"Ce qui vous est caché,
je vais vous l'annoncer."

Evangile de Marie

 

 

commentaires

Madeleine 09/08/2013 12:44


Marie-Madeleine est traditionnellement considérée comme la Fiancée du "Cantique" et pas la vierge Marie. Et cette dernière est quasi inexistante dans les évangiles et toujours citée "après" Marie
la Madeleine comme étant "l'autre" Marie.

Donc cette Trinité représentée dans l'article (avec les cheveux libres et les MM des doigts) montre bien qu'il s'agit du couronnement de Marie-Madeleine, comme en écho au couronnement de la
Fiancée du Cantique ci-dessous:

Le couronnement de l'Epouse

Régor, sur son blog, a renseigné une représentation rare de Marie-Madeleine couronnée où l'on peut voir ses mains croisées sur son coeur dessinant les ailes de la colombe du Saint Esprit, comme
on le voit parfois sur des représentations de Marie-Madeleine:

Marie-Madeleine couronnée

Le signe de YWNH

Tout porte donc à penser que le Paraclet Jésus fut suivi du Paraclet Marie-Madeleine auprès des disciples et que c'est bien d'elle qu'il s'agit en Jean 14:26. Mais voilà: même "faite homme" elle
restait une femme et ça, c'est impardonnable...



*******


 

Madeleine 07/08/2013 08:58


Si Jésus annonce en Jean 14:16 qu'il enverra un "autre" Paraclet, cela veut dire qu'il considère qu'il porte lui-même le Paraclet. Je pense que le Paraclet est précisément la "colombe" de
l'Esprit Saint qui s'est posée sur lui, lors de son baptême par Jean-Baptiste.

Le porteur de Paraclet serait alors "l'incarnation humaine" de l'Esprit Saint, au contraire des disciples qui reçoivent seulement "l'énergie" du Pneuma quand Jésus souffle sur eux après sa
résurrection.

En regardant les représentations de la Pentecôte, on peut être surpris de voir qu'invariablement Marie est magnifiée par rapport aux disciples, non seulement parce qu'elle occupe une position
centrale mais surtout parce que la colombe est représentée au-dessus d'elle alors que les disciples n'ont que des flammes au-dessus d'eux (ou pas de flammes du tout):

Comme ici

Il serait utile de remonter à la source de cette étrange iconographie (car rien n'est dit dans les Actes qui la justifie) mais on peut en conclure que c'est bien Marie qui est le deuxième porteur
de Paraclet, la deuxième "incarnation" de l'Esprit Saint, ce qui la met au même niveau spirituel que Jésus lui-même! Et on comprend mieux pourquoi Jésus doit partir pour que le Paraclet puisse se
tenir auprès des disciples (Jean 16:7) puisqu'il ne peut y avoir sur terre qu'une seule incarnation de l'Esprit Saint à la fois, un seul vase porteur de la colombe, une seule "demeure" (Jean
1:33) de cette troisième entité de la Trinité qu'est la Sophia céleste (les deux autres étant Theos et Logos en gardant à l'esprit que les trois n'en sont qu'une).

Cela dit, qui est cette Marie de la Pentecôte ? De Actes 1:14 on peut déduire qu'il s'agit de la mère de Jésus. Mais ce n'est pas normal que ce soit Marie sa mère car Jésus la répudie quasiment
en Matthieu 12:48 et il ne l'appelle que "femme" dans les évangiles, alors qu'il appelle Marie-Madeleine "Marie" (Jean 20:16). Donc ou bien les Actes portaient seulement le nom "Marie" et le
reste a été ajouté ultérieurement, ou c'est Marie-Madeleine qui est la mère de Jésus mais c'est un non-sens (elle est la mère de l'Agneau mais pas de Jésus).

Quoiqu'il en soit, ce qui est dit de Marie-Madeleine auprès des disciples, dans l'évangile de Marie, correspond précisément à la "vocation" du Paraclet et Marie-Madeleine est donc bien le
deuxième porteur de Paraclet promis par Jésus à ses disciples. De quoi changer en profondeur l'histoire du Christianisme ? Pour peu que les chrétiens aient des oreilles pour entendre... En tout
cas, il a été dit qu'on ne peut pas blasphémer contre l'Esprit Saint et le Tonnerre est ferme: "gardez-vous de m'ignorer"...

(pour comprendre que le Tonnerre est "l'incarnation" de l'Esprit Saint, on peut mettre en parallèle ses mots "C'est moi la stérile et ses enfants sont nombreux" avec l'évangile de Philippe logion
36).

*******

Enfin, il n'est pas interdit de penser à une troisième venue du Paraclet (qui n'aura qu'une portée limitée, la Sagesse n'étant justifiée - ad vitam aeternam - que par ses enfants)...

*******


 

Madeleine 02/08/2013 22:18


L'esprit qui vous inspire - Jean-Yves Leloup

"C'est par la puissance et la simplicité même de votre devenir que vous annoncerez le royaume qui vient.

Vous montrerez qu'il est possible qu'un autre Esprit, une autre conscience, règne sur vous, qu'un Etre nouveau vous habite. Vous ne vivrez plus sous l'emprise de votre passé, de votre inconscient
ou de votre entourage. Vos actes seront déterminés du plus intime de vous-même, là où nul ne vous force, là où c'est l'esprit qui vous inspire, "celui dont on ne sait, psychiquement, ni d'où Il
vient, ni où Il va" mais dont on sait, ontologiquement, qu'Il vient du Père et qu'Il retourne au Père.

Il est ce souffle conscient qui vient de cet espace innommable d'où naît l'inspir et où retourne l'expir, cet espace sans limites qu'il nous est donné parfois de goûter quand, en nous, tout est
silence. Annoncez les informations, les enseignements nécessaires à cette transformation qui peut faire de l'homme un humain dans sa plénitude. Demeurez en marche sur cette voie d'humanisation et
de divinisation; que chaque jour dominent un peu moins en vous les peurs, les contraintes et les mensonges - hérités de votre passé, sans doute, mais auxquels, consciemment ou inconsciemment,
vous consentez dans le présent - et que chaque jour règnent un peu plus en vous la liberté et l'Amour, fruits de vos plus beaux rêves et de votre plus pur désir auquel vous pouvez inconsciemment
- mais surtout consciemment, pour en goûter toute la saveur - consentir dans le présent."

L'esprit qui
vous inspire


 

olivier 02/08/2013 19:43


Merci pour ce texte de Sagesse pour notre temps   : la nouvelle gnose .


 


La véritable foi, c’est la confiance


dans le grand Tout indéfinissable.


La véritable prière, c’est la contemplation, le
silence,


la fusion dans l’Harmonie, hors de l’espace et du
temps.


La sainteté c’est quand il n’y a plus de mots ni de
pensées.


 


 

Madeleine 02/08/2013 20:12



Ou alors quand ces mots et ces pensées sont ceux de Dieu en nous ? ;)

J'ai changé le texte de l'article, celui auquel tu fais allusion
est celui de Philippe Annaba ci-dessous:

Pour une nouvelle gnose

*******

A propos du Paraclet (Jean 14:26), on peut méditer
sur cette rare représentation de l'Esprit Saint:

L'Esprit Saint


 



Présentation

Introduction

 

"C'est moi la Fiancée, et
le Fiancé c'est mon mari
qui m'a engendrée; c'est
moi la mère de mon père
et la soeur de mon mari
et c'est lui mon rejeton."

Le Tonnerre

 

Nag Hammadi


Rechercher

Contact