"Que Phôsphoros se
lève dans vos coeurs."

2 Pierre 1:19

 

 

 

 

 

 

 

 

"Au dernier jour, le Christ ne jugera pas
les hommes mais séparera ceux qui
ont adoré le Créateur de ceux qui ont
demandé leur rédemption au Dieu bon."

 

Marcion par Ory

 

 

commentaires

Madeleine 04/01/2015 16:53

"Qui est celle-ci qui surgit comme l'aurore, belle comme la lune,
resplendissante comme le soleil, redoutable comme des bataillons ?"

L'Aurore se lève à l'Orient...

"Car comme l'éclair sort de l'Orient et apparaît jusqu'à l'Occident,
ainsi sera la venue du Fils de l'Homme." (Matthieu 24:27)

"Par les entrailles de miséricorde de notre Dieu, selon lesquelles
l'Orient d'en haut nous a visités (...)" (Luc 1:78)

Un éclair sortira de l'Orient...
L'Orient d'en haut nous a visités...

*******

Si Jésus est un vénusien, alors un contact se fera peut-être prochainement ?

"Etablir une présence humaine permanente dans l'atmosphère de Vénus, avec la mise en place d'une véritable "cité aérienne", flottant à 50 km au-dessus du sol ? C'est le projet un peu fou baptisé HAVOC (High Altitude Venus Operational Concept), actuellement développé par des scientifiques de la NASA."

http://www.journaldelascience.fr/espace/articles/nasa-construira-t-elle-ville-aerienne-latmosphere-venus-4370

*******

Cela dit, la NASA aurait pu choisir un autre nom que "Havoc"!
Havoc en anglais = ravages, dégâts, dévastation, chaos...

Mais ce projet reste de bon augure malgré tout:

NASA Ra-Shalom (6')

*******

Madeleine 01/12/2014 21:15

Etrangement, Pierre évoque Phôsphoros, qui est Vénus.
Mais est-ce si étrange, puisque Jésus le nomme "Bar Iôna" ?
Car "Iôna" vient de YWNH ou Yonah qui veut dire "colombe".

Ainsi, Pierre est appelé "fils de la Colombe" ou "fils de Vénus".

*******

Une colombe se pose sur la tête de Jésus, lors de son baptême.

La colombe est "l'incarnation" de Vénus, chez les Assyriens.
Voir les Mémoires de Félix Lajard sur Mithra et Vénus.

*******

"Je suis l'Alpha et l'Omega" (Apocalypse 22:13)

Alpha + Omega = 1+800 = 801

Peristera (colombe en grec) = 80+5+100+10+200+300+5+100+1 = 801

*******

La colombe est la Bien-Aimée (on retrouve la rosée, porteuse de l'Esprit):

"Ouvre-moi, ma soeur, mon amie, ma colombe, ma parfaite!
Car ma tête est couverte de rosée, mes boucles, des gouttes de la nuit."

Cantique des Cantiques, 5:2

"Qui est celle-ci qui surgit comme l'aurore, belle comme la lune,
resplendissante comme le soleil, redoutable comme des bataillons ?"

Cantique des Cantiques, 6:10

C'est Vénus, parée pour l'amour et armée pour la guerre...

*******

Madeleine 15/11/2014 21:11

Les liens étroits entre Quetzalcoatl et Jésus (en plus d'être tous les deux assimilés à l'étoile du matin):

"Quetzalcoatl, dieu et homme (héros civilisateur) à la fois, est symbole de paix et de mort/résurrection, créateur de l'homme nouveau et du monde nouveau ; le dieu doit mourir et ressusciter pour y parvenir. Son hostilité envers les sacrifices humains provoqua le combat avec Tezcatlipoca qui en réclamait. Vaincu, il dut s'exiler et s'auto-sacrifier. Avant de mourir, il prédit sa résurrection.

Quetzalcoatl signifie quetzal-serpent. Il est synthèse de la terre (serpent) et du ciel (plume de quetzal). En tant que conjonction du sacré/profane, il ne peut être autre qu'homme-dieu. Le bien-être des êtres humains est sa préoccupation : depuis leur création (homme nouveau) par sa mort/résurrection et le versement de son propre sang, en passant par la découverte du maïs pour les nourrir et les arts et métiers, jusqu'à la sagesse humaniste par la poésie ("fleur et chant") dispensatrice de vie éternelle.

