"Que le diable n'élise
pas domicile en vous."

Evangile de Vérité

 

 

 

 

"Le corps physique de Jésus a été véritablement crucifié. Sur ce corps, les hommes avaient toute puissance. Mais cette crucifixion n'est que le symbole d'une autre crucifixion, celle-là bien plus réelle, celle que le Sauveur cosmique, la Parole, endure incessamment dans l'humanité. « Reconnais en moi le supplice de la Parole, le transpercement de la Parole, le sang de la Parole, la blessure de la Parole, la crucifixion de la Parole, la mort de la Parole. »

Ceux en qui le Soi véritable veut devenir conscient et agissant tuent, transpercent, blessent, torturent et mutilent ce Soi véritable dans lequel la Parole agit incessamment. Si leur Soi véritable leur devient perceptible, ils ne lui permettent pas d'atteindre à la parole, ils se moquent de cette possibilité et la rejette comme irréelle - ou ils le trahissent et s'emparent de son aspiration à la vraie vie pour servir leurs intérêts terrestres.

Ils font de la mort physique du Sauveur un événement décisif dans l'illusion qu'elle représente le rachat de leur personne physique sans comprendre que, ce faisant, ils réduisent le Sauveur, la Parole, à un silence de mort. Le corps physique, celui qui est crucifié, n'est pas le corps véritable, le corps spirituel du Sauveur. Ce que le corps physique endure n'est pas la vraie souffrance du Sauveur. Sa souffrance est la mise à mort du Soi véritable."

 

Mystères gnostiques

 

 

commentaires

Madeleine 23/01/2014 17:45

"Si tu deviens homme, c'est l'homme qui t'aimera; si tu deviens esprit, c'est l'esprit qui s'unira à toi; si tu deviens verbe, c'est le verbe qui s'unira à toi; si tu deviens lumière, c'est la lumière qui s'unira à toi; si tu deviens un de ceux d'en haut, ceux d'en haut se reposeront sur toi.

Si tu deviens cheval, âne, boeuf, chien, mouton ou quelque autre animal parmi ceux qui sont à l'extérieur et ceux qui sont en bas, ne pourront t'aimer ni l'homme, ni l'esprit, ni le verbe, ni la lumière, ni ceux qui sont en haut ni ceux qui sont à l'intérieur. Ils ne se reposeront pas en toi et tu n'as aucune part avec eux."

http://www.naghammadi.org/traductions/textes/evangile_philippe.asp

*******

Sur un tout autre sujet (quoique), je m'intéresse au "Livre de Job" et je voudrais préciser qu'il n'y est pas du tout question de Dieu mais de Yahvé - donc du démiurge - et c'est pour cela que ce dernier n'a pas de scrupules à faire du mal à Job! Jamais de la vie le "Dieu bon" ne se serait laissé tenter par Satan comme un bleu mais lui aurait ordonné de "dégager" vite fait! Et jamais de la vie il n'aurait fait de mal à Job, car il n'y a pas une once de mal en Lui (le mal Le détruirait).

D'ailleurs Satan fait clairement partie des fils de Yahvé, si on lit bien Job 1:6. Ce qui devrait faire réfléchir le lecteur quant à la nature de son véritable père (nature que Jésus rappelle en Jean 8:44).

Mais à la fin (lire avec délices Job 42:2-6), Job est plus roublard que Yahvé lui-même: il a dompté le lion! (Yahvé-Yaldabaôth est un lion pour les gnostiques, c'est lui la tête de lion de la Bête en Apocalypse 13:2, la Bête à sept têtes étant l'Hebdomade).

*******

Madeleine 23/01/2014 12:40

"Lorsque vous vous connaîtrez, vous serez connus." (Thomas, logion 3)

Dieu ne nous connaît pas, car nous nous trouvons dans la Ténèbre, dans l'obscurité. Dieu ne peut connaître quoique ce soit dans ce monde (qui n'est pas le sien mais celui du Créateur) "que" par la mise en lumière. Que celle-ci soit l'oeuvre de "révélateurs" comme Jésus ou que cette mise en lumière soit le fait de notre propre initiative: travail de conscientisation (mise en lumière) de soi.

Donc cela veut dire:

"Quand vous vous serez "mis en lumière", vous deviendrez visibles par Dieu."

Car c'est la lumière - spirituelle - qui porte l'information (tel le Logos).

Et quand vous serez devenus "visibles" par Dieu, grâce à l'auto-connaissance, alors seulement Il prendra soin de vous, avec amour et protection constante. Mais jusqu'à ce moment-là, Dieu ne vous connaît littéralement pas car vous êtes des fils de la Ténèbre, procréés sans Son aide (exception faite de ceux qui sont nés originellement de Lui et qui visitent de temps à autre ce monde pour l'éclairer, tel les Paraclets).

C'est pour ça qu'il ne faut pas en vouloir à Dieu pour la misère de ce monde, ou pour des misères individuelles. Non seulement Il n'y est pour rien, mais Il ne les connaît pas...

*******

Madeleine 21/01/2014 16:22

Quand je poste des extraits de textes, c'est plus souvent pour inciter le lecteur à découvrir ces écrits et à les étudier que pour illustrer mes articles.

Le pdf "Mystères gnostiques" que j'ai renseigné dans l'article est peut-être la quintessence de tout ce que j'ai déjà lu sur la Gnose: non seulement il décrit l'historique du mouvement gnostique mais surtout, à partir de la page 12 ("Le Chemin gnostique des Mystères"), il décrit le parcours psychologique et spirituel que va emprunter l'adepte qui souhaite réussir sa "Résurrection d'entre les morts" ou son "Eveil" ou son "Processus d'Individuation" ou encore son "Grand Oeuvre". Donc je recommande chaudement la lecture de cette étude.

Mais il vaut mieux ne jamais s'aventurer sur la Voie que de s'y aventurer en étant mal préparé(e) car il y aura de nombreuses "morts" à vivre tout au long du parcours et surtout la dernière, celle qui se situe dans la "tension des opposés" (crucifixion) finale! Ce jour-là - qui peut durer d'un jour à une semaine mais qui se prépare pendant des années - il s'agira d'être armé de la Foi, donc de l'avoir auparavant construite et consolidée en soi. Car elle sera le seul support psychique possible au moment du "lâcher-prise", quand on devra abandonner toute auto-protection et "rendre l'âme" à Dieu. Et même si ça vaut le coup, si ensuite on va vivre - littéralement - des vacances perpétuelles (car on sera couronné), le "passage" est psychiquement dangereux. Donc mieux vaut être préparé...

*******

Présentation

Introduction

 

"C'est moi la Fiancée, et
le Fiancé c'est mon mari
qui m'a engendrée; c'est
moi la mère de mon père
et la soeur de mon mari
et c'est lui mon rejeton."

Le Tonnerre

 

Nag Hammadi


Rechercher

Contact