"L'heure est venue, et c'est maintenant,
que les véritables adorateurs rendront
hommage au Père en esprit et en vérité."

Jean 4:23

 

 

 

 

Le mot français le plus juste pour traduire "alêtheia" est le mot "objectivité". Alêtheia, c'est la vérité, mais la vérité dans le sens de réalité : un arbre est un arbre, alêtheia. C'est un bel arbre, on n'est plus dans alêtheia. Car cette notion de beauté de l'arbre est subjective puisque pour quelqu'un l'arbre sera beau mais pour un autre, il sera laid. Mais qu'un arbre soit un arbre, c'est alêtheia.

La recherche de l'alêtheia est la recherche de toute une vie. C'est le dépouillement progressif de toute illusion, de tout fantasme, de toute subjectivité dans notre regard sur la vie, sur nous-mêmes, sur les autres, sur la Nature : ce qui est est, ce que l'on voudrait qui soit n'est pas.

En Jean 4:23, quand Jésus nous demande d'adorer le Père "en esprit et en vérité", cela veut dire nous dépouiller de tout fantasme personnel concernant Dieu, de toute tradition religieuse qui pourrait orienter notre esprit, de toute projection, de tout anthropomorphisme. Cette adoration du Père qui est demandée est uniquement une contemplation silencieuse de Dieu.

Il est important de remarquer que Jésus ne nous demande pas de prier le Père, mais de l'adorer. Car une prière nous place encore dans la dualité et dans le bruit intérieur, et non dans la simple contemplation silencieuse. On peut aussi remarquer que la prière du "Notre Père" ne se trouve pas dans l'évangile selon Jean…

Le terme grec qui est employé pour "adorer", dans ce verset de Jean 4:23, est le verbe "proskuneô" et il veut dire précisément : "saluer profondément en se baissant jusqu'à terre". Il contient le verbe "kuneô" qui veut dire "baiser, donner un baiser".

Adorer Dieu, c'est Lui donner un baiser…

 

 

commentaires

Madeleine 28/07/2015 20:03

Etymologiquement, le mot alêtheia vient de ''alêthês'' (vrai, réel, sincère) qui vient lui-même de ''a privatif + lêthô''. Ce verbe grec ''lêthô'' est la forme poétique de ''lanthanô'' qui veut dire: ''être caché, celé.''

Donc alêtheia signifie ''sans cachette, impossible à cacher, à celer''.
Telle est la réalité, la vérité, impossible à cacher car elle sera toujours révélée:

''Jésus a dit : Ne mentez pas et ce que vous haïssez ne le faites pas car tout est dévoilé à la face du ciel ; car rien n'est caché qui ne sera manifesté, rien n'est couvert qui demeurera sans être dévoilé.'' (Thomas, logion 6)

*******

Présentation

Introduction

 

"C'est moi la Fiancée, et
le Fiancé c'est mon mari
qui m'a engendrée; c'est
moi la mère de mon père
et la soeur de mon mari
et c'est lui mon rejeton."

Le Tonnerre

 

Nag Hammadi


Rechercher

Contact