Quand Quetzalcoatl crée l'homme nouveau et le monde nouveau, il le fait à partir d'une vieille création (cycles évolutifs destruction/rénovation, Tezcatlipoca/Quetzalcoatl). D'une fois à l'autre, il y a perfectionnement, historicité, auxquels les hommes participent puisqu'ils sont appelés lors de et par leur vie à devenir des dieux."

(...)

"Parallèlement au mythe, les Aztèques, étrangers à une spiritualité miséricordieuse
et caritative, s'approprièrent l'héritage spirituel toltèque pour en faire une arme de domination par une pratique homicide."

http://www.unites.uqam.ca/religiologiques/no8/dubois.pdf

*******

Madeleine 14/11/2014 15:33

Pour conclure...

Arrivée au terme de neuf années et trois mois de recherches passionnantes, je serais personnellement incapable de choisir entre:

1. Un Jésus hérodien, historiquement Jésus Hérode Simon, né vers -17, petit-fils de Simon Boéthus et prétendant légitime au titre de "roi des Juifs" avant sa destitution par son père Hérode le Grand, en l'an -5. Devenu philosophe et thaumaturge au cours de ses années d'exil en Egypte, notamment en Alexandrie, patrie de sa mère Marie de Klôpa (Klôpaomai en grec = voler, dérober, faire en secret. Klôps en grec = voleur). Revenu en Judée âgé de 22 ans, suite à la déchéance politique d'Hérode Archélaus, son principal ennemi, en l'an 6. Marié avec Hérodiade et père de famille (notamment de Salomé) puis compagnon de la soeur d'Hérodiade, Mariamne III alias Marie-Madeleine, quand sa femme rejoint Hérode Antipas. Frère d'Hérode Philippe alias Philippe l'apôtre et beau-frère d'Hérode de Chalcis alias Jacques le Juste.

2. Un Jésus vénusien, doté de pouvoirs paranormaux (guérison, résurrection, etc: action directe sur l'ADN ?), né sur Vénus donc sa mère terrestre reste "vierge", descendu sur terre puis remonté au ciel à bord d'engins extra-terrestres, comme proposé plus haut dans cet article (le savant Nikola Tesla serait lui aussi originaire
de Vénus et déposé tout bébé sur terre, par des vénusiens...).

Ma raison me ferait choisir le premier. Mon intuition et mon thème (et cet inexplicable verset en Actes 1:9) me font choisir le second. A chacun de conclure, en espérant que ces recherches vous auront permis de vous faire votre propre opinion...

A noter que mes recherches sont libres de tous droits, comme l'a demandé Jésus: "Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement." (Matthieu 10:8)

*******

Dans mon thème:

Soleil Quetzalcoatl (30" sur 1.296.000 secondes)

*******

Madeleine 13/11/2014 13:48

Selon Irénée de Lyon, le troisième luminaire des gnostiques s'appelle David:

"Par ailleurs, de la Lumière qu'est le Christ et de l'Incorruptibilité, quatre Luminaires furent émis, disent-ils, pour se tenir autour d'Autogènes. (...) Synesis fut adjointe au troisième, qu'ils nomment David."

http://remacle.org/bloodwolf/eglise/irenee/heresies1.htm

*******

Si David est le nom de Vénus, alors on comprend mieux ces versets:

"Le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père." (Luc 1:32)

C'est-à-dire le trône de Vénus...

"Dans la cité de David, vous est né un sauveur, qui est le Christ." (Luc 2:11)

Dans la cité de Vénus...

"Mon royaume n'est pas de ce monde." (Jean 18:36)

Le royaume de Vénus...

