"Je vous délie de la paix,
je vous donne ma paix.


Je ne vous donne pas
comme le monde donne.


Que votre âme ne se trouble
pas, ni qu'elle ne s'effraie."


Jean 14:27

 

 

commentaires

Madeleine 14/01/2015 12:21

J'aime cette idée "d'envoyer" la paix, de "faire jaillir" la paix au coeur des disciples.
Mais il y a seulement deux occurrences de "aphiêmi" et l'autre est aussi en Jean:

"Je laisse le monde et je m'en vais auprès du Père." (Jean 16:28)

Donc il vaut mieux traduire "aphiêmi" par l'idée d'abandonner, de laisser tomber.

Jésus opposerait ainsi la paix toute relative donnée par le monde en échange de nos bons et loyaux services - une paix conditionnée par des résultats - à "sa" paix qui est une paix totalement inconditionnelle (j'en témoigne pour la vivre au quotidien) et une paix qui se situe au niveau des fondations de l'être, de notre intime Je suis. Car comment être véritablement en paix quand on est sans cesse à la merci du jugement du monde, de l'autre et des autres ?

Dans cette paix donnée par Jésus, cette paix si particulière, on est émerveillé de constater que, jour après jour, l'épée de Damoclès qui se trouvait en permanence au-dessus de nous a disparu pour toujours. C'est la paix intime, "insouciante", que ressent un enfant qui se sait totalement protégé par son père (se souvenir que Jésus est la manifestation du Père). Et c'est pourquoi Jésus recommande ensuite de ne pas se troubler, ni s'effrayer. Car c'est une paix acquise une fois pour toutes.

Plus que jamais, en ces temps de chaos, il nous faut chercher cette paix profonde auprès de Jésus, à l'intérieur de nous, et non auprès du monde (notamment des médias), à l'extérieur de nous.

"Paix à vous. Que ma paix s'engendre en vous." (Evangile de Marie)

*******

Madeleine 13/01/2015 18:25

Aphiêmi: "envoyer, lancer, pousser, faire jaillir;
lâcher, laisser aller, laisser tomber, perdre;
délier, délivrer, acquitter, absoudre, affranchir."

*******

Présentation

Introduction

 

"C'est moi la Fiancée, et
le Fiancé c'est mon mari
qui m'a engendrée; c'est
moi la mère de mon père
et la soeur de mon mari
et c'est lui mon rejeton."

Le Tonnerre

 

Nag Hammadi


Rechercher

Contact