"Vous, vous êtes du père le diable
et vous voulez faire les désirs de
votre père. Celui-là était homicide
dès le commencement."

Jean 8:44

 

 

 

 

"L'importance du vêtement est implicitement indiquée par les premiers chapitres de la Genèse. Adam, après le péché, s'aperçoit qu'il est nu: le péché l'a dépouillé. C'est donc qu'auparavant il était vêtu; suivant la mystique hébraïque, qui probablement date du judaïsme, c'est-à-dire de l'époque où furent écrits ces chapitres, Adam avant le péché n'était pas nu: il était vêtu, mais vêtu de lumière, vêtu de cette splendeur et de cette gloire dont la grâce ornera l'homme - vêtu de cette robe nuptiale avec laquelle il convient de se présenter devant le Seigneur.

Après le péché, Adam reconnaît qu'il est nu, privé de ce vêtement de lumière. Dieu, alors, couvre cette nudité, mais pas avec un vêtement de gloire: plutôt avec un vêtement de mortalité, d'humiliation, de peine. « Il vêtit Adam de peaux mortes », dit la Genèse. D'après les Pères de l'Église, ces peaux mortes sont précisément le signe de la mortalité, de la corruption à laquelle l'homme est soumis après le péché. L'homme est revêtu de mort, non de gloire ni de lumière, mais de ténèbres et de lamentations."

 

Le vêtement de gloire

 

 

commentaires

Madeleine 09/02/2014 19:12

Si on veut être pénétré de Dieu, il suffit de vivre dans la vérité: dans la vérité de soi-même, et dans la vérité de ses dires. Alors petit à petit, la vérité nous imprègne: Dieu nous imprègne.

La vérité est le royaume de Dieu sur terre: "je suis la voie, la vérité, la vie" dit Jésus parlant pour Dieu. La vérité est la lumière de Dieu qui a été recouverte par la ténèbre du mensonge. Seulement recouverte, pas détruite: personne ne peut détruire Dieu, on ne peut que l'occulter. Par contre on peut détruire la ténèbre, en l'éclairant.

La lumière de Dieu en nous (Jean 1:9), c'est l'endroit où nous sommes vrais, sincères avec nous-mêmes et avec autrui.

Et cela concerne toutes les religions, sans exception.

*******

Madeleine 09/02/2014 17:01

Voici ma propre traduction de ce verset 8:44 en entier (et mes notes). C'est une traduction rigoureusement exacte, tout simplement parce que, n'ayant jamais étudié le grec, je traduis au mot à mot en respectant scrupuleusement le vocabulaire et la grammaire.

*******

"Vous, vous êtes du père le diable et vous voulez faire les désirs de votre père. Celui-là était homicide dès le commencement, et dans la vérité il n'élevait pas, parce que la vérité n'est pas en lui. Quand il profère le mensonge, par les siens il parle; parce qu'il est menteur, et le père de lui-même."

"Vous, vous êtes (1) du père le diable (2) et vous voulez faire les désirs de votre père. Celui-là était homicide dès le commencement (3), et dans la vérité il n'élevait (4) pas, parce que la vérité n'est pas en lui. Quand il profère le mensonge, par (5) les siens (6) il parle; parce qu'il est menteur, et le père de lui-même (7)."

(1) vous êtes du père le diable, et non pas: vous avez pour père le diable.

(2) on peut aussi traduire "vous êtes du père du diable" puisque ce sont deux génitifs (tou patros tou diabolou) et qu'ils sont tous deux au masculin singulier. Cela reviendrait à dire: "vous êtes du père de Satan". Et l'on voit, dans le Livre de Job, que Satan s'avance "parmi" les fils de Yahvé. Mais cela ne changerait rien au fait que Jésus parle de Yahvé. Car Yahvé est bien le "dia-bolos", celui qui traverse (dia) le jet (bolos) ou engendrement divin initial, comme on le voit avec l'Adam androgyne "séparé" en deux polarités par Yahvé (et non Satan), et avec la Babel unie que Yahvé divise, disperse.

(3) ap' archês: dès le commencement ou dès l'origine, au sortir de l'origine. On peut remarquer la différence avec le "en archê" du Prologue: "dans" l'origine.

(4) estêken -> istêmi: mettre debout, faire naître, établir, dresser, élever (et non pas "se" tenir, comme c'est traditionnellement traduit). Cela veut dire que les fils de ce père n'étaient pas élevés dans la vérité. On peut aussi remarquer l'imparfait.

(5) littéralement: hors des siens, au sortir des siens il parle (donc au sortir des menteurs).

(6) idiôn: les siens, voir 1 Timothée 5:8

(7) parce qu'il est menteur et le père des menteurs (de ses mêmes).

*******

Madeleine 08/02/2014 22:47

En cliquant sur l'image, on peut trouver la belle étude du Dr. Johan Mattelaer sur les femmes hirsutes. Je le remercie infiniment de m'avoir fait parvenir cette photo si émouvante qu'il a prise sur les miséricordes de l'église de Plasencia en Espagne. Pour voir la photo en plus grand (on voit mieux le petit enfant):

http://idata.over-blog.com/4/46/35/79/Hirsute/PlasenciaGrande.jpg

*******

Madeleine 08/02/2014 08:13

La mise en évidence du terme "hymeis" (vous), au début de Jean 8:44, montre, sans équivoque possible, que Jésus ne s'associe pas aux Juifs comme étant lui-même un fils de ce père évoqué. Donc on doit, autant théologiquement qu'exégétiquement, en conclure que le Père de Jésus n'est PAS Yahvé (ou YHWH). Dire le contraire serait trahir profondément Jésus et son enseignement schismatique. Voir aussi mon article "Dieu, pas YHWH".

Et pour ceux qui en douteraient encore, il suffit de comparer la suite du verset:

"il n'y a pas de vérité en lui" (Jean 8:44)

... avec ce verset-ci, du même auteur et dans le même chapitre:

"Celui qui m'a envoyé est vrai" (Jean 8:26)

*******

Madeleine 07/02/2014 16:24

Le "Dieu" de l'extrait est YHWH ou Yahvé.
Car le vrai Dieu, Lui, recouvre de lumière...

*******

Présentation

Introduction

 

"C'est moi la Fiancée, et
le Fiancé c'est mon mari
qui m'a engendrée; c'est
moi la mère de mon père
et la soeur de mon mari
et c'est lui mon rejeton."

Le Tonnerre

 

Nag Hammadi


Rechercher

Contact