*******

"Personne n'est monté au ciel, sinon celui qui est descendu du ciel,
le fils de l'Homme qui est dans le ciel." (Jean 3:13)

Jésus serait-il réellement un extra-terrestre, un Vénusien, "descendu du ciel" dans un vaisseau spatial (l'étoile aperçue par les rois mages se déplaçait, voir Matthieu 2:9) ? On comprendrait mieux le rôle de la "nuée" qui l'emporte à la fin, en Actes 1:9. Car il
est difficile de lire autrement ce passage du Nouveau Testament:

"Et ayant dit ces choses, il fut élevé de la terre, comme ils regardaient, et une nuée le reçut et l'emporta de devant leurs yeux. Et comme ils regardaient fixement vers le ciel, tandis qu'il s'en allait, voici, deux hommes en vêtements blancs se tinrent là à côté d'eux, qui aussi dirent: "Hommes galiléens, pourquoi vous tenez-vous ici, en regardant vers le ciel ? Ce Jésus, qui a été élevé d'avec vous dans le ciel, viendra de la même manière que vous l'avez vu s'en allant dans le ciel." (Actes 1:9)

Il viendra de la même manière, mais certainement pas seul:

"La moisson, c'est la fin des temps; et les moissonneurs sont des anges."
"Le fils de l'Homme enverra ses anges." (Matthieu 13:39-41)

*******

Une étude à lire "raisonnablement" mais avec curiosité:

"Un vaisseau interplanétaire de Vénus est descendu au dessus du laboratoire scientifique, l'alarme de détection Tesla a résonné, puis l'atterrissage a eu lieu. Arthur Matthews est sorti pour regarder cet incroyable vaisseau spatial. Deux êtres sont sortis à l'extérieur du vaisseau et se sont dirigés vers le scientifique. Il a noté qu'ils avaient une taille d'environ 1,80 mètre, il pouvait discerner leurs cheveux dorés et leurs yeux bleus lumineux dans la clarté des étoiles. Il émanait d'eux une aura de bonheur et de santé parfaite. Il pouvait ressentir une vibration irrésistible de bonté en provenance
des Vénusiens."

http://voltair.free.fr/plan/civivenus.html

*******

J'ai proposé une réflexion sur le "nombril de Vénus" qui serait une possible "terre creuse" habitable sur Vénus, et une autre sur "Neith" qui pourrait être un vaisseau spatial orbitant autour de cette planète (rechercher sur Neith et sur nombril dans
mon article ci-dessous):

http://magdala.over-blog.net/2014/04/redevenir-immortels.html

*******

Si David est le nom de Vénus, je comprends mieux ces conjonctions:

Shepherd Davidlane (4')

Vénus, l'étoile du berger...

Miriam Davidjohn (1')
Hermes Davidprice (1')
Paradise Davidtao (3')

*******

Madeleine 11/11/2014 10:16

Pour les spécialistes de Nag Hammadi qui passeraient par ici...

Je pense avoir repéré Vénus, dans les écrits gnostiques.
Il s'agit d'Aphrèdôn, de même étymologie qu'Aphrodite.

Et on retrouve les notions de Un, de bon... et d'étoile:

"Tu es Un, tu es Un,
le Bon, Aphrèdôn.
Tu es l'Éon des Éons,
celui qui est toujours."

(Allogène)

"Tu es un, Étoile, [...], Aphrèdôn! C'est toi l'éon des éons
du grand parfait, le Caché primordial du troisième acte."

(Zostrien)

*******

Aphrèdôn est lié au troisième luminaire:

"le troisième est Aphrèdôn." (Zostrien)

Or, dans d'autres listes, le troisième luminaire est "Daveïthé"!

Donc Daveïthé = David (!) = Aphrèdôn = Aphrodite = Vénus.

"Je suis la racine et la lignée de David, l'étoile brillante du matin."
(Apocalypse 22:16)

Donc Jésus fils de David = Jésus fils de Vénus!

