"Ses mains sur ses seins nus

se crispent décharnées;
son oeil lugubre songe, ivre d'obscurité;
ce spectre balbutie avec autorité.
On dirait qu'elle fait la lecture éperdue
d'un mystérieux livre ouvert dans l'étendue.
Parfois elle s'arrête en disant : Je ne puis.

En ce moment, au fond de sa grotte, affreux puits
plein de l'effarement des visions occultes,
ce sont les fondateurs de dogmes et de cultes
et de religions que son regard poursuit.
Il semble qu'elle parle, à travers l'âpre nuit,
à ceux qui cherchent Dieu

pour le montrer aux hommes."

La Sibylle

 

 

 

 

 

 

commentaires

Présentation

Introduction

 

"C'est moi la Fiancée, et
le Fiancé c'est mon mari
qui m'a engendrée; c'est
moi la mère de mon père
et la soeur de mon mari
et c'est lui mon rejeton."

Le Tonnerre

 

Nag Hammadi


Rechercher

Contact