"C'est moi la fiancée et le
fiancé, et c'est mon mari
qui m'a engendrée."

 

Le Tonnerre

 

 

commentaires

Madeleine 26/02/2014 22:23

Dans une "Histoire ancienne des peuples de l'Orient classique - Les origines: Egypte et Chaldée" de Gaston Maspero, je découvre le récit babylonien du Déluge qui inspira (!) celui de la Bible, avec des passages sur les Annunaki.

On y comprend que le Yahvé ou YHWH de la Bible est en fait le dieu BEL !
Celui dont Hammurabi recevra les tablettes de la Loi... comme Moïse...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Code_de_Hammurabi

"Les Anounnaki représentent ici les mauvais génies que les dieux auteurs du Déluge ont déchaînés et que Ramman, Nébo, Mardouk, Nergal, Ninib, tous les suivants de Bel, ont menés au combat contre les hommes." (note 5 de bas de page. On peut télécharger le livre en cliquant sur le "i" en haut à droite)

https://archive.org/stream/histoireancienne01maspuoft#page/569/mode/1up

"Le septième jour, à son lever, je sortis une colombe et la lâchai: la colombe alla, vira et, comme il n'y avait place où se poser, revint. Je sortis une hirondelle et la lâchai: l'hirondelle alla, vira et, comme il n'y avait place où se poser, revint. Je sortis un corbeau et le lâchai: le corbeau alla et vit que l'eau avait baissé, et s'approcha du navire battant de l'aile, croassant, et ne revint pas."

Noé s'appelait Shamashnapishtim mais c'était trop long ;-)

*******

Pour conclure avec le "Dieu bon" originel, le Père de Jésus-Simon (et le mien):

"Pour Pierre, le Dieu de Simon ne peut être juste puisqu'il ne donne aucun élément significatif pouvant engager les hommes à se libérer du Dieu créateur afin qu'ils viennent à lui. Or, s'il n'est pas juste, il ne peut être bon. Simon réplique, en référence à la doctrine gnostique: « Es-tu si complètement dans l'erreur, Pierre, que tu ignores que nos âmes viennent du Dieu bon, supérieur à tout, mais qu'elles ont été amenées captives ici-bas dans ce monde ? » « Le Dieu bon a envoyé le Dieu créateur pour faire le monde, mais celui-ci, une fois le monde créé, s'est proclamé lui-même Dieu. » « Le Dieu bon offre le salut à la seule condition qu'il soit reconnu, tandis que le créateur du monde exige en outre que la Torah soit accomplie. » « C'est un grand travail que de le reconnaître, pour un homme qui séjourne dans la chair. Car ce corps qui encercle notre âme est plus obscur que toutes les ténèbres et plus lourd que toute fange. »

Pierre ne peut pas croire au Dieu suprême parce qu'il s'en tient aux cinq sens dont le Dieu créateur a pourvu les hommes et par lesquels « ils ne perçoivent l'existence d'aucun autre Dieu, selon ce que leur propre nature leur dicte ». Il met Simon au défi: « Donne-nous donc, en ta qualité de nouveau Dieu ou en tant que tu es descendu de lui, quelque sens nouveau par lequel nous puissions reconnaître ce nouveau Dieu dont tu parles. »

Simon demande à Pierre de « disposer son esprit » pour atteindre des lieux auxquels seul l'imaginaire peut avoir accès: « Déploie ton esprit jusqu'au ciel, et derechef au-dessus du ciel, et vois qu'il doit y avoir un lieu, situé au-delà du monde ou en dehors du monde, dans lequel il n'y a ni ciel ni terre, pour que leur ombre ne produise pas là aussi des ténèbres, et où par conséquent, puisqu'il ne s'y trouve aucun corps, ni ténèbres produite par des corps, règne nécessairement une lumière sans fin; et considère de quelle nature peut être cette lumière, à laquelle ne succède point de ténèbres. Car si la lumière de notre soleil remplit ce monde-ci tout entier, combien grande est, penses-tu, cette lumière incorporelle et infinie ? Si grande, assurément, que, comparée avec elle, cette lumière de notre soleil semble être ténèbres et non lumière. »"

http://www.chemins-cathares.eu/070124_les_reconnaissances_chapitre_2.php

*******

Madeleine 01/03/2014 00:33

L'expression exacte: "Lorsque vous vous connaîtrez, vous serez connus" ;-)

