commentaires

Madeleine 14/06/2013 10:49


"Profondément, la Vierge Noire est « la Lumière d'avant la séparation de la lumière et des ténèbres », le monde de « la substance universelle ténébreuse ». Cette Ténèbre, « c'est celle que nos
mystiques désignent comme Nuit de lumière, Noir lumineux, Lumière noire. » Elle est
« la Lumière du non-manifesté » ; c'est la troisième lumière dont parle Tierno Bokar, le saint François d'Assise de Bandiagara, « celle du centre des existences, c'est la lumière de Dieu. Qui
oserait la décrire ? C'est une obscurité plus brillante que toutes les lumières conjuguées. C'est la lumière de la vérité. »

Les Vierges Noires

"Sous son aspect théogonique, la Vierge noire c'est la substance vierge primitive et co-éternelle au Principe. Les Hindous la nomment la Mulaprakriti. Ils disent qu'elle est le voile insondable
et incompréhensible qui revêt à jamais l'éternel mystère de Parabhram. C'est ce vide abyssal éternellement antérieur à la création, qui contient en potentialité tous les germes de toutes les
formes de vie passée, présente ou à venir, et de qui jaillira Dieu et les dieux.

Dans la Tradition sémitique, il est dit qu'avant de créer, Dieu se retire d'une partie de lui-même. C'est le Tsim-Tsum. Il reste donc en face de lui, si j'ose dire, une partie négative, nocturne,
féminine, mais qui contient elle aussi le germe de toute création et que Dieu fécondera. Il en naîtra le Fiat Lux. On retrouve des traditions analogues aussi bien en Chaldée qu'en Amérique
pré-Colombienne. Toutes les légendes font allusion à une substance primordiale, infinie de pureté et vierge de toute éternité."

Les Vierges Noires


 

Présentation

Introduction

 

"C'est moi la Fiancée, et
le Fiancé c'est mon mari
qui m'a engendrée; c'est
moi la mère de mon père
et la soeur de mon mari
et c'est lui mon rejeton."

Le Tonnerre

 

Nag Hammadi


Rechercher

Contact