*******

C'est important comme découverte, car c'est justement dans le troisième éon que se trouve "la semence de Seth", les âmes des saints:

"Alors le Grand Seth se réjouit de la grâce qui lui fut accordée par l'incorruptible enfant.
Il reçut sa semence de la part de celle aux quatre seins, la vierge, et l'établit avec lui dans les quatre éons, dans le troisième grand luminaire Daveïthé."

http://www.naghammadi.org/traductions/textes/livre_esprit_invisible.asp

Et Seth = Jésus-Christ, fils d'Adamas:

"Moi, Jésus-Christ, le Fils de l'Homme qui est élevé au-dessus des cieux."

http://www.naghammadi.org/traductions/textes/traite_seth_2.asp

*******

Madeleine 08/11/2014 14:58

Ce sang qui procure l'immortalité, issu du côté droit de la Gorgone, me fait penser au sang de Jésus, issu également de son côté droit et récupéré par "Ecclesia" dans une coupe, sur les représentations d'Ecclesia et Synagoga. Un sang qui procure lui aussi l'immortalité:

"Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle, et moi, je le ressusciterai au dernier jour." (Jean 6:54)

*******

Si Chrêstos est Vénus, il s'agirait donc du "sang de Vénus" qui procure l'immortalité.
Et je repense alors à la rosée matinale, produite par Vénus elle-même selon Pline l'Ancien et "materia prima" du Grand Oeuvre alchimique, selon certains:

"C'est par son influence que tout s'engendre sur la terre. En effet, répandant une rosée fécondante à son lever du matin ou à son apparition du soir, non seulement elle [Vénus] accomplit les germinations au cœur de la terre, mais encore elle stimule la reproduction de tous les êtres animés." (Pline, Histoire Naturelle II)

Pour la rosée en tant que possible "materia prima", voir le Mutus Liber...

J'ai vu en photo un ballon de rosée concentrée, on dirait effectivement du sang (cuivré) alors que l'on pourrait penser que la rosée est simplement de l'eau! Or de l'eau concentrée, si cela était possible à obtenir, ne ressemblerait certainement pas à cette gelée d'un beau rouge cuivré, presque rubis.

Pour mes recherches sur la rosée qui véhiculerait l'Esprit Saint ("le royaume du Père s'étend partout sur la terre" dit Thomas, logion 113), voir l'article ci-dessous (désolée
si les commentaires ont souffert de la mise à jour d'Overblog):

http://magdala.over-blog.net/article-lapis-ex-coelis-118657657.html

Enfin, je suppose que c'est un hasard mais "rosée" en allemand se dit "Tau"...

*******

Madeleine 07/11/2014 15:33

Dans mon thème:

Ambrosia Gorgo (15 secondes)

Selon Apollodore (III, 10-3), le sang qui venait du côté droit de la Gorgone était utilisé par Asclépios pour ressusciter les morts. On voit que c'est en analogie directe avec l'ambroisie, le breuvage d'immortalité.

Il serait intéressant d'approfondir cette information mais je n'ai pas de piste à ce sujet. En tous cas, c'est remarquable que mon thème appuie aussi précisément cette info puisque "Gorgo" est exactement le nom de Méduse...

*******

Le fameux "Baphomet" des Templiers était peut-être une tête de Méduse (gorgonéion) car la Gorgone était souvent représentée barbue, et le Baphomet était une tête de femme barbue (= d'androgyne). D'autant plus que le Baphomet n'avait pas de corps,
et le gorgonéion non plus.

Ainsi le Baphomet était peut-être "simplement" un talisman, une protection contre le mauvais oeil, et pas tout ce qu'on en a écrit suivant l'imagination de chacun! Ne pas oublier que les Templiers étaient d'abord des soldats, tout comme l'étaient les combattants grecs qui pétrifiaient leurs ennemis avec la tête de Méduse sur leurs boucliers. Et les Templiers possédaient d'ailleurs plusieurs têtes, numérotées.

*******

Madeleine 07/11/2014 15:14

Dans mon thème:

Aphrodite Praecipua (3')

Praecipua en latin = le plus important
Praecipua (pluriel) = les enseignements

Auravictrix Dione (6')

Aura en latin = souffle
Victrix en latin = victorieuse
Diônê = Vénus

Quetzalcoatl Urania (10')

Quetzalcoatl = l'étoile du matin, Vénus
Urania = Vénus

*******

Gorgonea Tertia Vénus (1 seconde sur 1.296.000 secondes)

Gorgonea Tertia (étoile fixe) = la troisième Gorgone = Méduse

Méduse était originellement une vierge d'une grande beauté, violée par Poséidon ou Neptune, et qui fut "diabolisée" par la suite (et toujours aujourd'hui par certains psychanalystes). Il y a de quoi méditer sur cette conjonction exacte de Méduse avec Vénus dont la propre diabolisation - et celle d'Eve, celle de Pandore, celle de Marie-Madeleine - fut méthodiquement instaurée par les religions patriarcales (Asherah
dans la Bible, par exemple). Et on oublie souvent que la tête de la Méduse est un symbole de "protection" contre le mal, les mauvais esprits, les ennemis...

