"Chacun, par son agir
et sa connaissance,
dévoilera sa nature."

L'Ecrit sans titre

 

 

commentaires

Madeleine 28/12/2014 20:33

La plupart des exégètes traduisent à tort "le chef de ce monde" (voir ci-dessus) par Satan. C'est l'occasion de parler de quelque chose qui me reste sur le coeur, à propos du Livre de Job:

Satan s'avance, parmi les fils de Yahvé, et vient TENTER son père Yahvé:

"Etends ta main et touche à ses biens; je te jure qu'il te maudira en face." (Job 1:11)
"Soit! dit Yahvé. Tous ses biens sont en ton pouvoir." (Job 1:12)

Un Dieu digne de ce nom aurait-il "cédé à la tentation" ?
Jésus qui est égal au vrai Dieu (Jean 10:30) cède-t-il à Satan ?

Ce Dieu aurait-il dit: "Soit!" et aurait-il DETRUIT son serviteur, par deux fois (Job 2:6) ?

Il aurait dit à Satan: "Fiche le camp illico: Job est juste, je l'aime et et je le protège."
Sinon à quoi sert-il d'être Dieu, si c'est pour semer souffrance et mort sur la Terre ?

*******

Jésus a bien compris tout cela, lui qui dit que Yahvé est le diable (Jean 8:44).
Lui qui dit: "Il était homicide dès le Commencement":

"La fin de toute chair est arrivée, je l'ai décidé, car la terre est pleine de violence
à cause des hommes et je vais les faire disparaître de la terre." (Genèse 6:13)

"Alors périt toute chair qui se meut sur la terre: oiseaux, bestiaux, bêtes sauvages,
tout ce qui grouille sur la terre, ET TOUS LES HOMMES." (Genèse 7:21)

*******

Madeleine 28/12/2014 09:51

Le mot "Paraclet" vient plus précisément de "para-klêtos" et "para-klêsis".
Cela amène les notions supplémentaires de justice et de témoignage.
On est loin du simple "consolateur" comme certains le traduisent...

Klêtos = "nommé, appelé, convoqué, invité."

Klêsis = "l'action d'appeler, de nommer: dénomination, nom, appel;
invitation; invocation; appel en justice ou en témoignage; vocation;
grâce particulière du ciel." (dict. Charles Alexandre, Paris, 1850)

*******

Une notion de justice, en Jean 16:7-11:

"Mais moi, je vous dis la vérité: il vous est profitable que, moi, je me retire car, tant que je ne me retire pas, le Paraclet ne viendra pas vers vous; mais si je m'en vais, je l'enverrai vers vous. Et lui, venant, confondra le monde au sujet de la faute, et au sujet du jugement, et au sujet de la sentence.

Au sujet de la faute, parce qu'ils n'ont pas foi en moi. Au sujet du jugement, parce que chez le Père je me retire, et vous ne me contemplez plus. Au sujet de la sentence, parce que le chef [archôn] de ce monde a été jugé."

Le chef de ce monde est bien entendu Yahvé ou YHWH, le Créateur, l'Archonte.
On voit que les deux "dieux" sont bien définis séparément : le Père et l'Archôn.

*******

Une notion de témoignage et de rappel de l'enseignement, en Jean 14:26:

"Le Paraclet, l'Esprit le Sanctuaire, que le Père enverra en mon nom, lui vous enseignera toutes choses, et vous remettra en mémoire tout ce que je vous dis."

L'Esprit le Sanctuaire (ou le Saint) est bien entendu l'Esprit Saint.

*******

Madeleine 22/12/2014 22:17

L'enseignement de Jésus va très loin, en ce qui concerne ses "élus". Il nous explique qu'il y a DEUX humanités qui se cotoient sur la planète: l'une qui a été semée sur la terre par le fils de l'Homme (c'est "le bon grain") et l'autre qui a été semée ensuite par l'Adversaire (c'est "l'ivraie").

Cela ne se trouve pas dans un écrit gnostique ou hérétique, cela se trouve dans le Nouveau Testament, en Matthieu 13:25 puis en 13:36 à 43.

