"En égyptien, Anokh, Ankh (ou Anok) signifie "la vie" mais aussi "je suis".
Ainsi Anokh a donné le copte Anokh, ainsi que l'hébreu biblique Anokhy,
inscrit dans le premier commandement du Décalogue (Je suis Dieu)."

Les secrets de la Bible

 

 

 

 

 

 

 

"ANoKhY, en hébreu, est l'acronyme

de Ana Nafchi Katvit Yavit, qui signifie

en araméen: "Moi, Mon âme,

Je l'ai écrite, Je l'ai donnée."

La mystique hébraïque

 

 

 

 

 

 

Sagesse, la vierge mâle

 

 

 

 

 

 

 

"An ewe suckling her lamb, while browsing on a bush. She is a goddess as the star above her tells us — it is the cuneiform sign for "deity."  She represents Ishtar as nursing mother, as sometimes described in the Assyrian oracles."

 

Spirit Possession and the Goddess Ishtar

 

 

 

 

 

 

 

"Laisse-moi pleurer sur le petit nourrisson,
qui a été enlevé avant le temps.

Qu'elle pleure sur le jeune fils unique qui
avant le terme de ses jours a été ravi."

La descente d'Ishtar

 

 

 

"Puis le cadavre d'Ishtar

est pendu au centre

du palais d'Ereshkigal"

La déesse Ishtar

 

 

 

 

 

 

 

"Benoît XIV pense même, avec saint Grégoire de Tours et avec plusieurs savants modernes qui ont soigneusement traité cette question, qu'il devait y en avoir quatre, soit parce que les anciennes images du Christ représentent le Sauveur attaché à la croix avec quatre clous, soit parce qu'il serait difficile de supposer que les deux pieds eussent été attachés à la croix avec un seul clou sans qu'il se brisât quelqu'un des os, ce qui serait contraire à cette parole de l'Ecriture: "Vous ne briserez aucun de ses os" (Jean 19:36)"

 

La sainte Bible

 

 

 

 

 

 

Hirsutisme

 


 

"Saint Mary Magdalene and Saint Mary of Egypt were also said to have grown  fleeces of body hair. All of these phenomena were commonly interpreted as constituting evidence of divine protection and favour. One of the oldest sources of female hirsutism can be found in connection with the Babylonian goddess Ishtar, who was regarded as the queen of heaven and of the stars. Depicted as bearded and dressed as a warrior, she was also sometimes portrayed as hermaphroditic. Although she was commonly invoked as the fierce "Ishtar Barbata" in northern Babylonia, she was venerated as a gentle goddess of motherhood and love in the southern regions of the kingdom."

 

The female crucifix

 

 

 

 

 

 

 

"Écoutez-moi, auditeurs,
et recevez l'instruction
au sujet de mes paroles,
vous qui me connaissez.
"

Le Tonnerre

 

 

 

"In everyday Aramaic, Mari was a very respectful form of polite address, well above "Teacher" and similar to Rabbi. In Greek this has at times been translated as kyrios. While the term Mari expressed the relationship between Jesus and his disciples during his life, the Greek kyrios came to represent his lordship over the world."

 

Teacher as Rabbi

 

 

 

 

 

 

 

"Votre sexe n'est là que pour la dépendance:
Du côté de la barbe est la toute puissance."

L'Ecole des femmes

 

 

"L'insolence de certaines femmes qui ont
usurpé le droit d'enseigner les portera-t-elle
à s'arroger encore celui de baptiser ?
"

Traîté du baptême

 

 

 

 

 

 

 

 

"Pour autant qu'une femme accepte de
concevoir et de procréer, elle est aussi
différente de l'homme que le corps l'est
de l'âme. Mais qu'elle serve le Christ plus
que le monde, alors elle cessera d'être
une femme et sera appelée un homme
."

Saint Jérôme

 

 

 

 

 

 

 

L'étoile du matin

 

 

L'étoile du voile

 

 

 


 

 

 

 

L'étoile d'Ishtar

 

 

 

 

 

 

 

"In the Middle Ages, Christ was

widely referred to in texts

as both female and Mother."

 

 

 

"Lorsque Thomas revint vers ses

compagnons, ils lui demandèrent:

que t'a dit Jésus ? Thomas leur dit:

Si je vous dis une des paroles qu'il

m'a dites, vous ramasserez des pierres

et vous me les jetterez et un feu

sortira des pierres et vous brûlera."

Logion 13

 

 

 

 

 

 

"Établissez les grandes choses
dans les petits premiers-créés."

"Élancez-vous vers l'enfance et
ne la haïssez pas parce qu'elle
est chétive et qu'elle est petite."

Le Tonnerre

 

 

 

 

 

 

"Or aussi de toi même, une épée traversera
l'âme - de manière à ce que se dévoilent
les débats de bien des coeurs."

Evangile de Luc 2

 

 

 

"Ton coeur fut la coupe magique,
- La coupe d'éclatant cristal -
Qui vibrait dans l'aube édénique
Au chant du cercle sidéral.

Enfant du Ciel et de l'Argile,
Où donc gît l'Eden ancestral ?
Ton cœur est la coupe magique
Qui fut, mais qui n'est plus le Graal !

Le sang du Verbe s'est figé
Dans cette coupe opaque et sombre
Où burent les dieux étrangers
Des froides régions de l'Ombre.

Vinaigre et fiel y sont mêlés
Depuis l'aube immémoriale,
Mêlés au sang coagulé
Comme une hématite infernale.

Cent lippes sales ont souillé
Dans leurs agapes orgiaques
La coupe aux bords bien nettoyés,
Qui n'est, au-dedans, qu'un cloaque.

