Apophasis Megalê

 

 

 

 

"J'affirme, moi, qu'il y a beaucoup de dieux,
mais qu'il y en a un incompréhensible, inconnu
de tous, et qu'il est le Dieu de tous ces dieux."

"Le Dieu bon a envoyé le Dieu créateur pour faire
le monde, mais celui-ci, une fois le monde créé,
s'est proclamé lui-même Dieu. Le Dieu bon offre
le salut à la seule condition qu'il soit reconnu,
tandis que le créateur du monde exige en outre
que la Torah soit accomplie."

Simon de Samarie

 

 

commentaires

Olivier 19/08/2013 08:27


"J'ai commencé mes recherches sur Marie-Madeleine le 18 août
2005,
je les referme, l'esprit en paix, le 18 août 2013, fête de
sainte Hélène"


Marie Madeleine,Simon de Samarie ,Jésus , un travail de recherche
considérable pour les resituer dans le christianisme naissant du 1er siècle .


Si ce travail te semble accompli ,pourquoi ne pas poursuivre sur
une autre piste ,comme par exemple : la gnose moderne de ce 21e siècle et ses applications dans notre vie de tous les jours . La connaissance de la "vérité ou la voie" sans le passage par des
intermédiaires que sont les Eglises,me semble être une caractéristique de l'homme d'aujourd'hui. L'esprit critique ,la liberté de conscience , le "connais-toi toi-même "  en sont des
caractéristiques .

Madeleine 19/08/2013 12:49



Merci Olivier.

Si on dit: "connais le dogme", il y a foule.
Si on dit: "connais-toi toi-même", il en reste quelques-uns.

Le seul enseignement possible: "vide-toi"!
Et là, il n'y a plus personne...


 



Madeleine 18/08/2013 17:23


Je médite depuis longtemps sur les initiales IHS et, de façon récurrente, me vient à la pensée qu'il s'agit de trois "initiales" (il est possible aussi que ce soit "Iesous hê Sophia" mais ce
serait donner beaucoup d'importance à l'article du milieu).

J'avais d'abord pensé à Jean (Baptiste), Hélène et Simon. Mais en relisant ce passage dans mon article: "En Judée, il est appelé Jésus et le Fils, en Samarie, il était appelé Simon et le Père",
je pense que ce serait peut-être: Jésus Hélène et Simon! Jésus en Judée, Simon en Samarie et Hélène pour le reste du monde...

Donc voici encore un lien possible qui unirait Marie-Madeleine et Hélène puisque Marie-Madeleine, au Moyen-Age: "significat ecclesiam gentium" (représente l'Eglise des Gentils).

*******

Sur Hélène et Madeleine, cette étude:

Hélène et Madeleine

*******

On peut aussi se souvenir qu'Hélène de Troie serait née d'un oeuf et Marie-Madeleine est souvent représentée tenant un oeuf à la main. Souligner également qu'Hélène est parfois nommée "Hélène
d'Egypte" et que Marie-Madeleine est assimilée à "Marie d'Egypte"...

En recherchant des anecdotes sur Hélène de Troie, je découvre qu'elle perdit sa sandale dans sa fuite, quand elle chassait sur le mont Parthénios. Or il y a ces représentations de Wilgefortis (la
"vierge forte" qui est selon moi Marie-Madeleine crucifiée) où celle-ci perd une de ses chaussures, comme ci-dessous, avec en plus la robe rouge traditionnelle de Marie-Madeleine et son côté
"hirsute":



Wilgefortis-Kümmernis

*******

J'ai commencé mes recherches sur Marie-Madeleine le 18 août 2005,
je les referme, l'esprit en paix, le 18 août 2013, fête de sainte Hélène!

Vous pouvez encore déposer des commentaires (sans réponse de moi).
Désolée si le délai pour les afficher pourra être de quelques jours...

Ah oui: "Mado" en syriaque veut dire "délivrance, libérateur"

*******


 

Olivier 18/08/2013 10:28


Meci de nous avoir parlé de Simon de Samarie . Je ne le connaissais pas , je le découvre .


Très intéressant ,ces débuts du christianisme !


http://aletheias.over-blog.com/article-simon-le-magicien-77852524.html

Madeleine 18/08/2013 11:49



Aletheias est un rare fils de Dieu - un pneumatique -,
tu peux le lire en confiance! En plus, il a de l'humour.

Merci car je l'avais oublié dans les incontournables

Quant à Simon, mon coeur fond pour lui depuis longtemps...
Si tu lis l'anglais dans le texte, il y a cette étude magistrale:

Simon de Samarie


 



Madeleine 18/08/2013 01:16


Conclusions de mes recherches.