La majorité des chrétiens font semblant de ne pas voir cette distinction, car elle dérange leur désir très complaisant d'un Jésus universel qui pardonne à tout le monde, même aux traîtres et aux violents, aux lâches et aux menteurs. Mais il va pourtant s'agir, pour "chacun" d'entre nous, de définir si on fait partie du bon grain ou de l'ivraie. Car quand les moissonneurs de Jésus vont venir avec lui, les pleurs et les grincements de dents n'y pourront plus rien changer pour ceux qui n'auront pas fait pénitence, qui n'auront pas courageusement entrepris une metanoïa. Et ces temps sont proches vu l'involution actuelle irrémédiable.

On peut distinguer facilement le bon grain de l'ivraie:

Le bon grain s'occupe de son âme, sert Dieu comme un fils et ne ment jamais.
L'ivraie s'occupe de son portefeuille, sert Mammon comme un esclave, et ment.

Et Jésus a prévenu:

"L'un sera pris, l'autre sera laissé." (Matthieu 24:40)

"Les anges sortiront et sépareront les méchants des justes." (Matthieu 13:49)

Paroles de Jésus.

*******

Madeleine 20/12/2014 18:21

Quand Jésus promet le Paraclet ("para-kaleô" = appeler auprès de) à ses disciples,
il montre de cette façon qu'il croit fermement en la réincarnation:

"Je prierai le Père et il vous donnera un autre Paraclet
pour être avec vous ETERNELLEMENT." (Jean 14:16)

Il ne faut pas perdre de vue que l'enseignement de Jésus n'a jamais été émis en direction du monde, qu'il considérait comme un cadavre, mais seulement en direction de ses disciples, de son petit troupeau. Et il a défini qui sont ses disciples: ce sont
ceux qui sont nés dès le Commencement, ceux qui sont nés en Dieu:

"Si quelqu'un n'est engendré DES LE PRINCIPE,
il ne peut voir le royaume de Dieu." (Jean 3:3)

Or ces disciples, s'ils sont éternels au niveau de leur âme, ne le sont pas au niveau
de leur corps, qui appartient au monde. Donc quand Jésus dit: "éternellement", il démontre que ces disciples (et uniquement eux) se réincarnent éternellement en différents corps, en tous cas pendant le temps de cet Eon, de ce monde actuel.

Donc on peut en déduire que le Paraclet, elle aussi (au féminin puisqu'il s'agit de la Sagesse ou Esprit Saint) se réincarne, d'époque en époque, pour être toujours disponible auprès du petit troupeau de Dieu: pour l'encourager, le consoler, et lui rappeler les paroles de Jésus, le Jésus gnostique, le véritable Jésus.

Elle est appelée "la femme spirituelle", incarnée par Noréa:

"Le récit commence par un cri de Noréa vers la Triade céleste. Elle reçoit alors la révélation du Noûs Adamas et la faculté d'enseigner de façon à pouvoir, en se sauvant elle-même, porter aux hommes le message du salut. Prêchant parmi les hommes sans déchoir de sa nature spirituelle, elle rassemble une communauté d'élus et glorifie le Père qui, par son intervention, leur a donné le salut. Elle est gratifiée dès ici-bas de la vision du Plérôme, et elle est assurée d'y revenir par l'intercession de ses quatre défenseurs, les luminaires de l'Autogène veillant sur l'homme intérieur qu'elle construit en chacun des élus. Par son cri, elle personnifie la prise de conscience du gnostique menacé par la corruption matérielle. Également, par la révélation dont elle est dépositaire, elle résume l'instruction que l'âme spirituelle assure à l'homme intérieur, l'Adamas qui est au sein de tous les élus."

http://www.naghammadi.org/publications/publications_details.aspx?pub_id=1492

*******

Mais elle sera toujours méprisée par le monde, car elle est:

"L'Esprit de vérité que le monde ne peut pas recevoir." (Jean 14:17)

Et comment le monde pourrait-il la recevoir, puisque:

"Si vous n'entendez pas, c'est que vous n'êtes pas de Dieu." (Jean 8:47)

Heureux celui qui aura des oreilles pour entendre...

*******

Présentation

Introduction

 

"C'est moi la Fiancée, et
le Fiancé c'est mon mari
qui m'a engendrée; c'est
moi la mère de mon père
et la soeur de mon mari
et c'est lui mon rejeton."

Le Tonnerre

 

Nag Hammadi


Rechercher

Contact