"Car il y en a trois qui témoignent: l'Esprit,
l'eau et le sang, et ces trois sont en un."

1 Jean 5:7-8

 

 

 

"L'un des soldats lui perça le côté avec une lance, et
aussitôt il en sortit du sang et de l'eau. Et celui qui l'a
vu rend témoignage, et son témoignage est véritable.
Et il sait qu'il dit vrai afin que vous aussi vous croyiez."

Jean 19:34-35

 

 

commentaires

Madeleine 09/10/2013 01:45


Mes lecteurs fidèles auront sans peine reconnu Simon de Samarie, dans le portrait du "thaumaturge" (magicien) évoqué ci-dessous par Flavius Josèphe:

"Il est qualifié de thaumaturge. Mais il n'est pas nommé, ce qui suggère une certaine crainte de la puissance de son nom comme guérisseur et thaumaturge. Aucune
attache galiléenne n'est indiquée, ni aucun lien avec Jean-Baptiste."

"Alors parut un homme, s'il est permis de l'appeler homme. Sa nature et son extérieur étaient d'un homme, mais son apparence plus qu'humaine, et ses oeuvres divines: il accomplissait des miracles
étonnants et puissants. Aussi ne puis-je l'appeler homme. D'autre part, en considérant la commune nature, je ne l'appellerai (ou on ne l'appellera) pas non plus ange. Et tout ce qu'il faisait,
par une certaine force invisible, il le faisait par la parole et le commandement. Les uns disaient de lui: "C'est notre premier législateur qui est ressuscité
des morts et qui fait paraître beaucoup de guérisons et de preuves de son savoir." D'autres le croyaient envoyé de Dieu. Mais il s'opposait en bien des choses à la
Loi et n'observait pas le sabbat selon la coutume des ancêtres; cependant, il ne faisait rien d'impur ni aucun ouvrage manuel, mais disposait tout seulement par la parole."

Le thaumaturge

Simon était l'incarnation du Logos, sa compagne Mariamne était l'incarnation de Sophia.
Les deux témoins de Dieu: Ses deux manifestations sur la Terre... et deux parias...

*******


 

Madeleine 09/10/2013 01:25


J'ai déjà souligné que, dans la version slavonique de Guerre II de Flavius Josèphe, on voit Jean-Baptiste, déjà un "homme" en l'an 6 (donc il a dû naître avant -20), qui dénonce ce qui s'est
passé au Temple et qui concerne entre autres Hérode Archélaüs et un certain "Simon d'origine essénienne". On peut ici penser directement aux intégristes esséniens de
Qumrân mais aussi à ce "Siméon" qui reçoit l'Agneau dans ses bras en disant: "Maintenant, Seigneur, tu laisses aller ton esclave en paix selon ta parole, car mes yeux ont vu ton salut,
celui que tu as préparé devant la face de tous les peuples." (Luc 2:25-32)

Ce Siméon que les chrétiens trouvent si "gentil"...

"Simon, scribe d'origine essénienne, se leva et dit: "Nous lisons tous les jours les livres sacrés; mais toi, qui sors à présent des bois comme une bête sauvage, tu oses nous en remontrer et
séduire la foule par tes maudits discours!" Et il se précipitait sur lui pour le mettre en pièces. Mais l'autre parla d'un ton de reproche: "Je ne vous révélerai pas
le secret qui est au milieu de vous, parce que vous ne le désirez pas. Un malheur terrible nous menace par votre faute." Ayant ainsi parlé, il gagna l'autre rive du Jourdain et continua,
comme par le passé, sans que personne lui fit de mal."

Guerre II

*******

"Sous l'administration de Coponius, venu, comme je l'ai dit, avec Quirinius pour gouverner la Judée, il se passa le fait suivant. Lors de la célébration de la fête des pains azymes que nous
appelons la Pâque, les prêtres avaient coutume d'ouvrir les portes du Temple à partir de minuit. Dès leur ouverture, cette fois, des Samaritains, entrés en secret à Jérusalem, jetèrent des
ossements humains sous les portiques." (Antiquités Judaïques, Livre 18, II-2)

Peut-être Marie-Madeleine faisait-elle partie de ces "Samaritains" ? Une façon "irrémédiable" de montrer combien le Temple avait été souillé. Le Sauveur lui-même ne prédit-il pas la destruction
de celui-ci, en Marc 13:1-2 ?

********


 

Madeleine 08/10/2013 16:22


"Et l'ayant [Saül] écarté, Dieu leur suscita David pour roi, duquel aussi il dit en lui rendant témoignage: "J'ai trouvé David, fils de Jessé, un homme selon mon coeur, qui fera toute ma
volonté." De la semence de cet homme, Dieu, selon sa promesse, a amené à Israël un Sauveur, Jésus." (Actes 13:22-23)

"Jésus" n'est pas un prénom, mais une fonction.
Celle de "sauver", par la rémission des péchés...