*******

Madeleine 04/11/2014 13:45

A propos de Béthanie: si Jésus et Simon le lépreux sont deux hommes différents, pourquoi le quatrième évangile ne fait-il aucune allusion à Simon, notamment quand Lazare est malade puis décède ? On ne parle que de Marthe et Marie. Aucune allusion non plus à un père anonyme éploré s'adressant à Jésus. Et il est inconcevable que les Juifs ne soient pas venus d'abord pour consoler un père, avant même de consoler les deux soeurs:

"Et plusieurs d'entre les Juifs étaient venus auprès de Marthe et Marie, pour les consoler au sujet de leur frère." (Jean 11:19)

C'est bien la preuve que Simon le lépreux n'existe pas, sauf en la personne de Jésus lui-même. D'ailleurs Marthe et Marie lui reprochent de ne pas être resté là, comme si c'était chez lui: "Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort."

Il est d'ailleurs tout à fait normal, pour un hérodien de son rang, que Jésus ait possédé une maison près de Jérusalem, quand il y montait.

*******

Enfin, si Jésus est Hérode Simon le lépreux, alors Marthe est sa femme Hérodiade, la maîtresse de maison à Béthanie (Luc 10:38) et Marie est Mariamne III, sa soeur. Et leur frère Lazare est Jacques le Juste, c'est-à-dire Hérode de Chalcis:

Hérodiade = Marthe (leurs caractères respectifs correspondent)
Mariamne III = Marie (Madeleine) = Jean, le disciple bien-aimé
Hérode de Chalcis = Lazare = Jacques, l'autre disciple bien-aimé

*******

Le quatrième évangile emploie "philia" pour Lazare (phileis, en Jean 11:3).
Tout comme pour Jacques (ephilei, en Jean 20:2).

La tradition orthodoxe surnomme Lazare "le juste" et "le bien-aimé".
Tout comme Jacques le Juste ("bien-aimé" en Nag Hammadi V-4).

"En ce jour mourut saint Lazare le juste, le bien-aimé de notre Seigneur Jésus."

http://www.eglise-copte-orthodoxe-de-france.fr/pdf/synaxaire/17_07.pdf

Après sa "résurrection", les principaux sacrificateurs Caïphe et Ananias cherchent à le faire mourir de nouveau (Jean 12:10). On peut rapprocher ceci de la mort de Jacques
le Juste, décidée par les mêmes. Et Hérode de Chalcis était "lui aussi" leur ennemi
(il destituera leurs grands-prêtres).

*******

Comme par "hasard", Simon le lépreux, Jacques le Juste/le Majeur, Lazare, Marie-Madeleine, Marthe, Hérodiade et Salomé se retrouveront tous dans une région précise englobant le sud de la France et le nord de l'Espagne, selon les traditions respectives (Hérodiade et Salomé à Saint-Bertrand-de-Comminges, près de la frontière espagnole).

*******

Une belle photo de la cathédrale de Maguelone:

http://static.panoramio.com/photos/large/40147000.jpg

La statue de Marie y ressemble plus à Marie-Madeleine qu'à la Vierge:

http://p6.storage.canalblog.com/63/49/137895/56655394.jpg

*******

Madeleine 02/11/2014 17:07

Ci-dessous, une compilation de mes recherches sur Maguelon(n)e.