Cherche et trouve le vrai remède,
Connu de tous et de toujours,
Le remède que tous possèdent
Et que tous gâchent tour à tour,

Le remède unique que nomment,
Sans savoir prononcer son nom,
La lèvre distraite de l'homme,
La voix menteuse du démon !

Un ange effleurera de l'aile
La coupe au cristal frémissant
Pour qu'en elle se renouvelle,
Soudain, le Miracle du Sang...

Et l'ange, alors, à ton oreille
Murmurera ton nom nouveau,
Pour clore, indicible merveille,
Le cycle de tes durs travaux :

Car ton coeur, délivré des pièges
Tendus par les hordes du Mal,
Rompant enfin tous sortilèges,
Sera redevenu le Graal !

Le Graal

 

 

 

 

 

 

Agnus Dei - Fauré

 

 

 



 

 

 

 

 

"Est-ce que je suis prêt à admettre qu'un messager de la Bonne Nouvelle, capable d'en révéler toute la force et la douceur, toute la saveur et la vérité, ce n'est pas forcément un brillant orateur, un théologien prestigieux, mais que ça peut être un homme ou une femme tout à fait ordinaire ?"

 

Le signe de Jonas



"Je suis sans instruction et c'est
de moi que l'on reçoit l'instruction."

Le Tonnerre

 

 

 

 

 

 

"It is an ancient custom the night before
Yom Kippur to pass a rooster three times
over one's head as a surrogate sacrifice."

Kaporot Erev Yom Kippur

 

 

"En vérité je te le dis: cette nuit
même, avant que le coq chante,
tu m'auras renié trois fois."

Matthieu 26:34

 

 

 

L'auteure du mythe

 

 

 

 

 

 

"Marie conservait tous ces événements,
les confrontant dans son coeur."

Evangile de Luc 2

 

 

 

"Parmi ses contemporains, qui s'est inquiété
qu'il ait été retranché de la terre des vivants,
qu'il ait été frappé pour le crime de son peuple ?"

Isaïe 53:8

 

 

 

 

 

"Maintenant tu délies ton esclave"

Evangile de Luc 2:29

 

 

 

 

"Vous déclarerez sainte cette cinquantième année et proclamerez l'affranchissement de tous les habitants du pays. Ce sera pour vous un jubilé: chacun de vous rentrera dans son patrimoine, chacun de vous retournera dans son clan."

 

Lévitique 25

 

 

 

"Et tous allaient se faire recenser, chacun dans sa ville."

Evangile de Luc 2:3

 

 

 

"La dimension eschatologique du jubilé n'a pas échappé, d'ailleurs, à ceux dont l'espérance en un jugement final était ravivée par la rigueur des temps. C'est ainsi que l'on attendait, à Qumran, le dixième et dernier jubilé, le grand jubilé eschatologique, celui où le Seigneur allait enfin accomplir l'expiation définitive et libérer les « fils de lumière » du pouvoir des « fils de ténèbres ». Deux textes ont contribué à cette relecture: l'oracle d'Is 61:1-3 où un mystérieux personnage reçoit l'onction pour annoncer « une année de faveur du Seigneur » et proclamer la libération des captifs; Dn 9:25 où, à la fin d'une période de « soixante-dix septénaires » (490 ans, soit dix périodes jubilaires), un « saint des saints » doit recevoir l'onction.

Dans le Nouveau Testament, Jésus a-t-il conçu son propre ministère comme l'annonce de ce grand jubilé eschatologique ? Ce n'est pas impossible, si l'on en croit l'épisode de la synagogue de Nazareth en Lc 4:16-21 où le Christ s'applique à lui-même l'oracle d'Is 61. Mais il le conçoit avant tout comme l'annonce d'une ère de pardon, celle où le Seigneur remet les dettes de notre péché, comme nous-mêmes sommes invités à remettre à nos débiteurs. Très souvent dans l'évangile, en effet, les dettes humaines sont le symbole de la dette du péché remise par Dieu."

 

 

 

 

 

 

"En nous obtenant par son sang la remise des péchés (Mt 26:28), Jésus réalise la purification définitive dont le Yom Kippour était déjà la figure (cf. He 10:11-13). Il nous libère ainsi de la servitude la plus profonde. Il nous ouvre, par là, le chemin de la nouvelle terre promise: le royaume de Dieu. Il nous invite également à remettre inlassablement les dettes que d'autres ont contractées auprès de nous. (...) En grec, c'est la même racine qui désigne à la fois le jubilé, la libération et la remise des dettes ou des péchés."

 

Rédemption et rachat

 

 

 

 

 

 

"Anne parlait de Dieu à tous ceux qui dans Jérusalem attendaient que leur soit appliquée la loi sur le rachat; par ce mot peut-être convient-il d'entendre la libération définitive des esclaves: un israélite vendu comme esclave à un étranger pouvait obtenir un rachat de l'un de ses frères israélites (Lv 25:48-49); celui-ci le gardait à son propre service jusqu'en l'année jubilaire, et c'est alors qu'il redevenait totalement libre. Le rachat définitif était considéré comme une oeuvre accomplie par Dieu. On rejoindrait ici le v.68 du cantique de Zacharie. Une autre forme de rachat était aussi demandée aux Israélites lors des recensements par l'acquittement d'une taxe; on avait à racheter sa vie (Ex 30:12). Il y aurait là deux allusions à un recensement fait selon les coutumes hébraïques."

 

Annotations sur Luc 2

 

 

Présentation

Introduction

 

"C'est moi la Fiancée, et
le Fiancé c'est mon mari
qui m'a engendrée; c'est
moi la mère de mon père
et la soeur de mon mari
et c'est lui mon rejeton."

Le Tonnerre

 

Nag Hammadi


Rechercher

Contact