C'est important car cela veut dire: lorsque vous vous connaîtrez, lorsque vous vous serez "mis en lumière", lorsque vous vous serez conscientisés, alors seulement à ce moment-là Dieu vous verra et vous connaîtra...

Dieu ne voit rien dans la ténèbre: ce n'est pas Son monde!
Il a besoin de lumière pour voir, comme nous tous...

"C'est pourquoi je te dis: quand il sera égal, il sera plein de lumière,
mais quand il sera divisé, il sera plein d'obscurité." (Thomas, 61)

"On se revêtira de la lumière dans le mystère de l'union." (Philippe, 77)

*******

Olivier 28/02/2014 17:46

En effet ,on entend souvent dire " Dieu a crée l'homme à son image ".
Dans la pratique ,je constate que c'est souvent l'homme qui a créé ( imaginé) Dieu à sa ressemblance : une projection de lui-même , un anthropomorphisme , une instrumentalisation de Dieu , un désir d'être "Dieu".

Evidemment ,Jésus a dit " Le Royaume de Dieu est à l'intérieur de vous " . Par extension Dieu est en vous ...Dieu est vous !
Particulièrement l'évangile de Thomas :
"
3. Jésus a dit :

« Si vos guides vous disent que le Royaume est dans le ciel, alors les oiseaux du ciel vous devanceront. S’ils vous disent qu’il est dans la mer, alors les poissons vous devanceront. Mais le Royaume est en vous et hors de vous. Quand vous vous serez connu, alors vous serez ce qui est connu et vous saurez que vous êtes les enfants du Père Vivant. Mais si vous ne vous connaissez pas, alors vous êtes dans la pauvreté, vous êtes la pauvreté. »

Que de guerres de religions basées sur des images de Dieu que se sont forgés les hommes !

Madeleine 28/02/2014 13:41

Mais où va-t-on ? ;-)

*******

Pour revenir à ce que j'écrivais...

Cela dit, de quel "dieu" s'agit-il, du vrai Dieu ou du démiurge ?

Le vrai Dieu étant pure lumière, alors il n'y a pas de "zones d'ombre" en Lui, pas d'inconnaissance de Lui-même. Mais le démiurge, Yahvé-Yaldabaôth, lui, est ignorant de lui-même:

"Cet Archonte affaibli possède trois noms: son premier nom est Yaldabaôth, le deuxième Saklas, le troisième Samael. Il est impie du fait de la folie qui l'habite. Il a en effet dit: « Je suis Dieu et il n'existe pas d'autre dieu à côté de moi ! », car il est ignorant de son origine, du lieu d'où il est venu."

"Et Yaldabaôth dit aux autorités qui sont auprès de lui: « Allons, créons un homme à l'image de Dieu et à notre ressemblance afin que l'image de celui-ci devienne pour nous lumière. » Il créa une hypostase à la ressemblance du premier Homme parfait. Et lui et ses autorités dirent: « Nommons-le Adam afin que son nom devienne pour nous une puissance lumineuse. »"

http://www.naghammadi.org/traductions/textes/livres_secrets_jean.asp

*******

Donc le vrai Dieu ENGENDRA l'Anthropos ou Homme parfait, image manifestée de Lui-même, et le démiurge Yahvé CREA une hypostase (un plasma ?) de cette image: Adam...

