs instruments; ils chantent un cantique nouveau devant le trône et devant les quatre Vivants et les Vieillards. Et nul ne pouvait apprendre le cantique, hormis les 144.000, les rachetés à la terre. Ceux-là, ils ne se sont pas souillés avec des femmes, ils sont vierges; ceux-là suivent l'Agneau partout où il va; ceux-là ont été rachetés d'entre les hommes comme prémices [premiers-nés] pour Dieu et pour l'Agneau. Jamais leur bouche ne connut le mensonge: ils sont immaculés."

 

Apocalypse 14

 

 

 

 

 

 

 

"Celui qu'ils ont transpercé, ils se lamenteront
sur lui comme on se lamente sur un fils unique;

ils le pleureront comme
on pleure un premier-né."


Zacharie 12:10

 

 

 

 

 

 

"Il y en a ainsi trois à témoigner:
l'Esprit, l'eau, le sang, et ces
trois tendent au même but."

1 Jean 5:8

 

 

 

 

"Jean aussi baptisait, à Aenon, près de Salim,
car les eaux y abondaient, et les gens
se présentaient et se faisaient baptiser."

Jean 3:23

 

 

Le Maître de Justice 

 

 

 

 

 

 

 

"Pour donner à son peuple

la connaissance du salut

par la rémission des péchés."

Luc 1:77

 

 

 

 

 

 

 

"Far lies it from me to love
him whom I have hated.
Far lies it from me to hate
him whom I have loved.
"

The story of Miryai

 

 

 

 

 

 

Agnus Dei - Fauré

 

 

 



 

 

 

 

"It is an ancient custom the night before
Yom Kippur to pass a rooster three times
over one's head as a surrogate sacrifice."

Kaporot Erev Yom Kippur

 

 

"En vérité je te le dis: cette nuit
même, avant que le coq chante,
tu m'auras renié trois fois."

Matthieu 26:34

 

 

 

 

 

"Maintenant tu délies ton esclave"

Evangile de Luc 2:29

 

 

 

 

"Vous déclarerez sainte cette cinquantième année et proclamerez l'affranchissement de tous les habitants du pays. Ce sera pour vous un jubilé: chacun de vous rentrera dans son patrimoine, chacun de vous retournera dans son clan."

 

Lévitique 25

 

 

 

"Et tous allaient se faire recenser, chacun dans sa ville."

Evangile de Luc 2:3

 

 

 

"La dimension eschatologique du jubilé n'a pas échappé, d'ailleurs, à ceux dont l'espérance en un jugement final était ravivée par la rigueur des temps. C'est ainsi que l'on attendait, à Qumran, le dixième et dernier jubilé, le grand jubilé eschatologique, celui où le Seigneur allait enfin accomplir l'expiation définitive et libérer les « fils de lumière » du pouvoir des « fils de ténèbres ». Deux textes ont contribué à cette relecture: l'oracle d'Is 61:1-3 où un mystérieux personnage reçoit l'onction pour annoncer « une année de faveur du Seigneur » et proclamer la libération des captifs; Dn 9:25 où, à la fin d'une période de « soixante-dix septénaires » (490 ans, soit dix périodes jubilaires), un « saint des saints » doit recevoir l'onction.

Dans le Nouveau Testament, Jésus a-t-il conçu son propre ministère comme l'annonce de ce grand jubilé eschatologique ? Ce n'est pas impossible, si l'on en croit l'épisode de la synagogue de Nazareth en Lc 4:16-21 où le Christ s'applique à lui-même l'oracle d'Is 61. Mais il le conçoit avant tout comme l'annonce d'une ère de pardon, celle où le Seigneur remet les dettes de notre péché, comme nous-mêmes sommes invités à remettre à nos débiteurs. Très souvent dans l'évangile, en effet, les dettes humaines sont le symbole de la dette du péché remise par Dieu."

 

 

 

 

 

 

"En nous obtenant par son sang la remise des péchés (Mt 26:28), Jésus réalise la purification définitive dont le Yom Kippour était déjà la figure (cf. He 10:11-13). Il nous libère ainsi de la servitude la plus profonde. Il nous ouvre, par là, le chemin de la nouvelle terre promise: le royaume de Dieu. Il nous invite également à remettre inlassablement les dettes que d'autres ont contractées auprès de nous. (...) En grec, c'est la même racine qui désigne à la fois le jubilé, la libération et la remise des dettes ou des péchés."

 

Rédemption et rachat

 

 

 

 

 

 

"Anne parlait de Dieu à tous ceux qui dans Jérusalem attendaient que leur soit appliquée la loi sur le rachat; par ce mot peut-être convient-il d'entendre la libération définitive des esclaves: un israélite vendu comme esclave à un étranger pouvait obtenir un rachat de l'un de ses frères israélites (Lv 25:48-49); celui-ci le gardait à son propre service jusqu'en l'année jubilaire, et c'est alors qu'il redevenait totalement libre. Le rachat définitif était considéré comme une oeuvre accomplie par Dieu. On rejoindrait ici le v.68 du cantique de Zacharie. Une autre forme de rachat était aussi demandée aux Israélites lors des recensements par l'acquittement d'une taxe; on avait à racheter sa vie (Ex 30:12). Il y aurait là deux allusions à un recensement fait selon les coutumes hébraïques."

 

Annotations sur Luc 2

 

 

Présentation

Introduction

 

"C'est moi la Fiancée, et
le Fiancé c'est mon mari
qui m'a engendrée; c'est
moi la mère de mon père
et la soeur de mon mari
et c'est lui mon rejeton."

Le Tonnerre

 

Nag Hammadi


Rechercher

Contact