*******

"Mais la plus belle de toutes les étoiles, maîtresse, c'est la nôtre, c'est l'Etoile du berger, qui nous éclaire à l'aube quand nous sortons le troupeau, et aussi le soir quand nous le rentrons. Nous la nommons encore Maguelonne."

http://fr.wikisource.org/wiki/Lettres_de_mon_moulin/Les_%C3%A9toiles

*******

"Simon, après avoir converti à la religion chrétienne grand nombre de peuples riverains du Rhône, apporta la bonne nouvelle dans l’île de Maguelone qui renfermait un temple desservi par des vestales."

"Cette grotte a été nommée Madeleine en souvenir de l'amie du Christ, Marie-Madeleine, qui l'aurait choisie pour retraite après son débarquement à Maguelone."

http://www.compagnons-de-maguelone.org/legendes.htm

Ce Simon était Simon le lépreux dont j'ai établi sur ce blog qu'il était Jésus lui-même
(à Béthanie, lieu de villégiature des notables de Jérusalem avec Bethphagé, il dort et mange comme un maître des lieux), son surnom de lépreux pouvant lui venir d'un "lupus" dont il était affligé (d'où les grumeaux de sang à Gethsémani dûs à un problème de coagulation, idem pour le sang mêlé d'eau à la croix, idem pour l'épisode du "Noli me tangere" car cette expression latine est le nom d'une variante de lupus).

http://www.lupusplus.com/cgi-bin/articles.php?lng=fr&pg=32

"Ô Isaïe qui le voyais en ce triste état par esprit prophétique, que tu le représentais bien quand tu le comparais à un lépreux et l'appelais l'homme des douleurs, méprisé, humilié, le dernier des hommes, la lie du genre humain, lui qui en est la chresme
et la fleur!" ("Le bouquet de myrrhe de l'amante sacrée")

*******

Un beau récapitulatif des légendes de Maguelone (commentaires y compris):

http://lieuxsacres.canalblog.com/archives/2010/09/02/18962706.html

*******

Si Jésus Simon n'est pas parti de ce monde en étant enlevé par une "nuée" (Actes 1:9), alors qu'est-il devenu après sa "résurrection" ? Et pourquoi la France est-elle réputée détenir son tombeau, selon certains ?

*******

"En 1096, le pape Urbain II séjourne dans l'île, proclame son église "la seconde après celle de Rome", lui accorde le port des armes pontificales (les clés de Pierre), et octroie une indulgence plénière à tous ceux qui recevraient sépulture dans l'île."

http://www.compagnons-de-maguelone.org/histoire.htm

Etranges, ces deux chapelles qui se font face, dans la cathédrale de Maguelone, dont l'une est nommée précisément "chapelle du Saint Sépulcre" et l'autre "chapelle Sainte Marie". Peut-on imaginer que cette cathédrale insolite fut construite pour conserver les reliques de Jésus et de Marie-Madeleine, avant un possible transfert de ces reliques à Compostelle, l'endroit qui a obtenu (= compos en latin) l'Etoile (stella) ?

*******

Madeleine 31/10/2014 23:17

Ci-dessous, une compilation de mes recherches sur le Dieu Bôl.

*******

Bôl est le nom du vrai Dieu, le Dieu bon.

Il est un dieu guérisseur, qui pardonne les péchés.
Il est Lumière.

*******

"Avec le reste il fait un dieu, son idole, et il se prosterne devant lui, l'adore et le prie et dit: "Sauve-moi, car tu es mon dieu." Ils ne savent pas, ils ne comprennent pas, car leurs yeux sont incapables de voir, et leur coeur de réfléchir. Pas un ne rentre en lui-même, pas un n'a la connaissance et l'intelligence de se dire: "J'en ai brûlé la moitié au feu et j'ai cuit du pain sur ses braises, je rôtis de la viande et je la mange; avec le reste je ferais une chose abominable, me prosterner devant un bout de bois!" (Isaïe 44:17-19)

Un bout de bois = BWL dans le texte hébreu.

Un bout de bois comme une croix ?

Bôl faisait partie d'une trilogie divine: il était entouré du Soleil et de la Lune.
Tout comme la croix, dans les premières représentations de la crucifixion:

http://idata.over-blog.com/4/46/35/79/Christ/christ24.jpg

(on voit ci-dessus que le Christ est androgyne, tout comme Vénus)

*******

En Perse et en Inde, "Bowl" est un des noms de la myrrhe.
Selon Jean Chrysostome, la myrrhe est un symbole de Dieu.

