Sagesse pour Dieu,
Folie pour le monde.

 

 

commentaires

Madeleine 09/02/2016 11:00

''Dame Folie est impulsive, niaise et ne connaissant
rien! A l'homme insensé elle dit : Les eaux dérobées
sont douces, et le pain caché est délicieux.''
(Proverbes 9:13-17)

''Au vainqueur, je donnerai de la manne cachée.''
(Apocalypse 2:17)

- samek tav resch (Proverbes 9:17) = caché, secret
- kryptos (Apocalypse 2:17) = caché, secret

*******

Les eaux dérobées :

Les eaux cachées, dérobées aux regards (et non volées).
=> La Rosée vit la nuit et disparaît quand le jour apparaît.

Le pain caché ou manne cachée :

''Le pain de Dieu est celui qui descend du ciel
et donne vie au monde.'' (Jean 6:33)

=> La Rosée descend du ciel et donne vie au monde.

*******

Le pain délicieux :

''Ceux qui honorent le Dieu véritable, éternel, auront la vie en héritage, et durant l'éternité ils habiteront les vergers fleuris du Paradis et se nourriront du doux pain du ciel étoilé.'' (Proœmium des oracles sibyllins)

''Durant l'éternité'' : il ne s'agit donc pas de la manne ''visible'' au désert qui n'empêche pas la mort mais de la manne ''cachée'' du ciel qui donne l'éternité. Jésus les oppose d'ailleurs formellement :

''Vos pères ont mangé la manne au désert, et ils sont morts. En vérité, en vérité, je vous dis : Moïse ne vous a pas donné le pain qui vient du ciel, mais mon Père vous donne le véritable pain qui vient du ciel. Celui qui mangera ce pain vivra éternellement.'' (condensé textuel de Jean 6:49, 6:32, 6:58)

Remarquer que Jésus ''révèle'' ainsi du même coup l'existence de deux dieux, Yahvé (ou YHWH) et son Père, puisque c'est Yahvé-YHWH qui procure la manne au désert (voir Exode 16:15).

*******

Madeleine 17/02/2016 17:17

Dans le commentaire ci-dessous, j'ai traduit ''rephaïm'' par ''guérisseurs'' à cause du verbe ''rpha'' qui veut dire guérir (Rapha-El = Dieu guérit).

La meilleure preuve de cette traduction qui peut paraître insolite est à trouver en Isaïe 26:19, un verset très important car il parle de la Rosée mais un verset qui a été très mal traduit partout, hélas. La traduction la pire étant celle de la Bible de Jérusalem qui traduit : ''ta rosée est une rosée de lumière et le pays va enfanter des ombres.''

Ici ''ombres'' traduit rephaïm ! Ou comment dire exactement le contraire de ce qui a été écrit originellement en hébreu. Car la traduction exacte devrait être : ''car la rosée de lumière est ta rosée et le monde va rejeter les guérisseurs.''

Pourquoi est-ce que je traduis ainsi ?

Celui qui prie Yahvé dit, en substance (d'Isaïe 26:13 à Isaïe 26:19):

Yahvé, d'autres maîtres que toi ont dominé sur nous - c'est-à-dire les dieux païens - mais LES morts ne revivront pas, LES guérisseurs (rephaïm) ne se relèveront pas car tu les as visités, exterminés, tu as détruit jusqu'à leur souvenir.

Par contre ''TES morts revivront, TES cadavres ressusciteront, car la rosée de lumière est TA rosée, et le monde va rejeter les guérisseurs.''
(les rephaïm)

Sous-entendu le monde n'aura plus besoin de ces guérisseurs païens, puisque ta rosée divine prendra le dessus sur eux, et elle, elle sera efficace à ressusciter les morts.

Voir aussi ce qui est dit de la ''rosée de résurrection'' dans le Talmud.

*******

Bon, après cela, il est bon de méditer sur le ''propriétaire'' exact de cette Rosée du ciel (ce ne serait pas la première fois que, dans la Bible, on attribuerait à Yahvé ce qui appartient au vrai Dieu El, ne serait-ce que sa femme Asherah) en se souvenant que, sans équivoque, Jésus a opposé la manne au désert donnée par Yahvé au véritable pain du ciel donné par le vrai Dieu (voir mon commentaire ci-dessus). Et selon ses propres mots, la manne de Yahvé n'a pas empêché la mort de survenir alors que la manne du vrai Dieu donne la vie éternelle, donc la résurrection.

