"Ipsa quidem turris est
refugii poenitentibus"

 

Noli me tangere

 

 

 

 

 

 

 

"Maria hē kaloumenē
Magdalēnē" (Luc 8:2)

 

 

 

 

"Parmi les héémanthes, le caractère noun exprime ou l'action
passive et repliée en soi, quand il paraît au commencement des
mots; ou le déploiement et l'augmentation quand il est à la fin."

La langue hébraïque restituée

 

 

 

 

"Qui est la Bien-aimée du Cantique sinon, chez Grégoire le Grand, la préfiguration de Marie-Madeleine ? En recherchant dans la Bible pourquoi Marie, la Tour, figure l'Eglise, Odon lie aux pensées d'Augustin et de Jérôme l'exégèse capitale du père de l'unité magdalénienne, Grégoire. Il retrouve aussi ce faisant la tradition selon laquelle se célébraient dans le Cantique des Cantiques les noces mystiques de l'Eglise avec l'Eternel. Comment douter que la Tour, Madeleine, ne soit figure de l'Eglise alors qu'elle désigne l'Epouse du Cantique promise à son Dieu ?"

 

Marie-Madeleine dans la littérature

 

 

 

 

 

 

 

"La lumière luit dans les ténèbres
et les ténèbres ne l'ont pas saisie."

 

 

 

"Une jeune femme exaltée court dans la nuit, partie annoncer aux hommes une nouvelle bouleversante. Il fallait qu'une femme le fasse. Près de deux mille ans plus tard, bien des hommes religieux commencent à peine à s'en remettre et se détendent enfin, alors que d'autres n'y arrivent toujours pas, renfrognés sous leur mitre et s'accrochant désespérément à leur crosse rigide. Comprenez ça: ce qui est devenu une religion d'hommes méconnaissant, craignant et longtemps méprisant la femme a débuté par une femme, celle que Jésus chérissait entre tous et toutes au point qu'il s'est manifesté d'abord à elle après sa mort. Mais au-delà de ces histoires d'hommes et de femmes, demandons-nous si nous sommes prêts à ouvrir notre porte à Marie Magdeleine venue porter la nouvelle de notre délivrance. Comment notre tombeau plein peut-il saisir le sens profond du tombeau vide ?"

 

Le tombeau vide

 

 

 

 

"Maintenant, étends ta main.
Maintenant, embrasse-moi !

Et alors j'étendis mes mains, et je ne le trouvai pas
comme je l'imaginais. Mais après je l'entendis dire:
« Comprends et embrasse-moi ». Alors je compris
et j'eus peur. Et je fus rempli d'une grande joie."

Apocalypse de Jacques

 

 

 

 

 

 

The Weeper

 

 

 

"C'est toujours pour toi le temps des semailles,
Et tu sèmes des étoiles dont la moisson ose
Promettre à la terre de resplendir en retour
De toute la beauté du front des cieux."

 

 

La pleureuse

 

 

 

 

 

 

"Je lui donnerai
l'étoile du matin."

Apocalypse 2:28

 

 

 

"C'est par son influence que tout s'engendre sur la terre. En effet, répandant
une rosée fécondante à son lever du matin ou à son apparition du soir, non
seulement elle accomplit les germinations au cœur de la terre, mais encore
elle stimule la reproduction de tous les êtres animés."

Pline, HN II - Vénus

 

 

"La drachme perdue a été replacée dans le
trésor royal; et la pierre précieuse, nettoyée
de la boue, est plus brillante que les astres."

Marie-Madeleine



 

 

 

 

 

"A celui qui vaincra, je lui donnerai
de manger de l'arbre de vie qui est
dans le Paradis de Dieu.
() Je lui
donnerai de la manne cachée."

Apocalypse 2

 

 

 

"L'essence des forces divines réside en une eau spirituelle, élément sacré, de laquelle ce monde est né et fut créé en un être formé avec les quatre éléments, représentant un degré encore plus extérieur. Il nous faut entendre par cet élément sacré ou eau spirituelle le saint Paradis dans lequel agissent les forces révélées de Dieu: lequel élément sacré a, au début de ce monde extérieur, compénétré et rendu verdoyants les quatre éléments.

Comprenons donc comment le ciel sacré dans lequel Dieu réside flotte dans le "Créa" ou le créé et réfléchissons que Dieu est véritablement présent en toutes les extrémités du monde et habite partout, mais qu'il n'est saisi par rien. Dans le ciel intérieur de l'essence sacrée il se révèle dans la force, en tant qu'élément. Cet élément saint compénétra la terre au commencement des quatre éléments et verdit dans la propriété de la force sacrée et porta des fruits dont les hommes devraient célestement manger.

Mais lorsqu'il s'épuisa dans l'homme, la malédiction vint sur la terre. C'est ainsi que le Paradis s'éteignit dans les quatre éléments et resta en lui-même à l'intérieur. C'est là qu'il reste ouvert à l'homme, si quelqu'un veut quitter la volonté de ce monde et suivre la voie frayée par Christ."

 

Mysterium Magnum

 

 

 

 

 

 

 

"Que l'homme de désir reçoive
l'Eau de la Vie, gratuitement."

Apocalypse 22:17

 

 

 

 

Jésus est une allégorie pour décrire l'Ormus, 

le "fruit des entrailles" de la rosée de Dieu.

