"C'est moi celle qui est honorée
et celle qui est méprisée. C'est
moi la prostituée et la vénérable.
C'est moi la femme et la vierge."

Le Tonnerre

 

 

 

Certains "Pères de l'Eglise" n'ont pas voulu assimiler Marie la Madeleine à une prostituée, allant parfois jusqu'à affirmer qu'elle était restée vierge toute sa vie. Mais ce n'est pas gênant que Marie-Madeleine ait été une prostituée, si on prend ce mot dans le sens de prostituée sacrée et non de pute. C'est la prostituée en effet qui "donnait la vie" dans les rites de fertilité, comme la déesse Bau/Baou. On retrouve alors une autre forme de maternité que celle de la vierge Marie: celle de la Femme et non plus celle de la femelle.

 

 

 

 

 

 

"C'est ma mère qui a [ ........ ] mais
ma mère véritable m'a donné la vie."

Logion 101

 

 

 

Le Seigneur dit, dans le Dialogue du Sauveur de Nag Hammadi: "priez dans le lieu où il n'y a pas de femme". Et pourtant Marie-Madeleine est près de lui. Alors serait-ce parce qu'elle est une "femme qui s'est faite homme" (Logion 114 Thomas) ou parce qu'elle est devenue une Femme et non plus une femelle ? Ce serait alors: "priez dans le lieu où il n'y a pas de femelle", c'est-à-dire celle qui donne la mort, par la procréation et/ou la tentation, au lieu de donner la vie, par l'amour et la libération.

 

commentaires

Présentation

Introduction

 

"C'est moi la Fiancée, et
le Fiancé c'est mon mari
qui m'a engendrée; c'est
moi la mère de mon père
et la soeur de mon mari
et c'est lui mon rejeton."

Le Tonnerre

 

Nag Hammadi


Rechercher

Contact