"Lorsque vous étiez un,
vous avez été faits deux.
Quand vous serez deux,
alors que ferez-vous ?"

Thomas 11:4

 

 

 

 

"Si la femme n'avait pas été séparée de l'homme, elle ne serait pas morte, non plus que l'homme. C'est la séparation de celui-ci qui fut le commencement de la mort. C'est pourquoi le Christ est venu pour réparer cette séparation survenue aux origines, réunir les deux, donner la vie à ceux qui étaient morts à la suite de la séparation et les unir. Et la femme s'unit à son mari dans la chambre nuptiale. Et ceux qui s'unissent dans la chambre nuptiale ne se sépareront plus."

 

Philippe 78-79

 

 

commentaires

Madeleine 07/04/2016 09:14

''Le vrai poète ne devrait jamais, selon Baader, perdre de vue que l'amour est le lien (Bund) ou l'alliance, l'élément ''solidaire'' dans lequel les deux amants se présentent devant Dieu afin de s'aider mutuellement à restaurer l'image virginale éteinte ou brisée par la chute mais qui était aussi bien l'image et le corps de Dieu.''

http://www.persee.fr/doc/ephe_0000-0002_1982_num_95_91_15976

*******

Personnellement, je ne parlerais pas de chute mais plutôt de séparation!
Et qui est celui qui sépara ? Celui qui continue de séparer...

Comme le dit Mouravieff (Gnôsis II) quand il parle du ''Combat invisible'' :

''L'union parfaite, donc complète des êtres polaires, fait naître l'Individualité, le Nouveau Microcosmos, réalisant l'Androgyne. C'est le Paradis, retrouvé par la grâce de Dieu et par l'Amour atteint en vertu des efforts conscients et le courage qu'ont manifesté les êtres polaires au cours du Combat invisible ininterrompu. Cette union est sacrée.''

Et ce ''Combat invisible'' est titanesque car, si deux êtres polaires se retrouvent et redeviennent Un (= redeviennent à l'image de Dieu), ce sont deux âmes qui seront perdues à tout jamais pour le Diable, le séparateur originel, celui qui créa la mort :

''Quand Eve était en Adam, la mort n'existait pas. Quand elle fut séparée de lui, la mort survint. A nouveau, du moment qu'il est entré et qu'elle l'a reçu en elle, la mort doit cesser.'' (Philippe, logion 71)

''Vous avez pour père le Diable, il était homicide dès le commencement.'' (Jean 8:44)

*******

J'écris ci-dessus que ce sont ''deux'' âmes qui seront perdues à tout jamais pour le Diable, le séparateur originel.

Ce n'est pas une erreur, car ces deux êtres polaires possèdent :

- un seul esprit pneumatique
- deux âmes psychiques
- deux corps hyliques

Ainsi il n'y a que dans le Pneuma qu'ils peuvent redevenir Un, ni dans la rencontre de leurs deux âmes (passions, émotions, désirs) ni dans la rencontre de leurs deux corps. Ce qui n'empêche pas ces unions mais elles ne seront pas déterminantes.

Concrètement, cela veut dire que chacun doit être capable de déplacer son centre de gravité du corps à l'âme (du ça au moi), puis de l'âme au Pneuma (du moi au Soi), et cela demande un travail solitaire qui peut prendre toute une vie. Et ensuite seulement ces êtres polaires pourront s'unir :

''Ce sont les unifiés qui entreront dans la chambre nuptiale.''
(Thomas, logion 75)

*******

Madeleine 07/04/2016 09:12

Puisque la division d'Adam fut le commencement de la mort d'Adam et d'Eve, on pourra en déduire que la réunification d'un homme avec son Eve personnelle (et nulle autre) et d'une femme avec son Adam personnel (et nul autre) va leur apporter - ou plutôt leur rendre - à tous deux l'immortalité ! C'est ce que Jésus est venu annoncer à l'humanité (notamment et surtout dans les évangiles selon Thomas et Philippe) :

''C'est pourquoi le Christ est venu pour réparer cette séparation survenue aux origines, réunir les deux, donner la vie à ceux qui étaient morts à la suite de la séparation et les unir.''

On peut même imaginer que cette réunification progressive rajeunit progressivement les deux êtres polaires et c'est ce que Mouravieff annonce quand il dit que ''le retour de l'Unité apparaît comme une source inépuisable d'énergies nouvelles.''

L'immortalité serait donc à la portée de tous et toutes : par l'Amour...

*******

Madeleine 06/04/2016 11:02

''Mâle et femelle il les créa'' (Genèse 1:27) :

Le mot hébreu qui est traduit par femelle vient du verbe ''trouer, perforer'' au participe passé mis ensuite à la forme féminine : ''trouée''. Et c'est bien ce qui caractérise les femelles dans la Nature.

Quant au mot traduit par mâle, si on remplace la lettre kaph par qof (ces deux lettres sont parfois interchangeables en hébreu car de consonance identique), on arrive au verbe ''dresser, pointer'' au participe passé masculin : ''dressé''. Et c'est bien ce qui caractérise les mâles dans la Nature.

Ainsi Elehim fit l'homme à son image, ''dressé et trouée'' !

Une traduction plus juste de Genèse 1:27 serait même: ''Et Elehim créa l'humain dans son ombre, dans l'ombre d'Elehim il le créa, dressé et trouée il les créa.''

Ainsi Elehim devait être en même temps, physiquement, ''dressé et trouée'', androgyne, pour projeter une telle ombre ou image sur la terre. C'est à méditer quand on songe que Vénus, celle dont l'oeuf (le vaisseau ?) échoua dans l'Euphrate, était androgyne...

''Into the Euphrates River an egg of wonderful size is said to have fallen, which the fish rolled to the bank. Doves sat on it, and when it was heated, it hatched out Venus, who was later called the Syrian goddess. Since she excelled the rest in justice and uprightness, by a favour granted by Jove, the fish were put among the number of the stars, and because of this the Syrians do not eat fish or doves, considering them as gods.'' (Hyginus Fabulae 197)

L'Euphrate, le fleuve de toutes les origines...

*******

''Ne soyez pas méprisants à mon égard
alors que je gis sur la terre et vous me
trouverez chez ceux qui doivent venir.''

http://www.naghammadi.org/traductions/textes/tonnerre_intellect_parfait.asp

Chez ceux qui doivent venir...

*******

Présentation

Introduction

 

"C'est moi la Fiancée, et
le Fiancé c'est mon mari
qui m'a engendrée; c'est
moi la mère de mon père
et la soeur de mon mari
et c'est lui mon rejeton."

Le Tonnerre

 

Nag Hammadi


Rechercher

Contact