"Ce monde a toujours été et il est et il sera
un feu toujours vivant, s'alimentant avec
mesure et s'éteignant avec mesure."

Héraclite d'Ephèse

 

 

"Et la Sibylle, qui de ses lèvres délirantes, dit des choses
sans joie, sans ornements et sans parfum, atteint par sa
voix au delà de mille années, grâce au Dieu qui est en elle.
"

Fragments

 

 

 

 

"L'Eglise d'Ephèse, dès ses commencements, est une Eglise secrète,
on pourrait même dire clandestine, et vouée au silence de l'Amour.
Elle n'en a pas moins marqué la chrétienté primitive de son empreinte,
"empreinte d'exil, de vie commune érémitique", selon Louis Massignon."

L'Eglise secrète d'Ephèse

 

 

commentaires

Madeleine 27/02/2013 08:16


Après la Résurrection, on voit Jean partir en Samarie puis à Ephèse où il mourra, revenu de son exil de Patmos. C'est aussi précisément sur le parvis du temple d'Artémis d'Ephèse, à Rome, que
Jean va être torturé avec de l'huile bouillante, à la Porte Latine.

Marie-Madeleine, quant à elle, est autant reliée à Ephèse où elle aurait été enterrée à l'entrée de la grotte des Sept Dormants, qu'à Marseille où la légende la fait accoster puis prêcher... sur
le parvis du temple d'Artémis d'Ephèse.

*******

Quant à la Samarie et au temple d'Artémis d'Ephèse à Sichem, voici une monnaie très bien conservée où on voit ce petit temple "sur une hauteur" (je n'ai plus les références, elles ont
été supprimées du Net):



*******

Peut-on penser que Simon avait eu en sa possession les fameuses "lettres éphésiennes", lettres sensées procurer des pouvoirs magiques ? Dans la théosophie de Simon, on lit qu'il employait des
mots mystérieux qui n'étaient ni grecs ni hébreux. Simon était appelé Simon
"le Mage" et on peut lire ci-dessous, à propos des lettres éphésiennes:

"L'étude de ces lettres tragiques avait donné naissance à des livres nombreux, que l'on vendait à un grand prix. On venait de fort loin, à Ephèse, consulter ses magiciens renommés."

Lettres éphésiennes
*******

Enfin cette petite trouvaille personnelle:





La deuxième image vient de ce livre:
(on reconnaît la tour crénelée d'Artémis)

Les femmes à barbe

*******


 

Madeleine 24/02/2013 19:00


Avec le culte d'Artémis d'Ephèse, on voit plus clairement comment le personnage de Jésus a pu être construit, quand on regarde le grand-prêtre d'Artémis:

- il était appelé un Essene
- il était d'ascendance royale
- son ministère durait un an
- il avait obligation d'agneia
- il était entouré de vierges
- il était organisateur de banquets sacrés (le vin aux noces de Cana ?)
- il ne pouvait pas se laver pendant un an.

Pour ce dernier point, on peut penser à la femme qui lave les pieds de Jésus: des cheveux pour les essuyer, ce n'est pas un linge, et des larmes pour les laver, ce n'est pas de l'eau!
Bien que les "larmes" en question étaient plus sûrement des gouttes de résine de myrrhe, appelées "larmes", la myrrhe étant un puissant désinfectant (parasites sur la tête et écorchures aux
pieds, cela pendant un an...!)

Plus de détails sur ce grand-prêtre d'Artémis:

Les Essènes

*******

Je désire ici rappeler la théosophie de Simon de Samarie,
où il est aussi question d'Héraclite:

Théosophie de Simon

*******


 

Madeleine 24/02/2013 14:46


Il y avait un temple d'Artémis d'Ephèse à Sichem (Néapolis) en Samarie:

"The Ephesian cult of Artemis was by no means confined to Ephesus. The statement of Acts (Acts 19:27), whom all Asia and the Roman world worship, was no exaggeration. Evidence of this cult has
been found in numerous cities of Asia Minor as well as in the following places further afield: Autun, Marseilles, Rhone Mouth (France), Emporiae,
Hemeroscopeum, Rhode (Spain), Epidaurus, Megalopolis, Corinth, Scillus (Greece), Neapolis (Samaria), Panticapaeum (Crimea), Rome, and Syria."

The goddess of Ephesus

*******


 

Présentation

Introduction

 

"C'est moi la Fiancée, et
le Fiancé c'est mon mari
qui m'a engendrée; c'est
moi la mère de mon père
et la soeur de mon mari
et c'est lui mon rejeton."

Le Tonnerre

 

Nag Hammadi


Rechercher

Contact