Mais à cet Adam il manquait la lumière, et ce fut Sophia qui, par un subterfuge, la lui insuffla. Alors Yahvé fut jaloux de sa "créature" devenue lumineuse et consciente et la chassa hors du Paradis terrestre:

"Lorsque l'Archonte et ses puissances comprirent qu'il était lumineux, qu'il leur était supérieur par la pensée et qu'il s'était dépouillé du mal, ils le prirent et le chassèrent vers la partie la plus basse de toute la matière."

*******

Olivier 28/02/2014 08:46

Tu évoques la pédophilie .

Voir un article sur la fellation:

http://next.liberation.fr/sexe/2014/02/25/non-la-fellation-n-est-pas-une-invention-occidentale_982871

Olivier 28/02/2014 08:36

Inintéressant ? ;-)
-------------------------
Evidemment ,il fallait comprendre "intéressant " !

Madeleine 28/02/2014 01:03

Alors la question qui s'impose est dérangeante: puisqu'un pédophile (par exemple) existe, est-il le reflet manifesté d'une pulsion pédophile non-manifestée de Dieu ? Quelle "réalité" cherche à se manifester au travers d'un acte de pédophilie ?

On peut aussi méditer sur le fait que, du temps des Grecs et des Romains, un acte de pédophilie était tout à fait légal, et banal! Et aujourd'hui c'est illégal et condamnable. Qu'est-ce qui s'est passé entre-temps ? Une conscientisation, une "mise en lumière"...

Alors "au commencement", Dieu était-Il dans les ténèbres de Lui-même ?
Fiat lux... Fiat Deus...

*******

Madeleine 28/02/2014 00:22

Inintéressant ? ;-)

Oui, Perceval... son blog est superbe et je le lis - pour de bon - chaque jour!

J'aime ici sa conclusion disant que c'est la réalité qui nous cherche. Je pense que cette réalité non-manifestée a un réel "besoin" de nous pour la manifester. Autrement dit, Dieu a besoin de nous, Il a besoin d'une "image" qui Le reflète, comme nous avons besoin d'un miroir pour voir à quoi nous ressemblons. Sans nous, Dieu ne saurait pas à quoi Il ressemble: Dieu a fait l'homme à son image...

Mais nous, avons-nous besoin de Dieu ? Le reflet dans un miroir a-t-il besoin de celui qui s'y reflète ? Hélas oui, nous ne serions "rien" sans personne devant le miroir, pas même une ombre...

*******

Olivier 27/02/2014 14:19

Un article que j'ai trouvé inintéressant concernant la réalité ( scientifique ou religieuse ), le monde visible et la transcendance .La langage religieux et celui de la physique quantique ...qui ,parfois,ne sont pas si éloignés .
Et si la réalité était invisible ?

http://queteperceval.blogspot.fr/

Madeleine 26/02/2014 11:21

En faisant une recherche sur Yahvé + Annunaki, je découvre cette page en anglais.
Je n'ai pas tout traduit mais une page qui cite le "Livre des secrets de Jean" ne peut être qu'intéressante. Et puis les références sont données, ce qui est rare:

http://www.bibliotecapleyades.net/biblianazar/esp_biblianazar_jehovah11.htm

*******

Olivier 25/02/2014 22:01

Voici un poème ( de T.S.Eliot) ,tiré des "Quatre quatuors" qui décrit aussi ,à sa façon ,l'alliance des contraires ( l'expérience de la vie dans un incessant surgissement ):

....Au point repos du monde qui tourne;Ni chair ,ni privation de chair ;
Ni venant de ,ni allant vers ; au point de repos ,là est la danse ,
Mais ni arrêt ,ni mouvement . Et ne l'appelez pas fixité ,
Passé et futur s'y marient . Non pas mouvement de ou vers ,
Non pas ascension ni déclin .N'était le point ,le point repos ,
Là où il n'y aurait nulle danse ,là, il n'y a que danse ."

Madeleine 26/02/2014 11:16

Pulsation...

Madeleine 24/02/2014 18:14

La réunion des êtres polaires... on pourrait trouver cela simplement romantique, si ce n'était qu'il s'agit de l'histoire de toute l'humanité! Donc de chacun et chacune...