En se souvenant aussi que Jésus était un guérisseur lui-même (Iêsous vient de Iasis - par Iêsis - qui veut dire guérison) ! Un guérisseur que les gens de Yahvé ont effectivement exterminé, crucifié, dès lors comme par hasard qu'il aura réussi à... ressusciter un mort, Lazare (Jean 12:9-19).

*******

Quant aux ''eaux dérobées'' ou cachées : au début de l'ère chrétienne, le Dieu guérisseur le plus populaire était Asclépios et ses temples étaient souvent des constructions souterraines en liaison avec des sources d'eau. Or il est intéressant de constater que :

''Parmi les divinités païennes, Asclépios était sûrement la plus proche de la figure de Jésus. Ruettimann a énuméré les traits d'après lesquels le fils d'Apollon ressemble à Jésus :

Les deux sont des dieux guérisseurs et sauveurs. Ils sont envoyés par la divinité suprême sur la terre, pour accomplir leur mission. Ils sont engendrés par un dieu et une femme mortelle. Leur mission consiste dans une aide philanthropique aux êtres humains. Ils sont capables de guérir. Ils accomplissent même des résurrections de morts. Leur abnégation les pousse à s'occuper surtout des plus délaissés. Ils sont caractérisés par un sens élevé de la moralité. Ils sont tués à cause de leur mission (Asclépios, parce qu'il avait troublé l'ordre naturel en ressuscitant des défunts; Jésus, à cause de la résurrection de Lazare). Après leur mort, ils apparaissent à leurs disciples. Puis ils sont élevés au ciel. Ils sont donc considérés comme des divinités. Ils laissent des disciples pour poursuivre leur mission. Ces derniers continuent à utiliser les mêmes pouvoirs que leurs maîtres et à accomplir des guérisons.''

https://rhr.revues.org/5351

*******

Ainsi les ''eaux dérobées'' de Proverbes 9:17 correspondraient peut-être mieux aux eaux souterraines qu'à la Rosée. Ce qui n'ôte pas à celle-ci son importance comme ''pain descendu du ciel'' et la citation au complet de saint Paul l'évoque aussi en tant que Christ :

''Qui montera au ciel, c'est-à-dire pour faire descendre Christ* ? Ou qui descendra dans l'abîme, c'est-à-dire pour faire remonter Christ d'entre les morts** ?'' (Romains 10:6-7)

* la Rosée
** les eaux souterraines

Le Grand Oeuvre ne réunit-il pas les eaux d'en haut et celles d'en bas, qui furent séparées à l'origine du monde (Genèse 1:6) ? Faire le deux Un...

*******

Dans mon thème:

Asclepius Amnestia (3')

Amnêstia en grec = Oubli du passé

*******

Madeleine 15/02/2016 16:09

Ensuite en Proverbes 9:18 (ma traduction) :

''Et il ne sait pas que des guérisseurs, là dans les profondeurs du Shéol, (sont) ses conviés.''

Or saint Paul demande :

''Qui descendra dans l'abîme, c'est-à-dire pour faire remonter Christ d'entre les morts ?'' (Romains 10:7)

*******

Madeleine 15/02/2016 16:08

Le même Paul écrit aussi :

''C'est par la folie de la proclamation qu'il a plu à Dieu de sauver les croyants.'' (1 Corinthiens 1:21)

Le mot grec employé par Paul pour proclamation est ''kêrygma''.
Ce mot veut dire: ''proclamation faite par un crieur public.''

Or Dame Folie ne crie-t-elle pas, en Proverbes 9:15 ?
En hébreu, le verbe est ''qof resh aleph'' = crier, proclamer.

1 Corinthiens 1:17-29 est à méditer, sur la Sagesse et la Folie...

*******

A propos de la Rosée, toujours:

Quand Marie-Madeleine rencontre Jésus le matin de la Résurrection, il fait encore nuit juste avant l'aurore, et c'est le moment précis où la Rosée est à son maximum (Jean 20:1).

Et le Bien-Aimé dit à la Bien-Aimée (Cantique 5:2): ''Ma tête est couverte de rosée, mes boucles, des gouttes de la nuit.'' Et puis il disparaît, il ''se dérobe'' tout comme la Rosée.

*******

Présentation

Introduction

 

"C'est moi la Fiancée, et
le Fiancé c'est mon mari
qui m'a engendrée; c'est
moi la mère de mon père
et la soeur de mon mari
et c'est lui mon rejeton."

Le Tonnerre

 

Nag Hammadi


Rechercher

Contact