 

 

 

 

"Une autre difficulté, fréquente chez les âmes les plus pieuses, peut provenir de notre attachement même à la personne de Jésus. Ceux qui aiment le plus Jésus, ceux qui adhèrent à lui dans une attitude de familiarité et de tendresse, ont la crainte et jusqu'à un certain point l'impression de le perdre, ou tout au moins de le voir s'éloigner, s'ils essaient de « se tourner » vers l'Esprit. Le livre des Actes, le livre de l'Esprit-Saint, a sa propre atmosphère - la gloire de la Pentecôte - mais ce n'est plus exactement l'atmosphère des Évangiles. Le Christ pentécostal n'est pas exactement semblable au Jésus de Galilée - quoique lui étant identique. A ceux qui ont mis le Dieu fait homme au centre de leur méditation et de leur prière, à ceux qui ont « étreint » le Christ, il n'est pas facile de s'orienter vers l'Esprit, d'atteindre la subtile rosée qui, matin et soir, mouille et imprègne, sans que l'on voie du ciel tomber aucune goutte."

 

Connaître l'Esprit-Saint

 

 

 

"Le Royaume du Père s’étend sur la
terre et les hommes ne le voient pas."

Thomas, logion 113



 




 

 

 

 

 

"De ces larmes sacrées naquit l'élément humide.
De cette tristesse auguste sortit la matière."

Sophia Achamoth

 

 

 

 

"C'est ainsi que s'expliquent, disent-ils, l'origine et l'essence de la matière dont est formé ce monde: de la conversion est issue toute l'âme du monde et du Démiurge, tandis que de la crainte et de la tristesse est dérivé tout le reste. En effet, des larmes d'Achamoth provient toute l'humide substance; de son rire, la substance lumineuse; de sa tristesse et de son saisissement, les éléments corporels du monde. Tantôt, en effet, elle pleurait et s'attristait, comme ils disent, de ce qu'elle avait été abandonnée, seule, dans les ténèbres et le vide; tantôt, au souvenir de la Lumière qui l'avait abandonnée, elle se détendait et riait; tantôt encore, elle était prise de crainte; tantôt enfin, elle éprouvait angoisse et égarement."

 

Contre les hérésies

 

 

 

 

 

 

 

"Si de deux vous faites un, que vous
fassiez le dedans comme le dehors,
le dehors comme le dedans"

Evangile de Thomas

 

 

 

 

"Dans les Upanishads, le sel apparaît comme le parfait symbole de la divinité, de ses adorateurs, et de la connaissance dans laquelle tout semble se fondre. Ainsi, à propos de l'âme universelle: « C'est comme une masse de sel, sans intérieur, sans extérieur, entièrement masse de goût, ainsi est cette âme, sans intérieur, sans extérieur, entièrement une masse de connaissance. »"

 

Le sel et le serpent

 

 

 

 

 

 

 

Une goutte d'eau, c'est de l'eau.
Un océan, c'est de l'eau.
L'eau, c'est de l'eau…

Une motte de terre, c'est de la terre.
Un talus, c'est de la terre.
La terre, c'est de la terre…

Un feu dans l'âtre, c'est du feu.
Un incendie, c'est du feu.
Le feu, c'est du feu…

L'air des poumons, c'est de l'air.
L'air du dehors, c'est de l'air.
L'air, c'est de l'air…

Le pneuma en l'homme, c'est du pneuma.
La Gnose, c'est du pneuma.
Le pneuma, c'est du pneuma…

 

 

 

 

 

 

 

"Celle qui fait sortir les présents 

des profondeurs"

Pandore

 

 

 

"Le nom de Pandore lui-même peut être interprété de plusieurs façons: il est l'expression de la passivité s'il est compris comme "la bien dotée", celle qui a obtenu ses dons des dieux; à l'opposé il peut être l'expression de l'activité s'il est traduit par "celle qui donne tout", "celle qui abonde", rappelant alors le surnom de la Grande Déesse et la symbolique de la jarre. Pour Tranquillus, Pandore est celle qui se donne à tous, c'est-à-dire, non pas la sainte mère, mais bien au contraire la putain."

 

Pandore, mère de l'humanité

 

 

 

 

 

 

 

"D'où que vous veniez, vous irez
vers Jacques le Juste pour qui le

ciel et la terre ont été faits." 

Evangile de Thomas

 

 

 

 

 

 

 

"Elle court alors et vient trouver Simon-Pierre,
ainsi que l'autre disciple que Jésus aimait"

Jean 20:2

 


"Quant à vous, laissez-moi Jacques
et Pierre, afin que je les emplisse !"

Epître apocryphe de Jacques

 

 

 

 

 

 

 

 

"Il me baisa la bouche et
m'embrassa, en disant:
Mon bien-aimé !"

Apocalypse de Jacques

 

 

 

"D'où que vous veniez, vous irez vers Jacques
le Juste pour qui le ciel et la terre ont été faits."

Evangile de Thomas

 

 

 

"How is one supposed to believe that You
have built a golden house on filthy ooze ?"

 

If I was a learned man

 

 

 

 

 

 

 

 

"Est-il possible qu'Il se soit entretenu avec
une femme en secret - à notre insu - et non
ouvertement si bien que nous devrions nous,
former un cercle et tous l'écouter ? Il l'aurait
choisie, de préférence à nous ?"

Evangile de Marie

 

 

 

 

 

 

 

"En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne
naît d'eau [l'eau vive, pas le baptême] et d'Esprit,
il ne peut entrer dans le royaume de Dieu.

Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est
né de l'Esprit est esprit. Ne t'étonne pas que je
t'aie dit: Il faut que vous naissiez de nouveau."

Jean 3:5-
7

 

 

Présentation

Introduction

 

"C'est moi la Fiancée, et
le Fiancé c'est mon mari
qui m'a engendrée; c'est
moi la mère de mon père
et la soeur de mon mari
et c'est lui mon rejeton."

Le Tonnerre

 

Nag Hammadi


Rechercher

Contact