Le Christ - l'Anthropos - nous dit qu'il est l'Alpha et l'Omega (Apocalypse 22:13).

Or, que trouvons-nous à l'Alpha (en archê) de l'humanité ? L'Anthropos.
Et cet Anthropos a été divisé (ap' archês) en deux polarités mâle et femelle.

Donc, que devrons-nous retrouver à l'Omega de l'humanité ? L'Anthropos.
Et cet Anthropos sera la réunification des polarités mâle et femelle.

Bien entendu, l'Adam originel n'était pas unique: il est l'allégorie des nombreuses "vierges mâles" androgynes et immortelles qui peuplaient l'Eden terrestre, avant que l'archonte Yahvé ne les sépare en mâles et femelles voués à la mort: "Il était homicide dès le commencement " dit Jésus en Jean 8:44.

Si un jour l'humanité comprend comment Yahvé - le chef des Annunaki dont parle Zecharia Sitchin ? - a réussi à diviser biologiquement ces fameuses "vierges mâles", elle pourra peut-être comprendre comment les réunifier ? A condition que ces deux polarités se retrouvent au sein de 7... 8... 9... milliards d'humains, bien entendu...

*******

Madeleine 24/02/2014 11:33

De possibles réponses dans mon article "Une seule chair" avec la thèse de Boris Mouravieff sur les "êtres polaires"...

"L'union parfaite, donc complète des êtres polaires, fait naître l'Individualité, le Nouveau Microcosmos, réalisant l'Androgyne. C'est le Paradis, retrouvé par la grâce de Dieu et par l'Amour atteint en vertu des efforts conscients et le courage qu'ont manifesté les êtres polaires au cours du Combat invisible ininterrompu. Cette union est sacrée."

http://magdala.over-blog.net/article-une-seule-chair-119346760.html

Ce qui m'étonne, ce sont ces mots: "au cours du Combat invisible ininterrompu". Alors qui ou quoi, qui serait "invisible", veut empêcher la réunion des êtres polaires - parfois jusqu'en eux-mêmes - et surtout pourquoi ?

Serait-ce la même "entité" que celle qui les a divisés originellement ?
Et qu'adviendrait-il si deux êtres polaires étaient à nouveau réunis ?

Un poète a donné une étrange réponse...

http://www.biblisem.net/narratio/alainmad.htm

*******

Madeleine 24/02/2014 17:42

L'espérance... personnellement j'ai un souci avec ce mot: je le vois plutôt comme une "carotte de l'âne" qui aurait été inventé pour nous empêcher de vouloir mourir: ah, demain... demain!

Est-ce un hasard si, dans la boîte de Pandore, ce mot était le dernier d'une suite de... malédictions ?

*******

Olivier 24/02/2014 14:25

"...Mais la fille coupable, qui dans toutes les fêtes et toutes les joies de ce monde a roulé, leur dit :

« Le pays que vous avez découvert dans le secret de votre cœur, je l’ai cherché longtemps et vainement sur la terre.

– Et nous, répondent-ils, chaque soir nous restons longuement, les yeux ouverts dans les ténèbres, imaginant : demain, peut-être, nous nous éveillerons dans la contrée étrange ; demain l’aurore merveilleuse... »

--------------------------------------------------------------------------------

Demain ,l'aurore merveilleuse : l'espérance ....qui ne désespère jamais !
L'espérance qui va au delà du réel visible , au delà de apparences ....

Madeleine 23/02/2014 22:16

Oui c'est peut-être vrai, Olivier... mais un peu trop facile, hum ? ;-)

Car des questions demeurent:

- pourquoi les hommes ont-ils des seins ?
- pourquoi chacun cherche sa chacune, même sans vouloir faire d'enfant ?
- pourquoi dit-on: "être sur la même longueur d'ondes" ?
- pourquoi parle-t-on de "douce moitié" ?
- pourquoi dit-on: "ceux que Dieu a unis" ?
- pourquoi dit-on: "parce que c'était lui, parce que c'était moi" ?
- pourquoi l'être aimé n'est-il pas interchangeable ?