*******

En hindoustani, le verbe "bôl" veut dire "parler, émettre des sons".

Au commencement était le Verbe...

*******

En Afrique, "Bôl" désigne la Licorne (symbole du Un).

*******

Le Dieu "Bôl-Janus" des Celtes était représenté sous la forme d'un vieillard à trois faces, avec sur chacune d'elles un des trois caractères grecs: alpha, nu et omega,
pour désigner qu'il était le commencement, le milieu et la fin de toutes choses.

*******

Bôlos veut dire "glèbe" en grec.
Adam tiré de la glèbe = l'Adamas gnostique engendré de Bôl ?

*******

Sym-Bôl... dia-Bôl... ba-Bôl (ba = division en sumérien)...

*******

A ball: symbole de l'Infini.

"Celui qui constitua le monde lui donna comme figure celle qui lui convenait et qui lui était apparentée. Au vivant qui doit envelopper en lui-même tous les vivants, la figure qui pouvait convenir, c'était celle où s'inscrivent toutes les autres figures. Aussi est-ce la figure d'une sphère, dont le centre est équidistant de tous les points de la périphérie, une figure circulaire, qu'il lui donna comme s'il travaillait sur un tour - figure qui entre toutes est la plus parfaite et la plus semblable à elle-même - convaincu qu'il y a mille fois plus de beauté dans le semblable que dans le dissemblable."

http://expositions.bnf.fr/ciel/arretsur/sciences/grec/8.htm

*******

Madeleine 10/01/2014 13:38

J'ai illustré mon article avec une photo de Vénus et il peut paraître étrange de relier Vénus à Khrêstos. Mais comme je l'ai déjà renseigné ailleurs sur mon blog, Vénus était le Dieu "Bôl" des sumériens, ce Dieu Bôl était appelé le "Dieu bon" et ce Dieu "bon" fait penser à la traduction du grec Khrêstos.

Ci-dessous, un superbe article sur le Dieu Bôl... qui est une déesse, Vénus!
Cet article conclut en disant:

"Le passage de Bôl à Bêl s'analyse donc comme la disparition d'un dieu astral, remplacé par un dieu-Ciel, créateur et maître de l'univers, le Tout-Puissant."

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rhr_0035-1423_1960_num_158_2_9094

Ou comme le passage de Vénus, la Reine du Ciel, à Yahvé/YHWH ?

On voit dans Jérémie 44:16-18 que ce "passage" fut cause de malheur:

"En ce qui concerne la parole que tu nous as adressée au nom de Yahvé, nous ne voulons pas t'écouter; mais nous continuerons à faire tout ce que nous avons promis: offrir de l'encens à la Reine du Ciel et lui verser des libations, comme nous le faisions, nous et nos pères, nos rois et nos princes, dans les villes de Juda et les rues de Jérusalem: alors nous avions du pain à satiété, nous étions heureux et nous ne voyions point de malheur. Mais depuis que nous avons cessé d'offrir de l'encens à la Reine du Ciel et de lui verser des libations, nous avons manqué de tout et avons péri par l'épée et la famine."

*******

"Et je lui donnerai l'Etoile du Matin" (Apocalypse 2:28)

C'est-à-dire Jésus-Christ (Apocalypse 22:16)

L'Etoile du Matin étant Vénus, Christ ou Khrêstos est bien Vénus.

Ainsi le "retour du Christ" est le retour de Vénus ou Bôl: le "Dieu bon".

*******

Madeleine 10/01/2014 10:47

"Khrêstos: dont on peut se servir, bon pour l'usage, utile. Puissant, apte à engendrer. Estimable, qui a du mérite, plein de bonté." (Dictionnaire grec-français de Charles Alexandre, Paris 1850)

*******

Présentation

Introduction

 

"C'est moi la Fiancée, et
le Fiancé c'est mon mari
qui m'a engendrée; c'est
moi la mère de mon père
et la soeur de mon mari
et c'est lui mon rejeton."

Le Tonnerre

 

Nag Hammadi


Rechercher

Contact