Ce Sauveur ou Jésus est le premier fils de David, avant Salomon.
Celui qui est mort à sept jours pour les péchés de son père.
C'est celui qui a été appelé le Christ, le Seigneur. (Psaume 110)

Le "rejeton" de David...

L'Agneau qui a subi le même sort en l'an +6 est redevenu ce Jésus.
De quel "David" a-t-il représenté la rémission des péchés ? Archélaüs ?
"Il vaut mieux être le porc d'Hérode que son fils" (Macrobe, Saturnales II)

Archélaüs était le premier mari de Marie-Madeleine, Mariamne III.
Et l'Agneau était son fils premier-né. Née en -10, elle avait 15 ans.

L'an +6 était une année jubilaire, une année de délivrance.
(3x49 ans plus tôt, en -142, Simon délivre Jérusalem)

Qui a sacrifié ?
Ce ne sont ni le peuple juif ni les grands-prêtres officiels.

Et pourquoi la blessure dans le côté ?
Pourquoi parle-t-on du Sacré-Coeur de Jésus ?

Qu'était cet "ordre de Melchisédec" ?
Et pourquoi Hébreux 12:23 et 24 ?

*******

"Quand le Paraclet sera venu, que je vous enverrai d'auprès du Père, l'Esprit de vérité, qui procède du Père, celui-là rendra témoignage de moi."

Jean 15:26

"Moi, Jésus, j'ai envoyé mon ange pour vous rendre témoignage de ces choses dans les assemblées. Moi, je suis le rejeton et la postérité de David, l'étoile brillante du matin."

Apocalypse 22:16

"Que celui qui a des oreilles écoute ce que l'Esprit dit aux assemblées."

Apocalypse

*******


 

Madeleine 08/10/2013 10:18


"Les trois sont en un", c'est-à-dire en Marie-Madeleine.
C'est elle, le témoin: celle qui a vu...

L'Esprit, car elle est le Paraclet. Elle porte donc l'Esprit.
L'eau, ce sont ses larmes:

"Iesu, medela vulnerum,
Spes una paenitentium,
Per Magdalenae lacrimas
Peccata nostra diluas."

Le sang, c'est le sien puisqu'elle était la mère de l'Agneau.
Il est donc aussi en elle, tout comme les larmes et l'Esprit.

L'Esprit, pour le témoignage.
Les larmes, pour y puiser le courage de témoigner.
Le sang, car elle en a gardé (mêlé de myrrhe, il ne sèche pas).
Ne pas oublier qu'elle était chargée de nettoyer le Sanctuaire...

*******

Tout le mystère peut être résolu si on comprend Matthieu 22:41-46.
Et si on répond de façon juste à ces questions:

- Qui est le "seigneur" de David ? (Psaume 110)
- Pourquoi cet anachronisme que Jésus soit appelé "fils de David" ?
- Pourquoi la foule l'appelle-t-elle ainsi, précisément quand elle dit: "aie pitié" ?
- Pourquoi "dès le sein, dès l'aurore de ta jeunesse" (Psaume 110:3) ?

*******

Et les pharisiens étant assemblés, Jésus les interrogea, disant: "Que vous semble-t-il du Christ ? De qui est-il fils ?"

Ils lui disent: "De David."

Il leur dit: "Comment donc David, en esprit, l'appelle-t-il seigneur, disant: "Le Seigneur dit à mon seigneur: assieds-toi à ma droite, jusqu'à ce que je mette tes ennemis sous tes pieds" ? Si
donc David l'appelle seigneur, comment est-il son fils ?"

Et personne ne pouvait lui répondre.

Matthieu 22:41-46

*******


 

Madeleine 05/10/2013 23:14


Pour mémoire:

Behind Synagogue
stands the grieving St John the Evangelist

*******

"Car ces choses sont arrivées afin que l'écriture fût accomplie: "Pas un de ses os ne sera brisé." Et encore une autre écriture dit: "Ils regarderont vers celui qu'ils ont percé." (Jean
19:36-37)

(Nombres 9:12 et Zacharie 12:10)


 

Madeleine 04/10/2013 21:19


Pour le "heis" qui veut dire "un" en grec (avec l'idée de un seul, une seule) et spécialement pour celui de 1 Jean 5:8, on peut regarder Jean 10:30 et Jean 11:52 par exemple.


 

Présentation

Introduction

 

"C'est moi la Fiancée, et
le Fiancé c'est mon mari
qui m'a engendrée; c'est
moi la mère de mon père
et la soeur de mon mari
et c'est lui mon rejeton."

Le Tonnerre

 

Nag Hammadi


Rechercher

Contact