*******

Olivier 23/02/2014 16:50

Si on se réfère à la théorie de l'évolution des êtres vivants on y retrouve deux types de reproduction : le sexuée et la non-sexuée . Les mammifères ,que nous sommes ,ont subit cette évolution . Chez l'être humain subsisterait "un inconscient collectif " qui serait une mémoire de cette étape de l'évolution au cours de laquelle le masculin et le féminin coexistaient chez le même individu .
Ce n'est qu'une extrapolation .....très approximative .

http://fr.wikipedia.org/wiki/Multiplication_asexu%C3%A9e#La_multiplication_asexu.C3.A9e_par_rapport_.C3.A0_la_reproduction

Olivier 23/02/2014 18:39

"Mais c'est sûrement impensable, génétiquement parlant... et j'aurais besoin de lumières là-dessus! ;-)"

----------------------------------------------------------------------------


Il convient souvent de se rappeler que le langage privilégié des religions est l'image ,la métaphore ,le symbole , le mythe ....
Pas évident de passer de ce plan à celui de la réalité concrète , matérielle ,scientifique .

Madeleine 23/02/2014 17:29

Cette mémoire serait aussi "physique" puisque les hommes ont des seins, par exemple. Et la femme un mini pénis qui est le clitoris...

Je me demande souvent comment Yahvé a pu "diviser" l'Adam androgyne en deux polarités distinctes: mâle et femelle. Aurait-il touché à l'ADN de cet "Anthropos" originel ? Je fantasme sur la possibilité que les ADN de deux "êtres polaires" soient réunis, tels des pièces de puzzle qui s'emboîteraient parfaitement, pour reformer un ADN auto-régénérant donc immortel, comme l'était cet Anthropos. Mais c'est sûrement impensable, génétiquement parlant... et j'aurais besoin de lumières là-dessus! ;-)

*******

Madeleine 23/02/2014 15:06

Cela peut paraître paradoxal de devoir faire tout le chemin vers l'autre sexe pour se rendre compte, in fine, que l'androgynat a toujours été là "naturellement" en nous!
Mais c'est pourtant ainsi que cela fonctionne, la voie de la Connaissance (Gnose) demandant de "connaître" les deux polarités de toutes choses...

Pour prendre une analogie: Siddharta a d'abord dû "connaître" l'opulence de ses racines de prince, puis ensuite décider volontairement de "connaître" tout le contraire: l'anachorétisme. Et c'est seulement à partir de ces deux "connaissances" qu'il a compris la voie du milieu qui n'est NI opulence, NI anachorétisme. Et pourtant cette voie avait toujours été là sous ses yeux: c'est la façon naturelle de vivre des animaux...

Pour retrouver l'androgynat, c'est la même chose: il faut d'abord "connaître" sa propre polarité, ensuite décider volontairement de "connaître" l'autre polarité. Et c'est seulement à partir de ces deux "connaissances" que l'on comprend que l'androgynat, c'est n'être NI homme NI femme. Et comprendre que l'androgynat a toujours été là en nous: c'est la façon naturelle de vivre des enfants sauvages...

Donc, tout comme l'opulence et l'anachorétisme de Siddharta étaient des constructions culturelles dont il a dû se dépouiller, les notions d'homme et de femme sont aussi des constructions culturelles.

*******

Si je semble dure avec les homosexuels (hommes ou femmes), c'est qu'en "refusant" l'autre polarité, ils se privent du même coup du processus d'Individuation (in-divisu) décrit ci-dessus! Or:

"Beaucoup se tiennent à la porte, mais ce sont les solitaires
[= les unifiés] qui entreront dans la chambre nuptiale."

http://www.naghammadi.org/traductions/textes/evangile_thomas.asp

La "chambre nuptiale" étant l'endroit où notre âme s'unit à l'Esprit, à Dieu...

