"sur la place de la Grande Cité, Sodome ou
Egypte comme on l'appelle symboliquement,
là où leur Seigneur aussi fut crucifié"

Apocalypse 11:8

 

 

 

"Miryai am I, of the Kings of Babel a daughter,
a daughter of Jerasalem's mighty rulers."

The Breach with Judaism

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Ceci a été écrit le dernier jour du mois Pharmuthi,
en la nuit de la Passion qui a donné le salut, après
avoir participé à la sainte et divine Cène.
"

Marie d'Egypte

 

 

commentaires

Madeleine 27/04/2013 16:49


Pourquoi faire un parallèle entre Marie la Juive et Marie-Madeleine ?

En dehors de dates hypothétiques concernant Marie la Juive - hypothétiques aussi pour la légendaire Marie d'Egypte - je me base sur l'amour que Marie-Madeleine portait à Simon de Samarie, son
véritable compagnon et "bien-aimé" selon moi.

Or Simon est appelé "le Mage" et il est étroitement lié à l'Egypte, notamment à Alexandrie. Or l'enseignement de "Jésus" est basé sur la Résurrection d'entre les morts et cette Résurrection est à
rapprocher du Grand Oeuvre, cher aux alchimistes.

Mais aussi parce que c'est d'Egypte que nous vient l'existence du "pain de la Présence" ou "Manne" et je tiens à défendre de tout coeur cet Ormus dont je pense que Marie-Madeleine connaissait la
réalité (je dis bien réalité, puisque certains l'ont peut-être déjà compris, j'exprime ici une mémoire ancienne que je porte):

"L'illumination finale (ou, comme les Grecs l'appelaient: la gnose), était une quête perpétuelle idéale. Car, outre le corps physique, on était censé posséder un "corps de lumière" qui, lui
aussi, devait être nourri et soigné afin de se développer. Le "corps de lumière" était appelé le ka et, bien que ce fût essentiellement une forme de vie intangible, il était réputé demeurer actif
dans l'Après-vie. L'aliment du ka était la lumière, qui générait l'illumination, et la substance productrice de lumière était le mfkzt, la blanche poudre d'or."

La Matrice de la Conscience

Ormus que j'assimile au Prāna, d'où l'importance de la respiration...

Il faudrait aussi faire des recherches sur ces fameux bassins de Qumrân: étaient-ce des bassins de décantation du sel de la Mer Morte, pour revendre ensuite ce sel et, in fine, en extraire de
l'Ormus ?

*******


 

Madeleine 26/04/2013 15:47


Marie d'Egypte quitte ses parents à l'âge de douze ans, comme Jésus, elle arrive à Jérusalem à l'âge de 29 ans, comme Jésus, elle marche sur les eaux comme Jésus, elle meurt la nuit de la
Passion...

Elle est une ex-prostituée comme Marie-Madeleine, elle est représentée comme elle, elle vit en ermite dans le désert comme elle (au Moyen-Age, Marie-Madeleine vivait en ermite dans le désert et
pas à la Sainte-Baume, lieu qui sera inventé plus tard à des fins de pélerinage... et de gros sous).

Elle rencontre le moine Zozime comme Marie-Madeleine (voir
ici). Ce prénom rare de Zozime sera retrouvé étroitement lié à la vie de l'alchimiste Marie... la juive.

*******


 

Madeleine 12/12/2011 21:51


Une étrange Marie d'Egypte qui fait penser à Miryai qui "reads in the Books of Truth".
A noter aussi la "main" du bijou de son cou: une "Main de Justice" ?

On est loin en tous cas de la prostituée repentie, seule dans son désert...


 

Présentation

Introduction

 

"C'est moi la Fiancée, et
le Fiancé c'est mon mari
qui m'a engendrée; c'est
moi la mère de mon père
et la soeur de mon mari
et c'est lui mon rejeton."

Le Tonnerre

 

Nag Hammadi


Rechercher

Contact