Les signes de croix

 

 

 

 

"Ba-u, the Ishtar of the Girsu trinity,
is called sha-mu, my beloved."

La bien-aimée

 

 

 

"Comme le dieu Orient quand il se lève sur le pays de Lagash, telle la déesse Bau s'avança vers son compagnon de lit. Comme une épouse fidèle, à l'époux de la maison elle apporta ses dons. A son compagnon de lit, dans l'exercice de sa paternité, comme le produit de ses lamentations, elle présenta de l'eau du Tigre. Auprès de son oreille, elle se coucha. La dame, fille d'Anu le pur, était semblable à une plante fertile, qui produit du bon vin rouge; elle était semblable, dans sa douleur déchirante, au soleil qui se couche. Quand la déesse Bau se coucha auprès de son compagnon de nuit, le pays de Lagash se trouva comme au milieu d'une inondation d'abondance."

 

Le lit du sacrifice

 

 

commentaires

Madeleine 06/01/2013 16:38


Quelques informations complémentaires sur Bau (Ba-U) comme "arbre de vie", comme celle
qui tient la coupe, et celle qui aide à l'accouchement (tout comme Marie-Madeleine):

The opener of the womb

*******

Et cette "Tentation de saint Antoine" où le peintre a compris ce qu'il y avait à comprendre
- on voit d'ailleurs une Marie-Madeleine très chaste pour une femme sensée représenter
la "luxure" - et qui est expliqué dans le second lien, sur les pages 24 et 25:

La tentation de saint Antoine

La religion d'Israël

*******


 

Présentation

Introduction

 

"C'est moi la Fiancée, et
le Fiancé c'est mon mari
qui m'a engendrée; c'est
moi la mère de mon père
et la soeur de mon mari
et c'est lui mon rejeton."

Le Tonnerre

 

Nag Hammadi


Rechercher

Contact