*******

Madeleine 22/02/2014 18:04

Merci Olivier: bel apport mais je ne partage pas toutes les réflexions d'André Paul...

D'abord une chose me fâche: cette assimilation sournoise qu'il fait entre gays et travestis ("que dire de l'annuelle Gay Pride, véritable liturgie de rue faussement ludique à laquelle s'applique à merveille cette phrase du subtil et pénétrant Roland Barthes: "Les travestis sont des chasseurs de vérité: ce qui leur fait le plus horreur, c'est précisément d'être déguisés").

J'ai personnellement un respect profond pour les travestis. Et ils ne sont pas tous gays, loin de là! Certains sont mariés, ont des enfants et ne se sentent pas du tout attirés vers les hommes. Ils veulent tout simplement exprimer la féminité qui est en eux, cette féminité qui existe en tout homme (anima) mais qui a été étouffée chez les petits garçons par des millénaires de conditionnement patriarcal, machiste. Et pourquoi trouve-t-on tout à fait décentes les djellabas ou les robes des prêtres et pas les jupes pour les hommes ? Et pourquoi trouve-t-on banal qu'une femme mette des jeans ou un tailleur avec pantalon, et trouverait-on anormal qu'un homme mette une jupe ?

Donc oui, ces "travestis" que je chéris sont en recherche de l'androgyne en eux, mais pas les "gays". Tout au contraire, je vois l'homosexualité comme un refus de l'autre polarité, et aussi comme une adoration narcissique à travers l'autre, un désir égocentrique d'un autre "soi-même" (alter ego) à aimer. D'ailleurs il suffit de regarder les couples gays et, souvent, on voit des clones l'un de l'autre: même façon de s'habiller, mêmes lunettes, même coupe de cheveux, etc. Donc bien souvent l'homosexualité va être une façon déguisée de s'aimer soi-même en utilisant l'autre comme un miroir psychologique, voire comme son propre corps à caresser (pas besoin d'un dessin en matière de "gâteries", par exemple)!

On est donc, avec l'homosexualité, dans une sorte "d'inflation" d'une des polarité mâle ou femelle avec refus de l'autre polarité, alors que la recherche de l'androgynat correspond à un long trajet vers l'autre polarité, pour s'unir à elle et devenir complet (et la compléter). Et heureusement, c'est encore ce que la majorité des couples hétéros sur Terre recherchent...

Car in fine, ce trajet vers un être de l'autre polarité va dessiner le trajet vers "notre" autre polarité intérieure: si personnellement je suis devenue androgyne, c'est à mon amour pour les hommes que je le dois, et certainement pas à un féminisme acharné ou à une homosexualité excluant les hommes (d'ailleurs je n'ai jamais eu que des amis hommes, et certains de longue date).

Mais aussi, à terme, il n'y aura que les couples formés par deux androgynes qui pourront "s'aimer" réellement, puisqu'ils ne prédateront plus chez l'autre la polarité qui leur manque. Et c'est ce que Jésus veut dire, dans l'évangile selon Thomas, logion 22, que cite André Paul: "en sorte que vous fassiez de l'homme et de la femme un seul être, si bien que l'homme ne soit pas homme et que la femme ne soit pas femme [...] alors vous entrerez dans le Royaume".

C'est pour ça que chacun cherche inlassablement sa chacune - et réciproquement - sur Terre, bien loin de l'idée de seulement copuler avec elle ou lui, mais avec l'idée de l'aimer et d'en être aimé(e), de ne plus former qu'un seul être, un seul "je suis" composé de deux polarités comme l'est Dieu! Donc c'est regrettable pour les homosexuels - aussi les misogynes et les misandres - mais tant qu'ils ne s'uniront pas courageusement à l'autre polarité, l'entrée du Royaume de Dieu leur sera refusée...