Ou comment je démontre que Jésus est Simon de Samarie
"par" mes recherches sur Marie-Madeleine.

*******

J'ai prouvé, tout au long de ce blog, que Marie-Madeleine était l'incarnation de la Sagesse.
Mais on peut le déduire par syllogisme de l'évangile de Philippe:

Marie-Madeleine est la compagne du Seigneur (logion 32)
Le Seigneur = le Sauveur
La compagne du S[auveur] est la Sagesse (logion 55)
Donc Marie-Madeleine est la Sagesse.

J'ai aussi démontré que les "sept daemons" de Marie-Madeleine sont l'Hebdomade.
Or au logion 55, il est dit que la Sagesse est la mère des anges. Et ces "anges" sont bien l'Hebdomade et ses émanations.

Le Tonnerre est la Sagesse:

"C'est moi la stérile et ses enfants sont nombreux." (Le Tonnerre)
"La Sagesse est stérile (...) et ses enfants sont nombreux." (Philippe, logion 36)

Par syllogisme, le Tonnerre est donc Marie-Madeleine et on l'y retrouve:

"C'est moi celle qui est honorée et celle qui est méprisée." (Le Tonnerre)
C'est moi la prostituée et la vénérable." (Le Tonnerre)

*******

"C'est moi celle dont les mariages sont multiples
et je n'ai pas pris mari" (Le Tonnerre)

Hélène de Troie avait cinq maris, comme la Samaritaine. Et l'on retrouve ainsi, en Marie-Madeleine qui est le Tonnerre, autant la Samaritaine (d'adoption par son mariage éclair avec Archélaüs qui
avait reçu la Samarie) qu'Hélène la compagne de Simon de Samarie.

*******

Simon de Samarie est l' « Hestos », celui qui se tient debout:

"Simon se présente comme la manifestation du Dieu caché qui est au-dessus du créateur.
L' « immuable » signifie littéralement « celui qui se tient debout »." (Rec. Clémentines I)

"C'est celui qui se tient debout qui m'a créée." (Le Tonnerre)

On retrouve Simon de Samarie dans "celui qui se tient debout".

*******

Et on retrouve alors logiquement la Sagesse aux côtés de Simon:

"Les Homélies disent d'Hélène qu' « elle est souveraine, en tant que substance mère de toutes choses, et sagesse » (Hom II, 25, 2); « elle habite auprès du Dieu premier et unique » (Rec II, 12,
2). Simon et Hélène forment le couple mythique, modèle des gnostiques: la Puissance de Dieu et sa Sagesse. Aquila ajoute: « Un jour que cette Luna, sa
compagne, était dans une tour, une foule immense, venue pour la voir, entourait la tour de toutes parts."

Reconnaissances Clémentines II

*******

En conclusion: le Sauveur (surnommé plus tard Jésus de par sa fonction: "Dieu sauve") est Simon de Samarie, l'incarnation de la grande Puissance de Dieu, et
sa compagne est Marie-Madeleine, l'incarnation de la Sagesse. La "tour" (migdol) ci-dessus achevant de faire le lien avec son prénom: Marie la Magdeleine.

*******

"De même aussi Hélène dit: « Mon coeur en moi s'est retourné, je veux revenir à ma maison. » Elle sanglotait en effet, disant: « C'est Aphrodite qui m'a
trompée. Elle m'a enlevée de mon village. Ma fille unique, je l'ai abandonnée, avec mon mari bon, sage et beau. » Si l'âme en effet abandonne son mari parfait à cause de la tromperie d'Aphrodite
- celle qui réside en ce lieu dans le processus de génération -, alors elle subira des dommages, mais si elle sanglote et qu'elle se repente, alors elle sera ramenée vers sa maison."

L'Exégèse de l'âme

N'est-ce pas ici exactement la conversion de Marie-Madeleine, ex-prostituée sacrée d'un culte vénusien et "celle qui pleure" et "celle qui s'est retournée" ? (Jean 20:15-16)

*******

Enfin, je découvre ce "retable de Sainte Marie-Madeleine" (on voit la sainte Baume en bas à droite) où la statue centrale, à l'origine sainte Marie-Madeleine, a été remplacée... par une sainte
Hélène:

Le retable de
Sainte Marie Madeleine

*******

"C'est celui qui se tient debout qui m'a créée.
Quant à moi, je dirai son nom.

Voyez donc ses paroles
ainsi que toutes les écritures qui sont accomplies."

Le Tonnerre

*******


 

Présentation

Introduction

 

"C'est moi la Fiancée, et
le Fiancé c'est mon mari
qui m'a engendrée; c'est
moi la mère de mon père
et la soeur de mon mari
et c'est lui mon rejeton."

Le Tonnerre

 

Nag Hammadi


Rechercher

Contact