"Tu aimeras ton proche comme toi-même."

Matthieu 22:39

 

commentaires

Madeleine 15/08/2020 19:21

"Tu aimeras ton proche comme toi-même." (Matthieu 22:39)

Voici encore une parole du Sauveur (reprise de Lévitique 19:18) qui a été mal traduite. On traduit : "Tu aimeras ton prochain comme toi-même" et on amalgame ce terme "prochain" avec n'importe qui, donc avec tout le monde. Mais qui peut véritablement "aimer" tout le monde ? Comme ceux qui disent qu'ils aiment l'humanité alors qu'ils n'aiment "de façon concrète" personne. Aimer demande de la patience, de l'écoute, de l'abnégation, de l'empathie, de la volonté, de la générosité, et beaucoup de temps !

Loin de ces discours désincarnés, le Sauveur nous ramène comme toujours au réel, à la réalité (la traduction littérale de alêtheia). Car il est écrit en grec autant qu'en hébreu : "le proche de toi". Plêsios signifie le proche, l'intime, le voisin, celui qui est près de soi :

https://archive.org/stream/dictionnairegrec00alexuoft#page/1136/mode/1up

Aimons-nous ceux qui sont proches de nous ?

*******

Madeleine 15/08/2020 19:25

On peut méditer ici sur les fameux "cinq critères" de l'amour véritable que le philosophe Arnaud Desjardins avait définis dans son beau livre "Pour une vie réussie, un amour réussi" :

- une totale foi en l'autre et une totale confiance réciproque
- une forte pulsion à rendre l'autre heureux*
- le sentiment d'être deux compagnons
- deux natures qui ne soient pas trop différentes
- tout est aisé, paisible

* je préfère "une forte pulsion au bien-être de l'autre" car que signifie "heureux" ? Alors que le bien-être de l'autre, c'est du concret qui demande tous ces petits gestes affectifs du quotidien.

*******

Accueil

Présentation

 

"C'est moi la Fiancée, et
le Fiancé c'est mon mari
qui m'a engendrée; c'est
moi la mère de mon père
et la soeur de mon mari
et c'est lui mon rejeton."

Le Tonnerre

 

Nag Hammadi


Rechercher

Contact