*******

Madeleine 22/02/2014 23:36

Oui je crois aussi que l'androgynat (ou l'androgynité) s'apprivoise, mais c'est peut-être tout simplement un "retour à la source", d'avant que nos parents et la société en général ne nous aient "sexualisés" ?

J'avais été ravie - mais pas si surprise que ça car je crois que la sexualité est un pur conditionnement culturel (puisqu'elle peut "varier" d'après les époques ou d'après les pays) - d'apprendre que les enfants sauvages n'avaient pas de sexualité. Bien sûr, ils sont sexués (fille ou garçon) mais ils n'ont aucun intérêt pour la sexualité.

Donc l'androgynat ne serait alors, comme tant d'autres choses, que le résultat heureux d'un déconditionnement ? ;-)

*******

Olivier 22/02/2014 21:08

Superbe développement Madeleine !

"Mais aussi, à terme, il n'y aura que les couples formés par deux androgynes qui pourront "s'aimer" réellement, puisqu'ils ne prédateront plus chez l'autre la polarité qui leur manque"
----------------------------------------
Mais alors ,l'androgynité s'acquière . On ne naît pas androgyne mais on le devient si on développe en soi ,à parts égales ,les deux dimensions masculine et féminine jusqu'à l'équilibre parfait ; l'être humain "complet" !

Olivier 21/02/2014 21:49

"....Car c’est moi la première
et la dernière.

C’est moi celle qui est honorée
et celle qui est méprisée.

C’est moi la prostituée
et la vénérable...."
--------------------------------------------------------------
Cela me fait penser au Yin et au Yang . de la philosophie chinoise
L'union des contraires , la non-dualité , la complémentarité .

http://fr.wikipedia.org/wiki/Yin_et_yang

Olivier 22/02/2014 13:56

Ta réponse m'a invité à revoir la signification d'androgyne .

J'ai trouvé un article très éclairant qui en retrace l'historique dans le temps et l'espace ;
Voici, par exemple ,un extrait :

"...Depuis des millénaires, le mythe de l'androgyne originel ou primordial n'a cessé de hanter comme sournoisement la réflexion humaine. Le Banquet de Platon en est un témoin marquant. Plus encore la littérature biblique, avec ses prolongements littéraires dans la société antique, juive et chrétienne. Ce mythe, sans le dire ni même le savoir, le christianisme l'a rapidement maîtrisé tant par sa doctrine que par ses rites. Aux IIe et IIIe siècles, il parvint à refouler, et à anéantir, le tsunami des vagues gnostiques, toutes unies précisément dans la promotion de la "vierge mâle", alias l'"Homme primordial androgyne", la "Mère-Père", l'"Éros androgyne". Ou encore : l'"Homme total", "image de l'invisible Esprit" d'où celui-ci est censé procéder. En d'autres termes, l'"Homme parfait", dont la complétude constitue de plus l'objectif ultime de la vie ; cela, au terme lumineux de la réunification des deux entités un jour dissociées, consacrées l'une comme mâle et l'autre comme femelle...."

Et l'article complet :

http://www.huffingtonpost.fr/andre-paul/religion-mariage-gay_b_2687106.html

Madeleine 21/02/2014 23:08

Bien vu... merci Olivier!

J'ai toujours vu le yin et le yang comme étant des polarités complémentaires mais pas contraires (l'homme n'est pas le contraire de la femme, par exemple). Ta remarque m'enrichit donc, merci!

Tu m'as demandé aussi "ailleurs" si un androgyne pouvait encore aimer un autre que lui-même... Heureusement oui, mais... un autre androgyne! Ce qui restreint le nombre des rencontres ;-)

Présentation

Introduction

 

"C'est moi la Fiancée, et
le Fiancé c'est mon mari
qui m'a engendrée; c'est
moi la mère de mon père
et la soeur de mon mari
et c'est lui mon rejeton."

Le Tonnerre

 

Nag Hammadi


Rechercher

Contact